Même les cameleons choisissent leur environnement

Suite à l’accueil “mitigé” de M. Chakib Khelil dans la wilaya de Sidi Bel Abbes et qu’on essaye de plébisciter pour les besoins de la “consommation interne” et des “interrogations qui en découlent sur le futur président”, BAI continue de recevoir du courrier de lecteurs Bel-Abbesiens exprimant leur point de vue sinon leur désapprobation quant à cette visite éclair déclarée au demeurant par le commun des Bel-Abbesiens comme un “non-évènement”, nous vous livrons l’un de ces messages.

Les héritiers des militants de ce qui fut le combat du MOUVEMENT NATIONAL ne sont pas prêts de vendre leur âme , au premier venu , au nom d’un redressement aléatoire , comme si on ne partageait pas l’engagement présent.

L’acharnement à vouloir se faire blanc comme neige n’a pas à être apprécié par le commun des mortels , il y a des institutions mieux à même de se prononcer sur le comportement des acteurs de la vie économique , même si le jugement d’hier est en ambivalence avec le point que l’on se fait aujourd’hui . Se faire une notoriété sur un combat d’arrière garde ne peut résister à l’idée qu’on se fait d’une caresse toujours à l’affût de prébendes , abstractions faites des lendemains pas toujours lisibles .

Décidément , on ne peut pas avoir la même lecture des événements , des lors que notre morale, héritage ô combien précieux de nos vaillants prédécesseurs, nous interdit de tergiverser avec les valeurs du mouvement national avec toutes ses nuances idéologiques, pour se mettre en ordre de marche dans le seul BUT est de postuler à la plus haute marche du pouvoir. Si vous estimez que le pays est dans la bonne voie, nul ne peut vous reprocher votre béatitude sur le jugement qu’on se fait sur l’état de la nation, votre leitmotiv étant celui du TOUT VA BIEN MADAME LA MARQUISE TOUT VA TRÈS BIEN, l’essentiel c’est de sauver notre soldat en grande détresse.

ET L’ALGÉRIE DANS TOUT CE DÉSORDRE OÙ EN EST -ELLE ? Que signifie le courage au détour de portes grandes ouvertes, ou avoir constamment une longueur d’avance sur ce peuvent penser des décideurs anonymes par rapport à la VOX POPULI, seul compte l’ALGERIE , oui L’ALGÉRIE D’ABORD .

À force de vouloir plaire et aller au delà des volontés de la classe politique , on finit par ne plus savoir de quel côté se fixe la girouette , elle qui s’oriente au gré des vents , sauf qu’une opinion glorifie ou dévalorise la crédibilité de l’homme. Quand on fait voler en éclats toutes valeurs ancestrales pour se plier à une conjoncture incertaine et aventureuse, on est loin de répondre à un soupçon de démocratie. Approuver le lancement d’une campagne avant l’heure n’est pas le témoignage d’une presse hardie où le combat pour la vérité est un sacerdoce, loin s’en faut , vous ne serez en aucun de la trame de CEUX QU’ON QUALIFIE, FAISEURS D’OPINION, TELS QUE ANTAR DAOUD , CHEMS-EDDINE CHITOUR, et autre AKRAM BELKAID .

L’évoquer c’est déjà dévaloriser leurs convictions. Celui qui accepte tout , peut aussi tout compromettre et faire volte-face aux premières embûches. Certains caciques fidèles en ont fait les frais, aujourd’hui il est interdit de citer ne serait-ce que leurs noms, c’est cela les arrangements de l’histoire. En tout cas s’il y a quelque chose à convaincre , C’EST LA JUSTICE, ENCORE LA JUSTICE ET TOUJOURS LA JUSTICE.

Mahieddine F.

05 avril 2018

le 05 avril 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
05 avril 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 118
  • 4 930