La Presse : “Un crâne déterré lors des dernières précipitations” ; “18 mois de prison ferme pour l’ex PAPC”

Sidi-Bel-Abbès: Un crâne déterré lors des dernières précipitations
Dans l’après-midi de jeudi, des passants de la localité des Amarnas ont découvert un crâne à même le sol. Ce reste humain aurait été probablement déterré par les eaux de pluie qui se sont abattues sur la région. Cette découverte macabre a eu lieu au douar Benaïssa de la localité des Amarnas. Alertés, les éléments de la gendarmerie se sont rendus sur les lieux pour effectuer les procédures d’usage. S’agit-il du crâne d’un terroriste enterré par ses pairs dans le passé, d’un chahid ou tout simplement celui d’un citoyen disparu. Une enquête a été ouverte par les services de sécurité.
A. M.  (le soir d’Algérie du 09/09/2018)


SCANDALE DES VIDÉOS CONTRAIRES AUX BONNES MŒURS
L’ex P/APC de Ras El Ma condamné à 18 mois de prison ferme
Le procès tant attendu et qui a fait couler beaucoup d’encre après plusieurs reports, s’est tenu hier. La salle du tribunal correctionnel était pleine à craquer. L’avocat général avait requis trois (3) années de prison ferme, après délibération, le verdict est tombé, dix huit mois (18) mois de prison ferme.

En effet, la genèse de l’affaire remonte à plus de trois mois suite à des vidéos compromettantes publiées sur les réseaux sociaux, l’ex président de l’Assemblée populaire communale de Ras El-Ma, au sud de Sidi Bel Abbés, avait été arrêté et mis en examen. Son arrestation était intervenue après avoir présenté sa démission en tant que président de l’APC. Une démission remise lundi 25 juin, au lendemain d’un imposant rassemblement de citoyens de cette commune devant le siège de l’APC pour réclamer son départ et sa sanction. Il est à souligner qu’une enquête a été ouverte et menée par la Sûreté de daïra de Ras El-Ma sur les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. Ces vidéos représentent des scènes filmées dans le bureau du président d’APC. Pour le bâtonnier ‘’c’est une affaire politique et le procès intenté contre mon mandant est de loin condamnable vu la date présumée des faits (plus de 5 année) donc il y a prescription, mais comme mon client a été condamné, nous irons en appel’’.

A. Hocine
Ouest info du 10/09/2018)


 

10 septembre 2018

le 10 septembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
10 septembre 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 991
  • 5 069