L’Aid Al Adha fixé pour Mardi le 15 octobre en Algérie

ALGER- L’Aid el Adha sera célébré mardi 10 Dhou el-Hidja 1434 de l’Hégire correspondant au 15 octobre 2013, a annoncé dimanche, dans un communiqué le ministère des Affaires religieuses et des wakfs.

La prière de l’Aid el Adha à Alger et ses environs débutera à 07h15.

A la suite de l’observation du croissant lunaire samedi soir 29 Dhou el Quida 1434 de l’Hégire, correspondant au 5 octobre 2013, le ministère affirme que dimanche est le 1er Dhou el Hidja 1434 de l’Hégire correspondant au 15 octobre 2013.

Pour les pélerins, le stationnement au mont Arafat aura lieu le lundi 9 Dhou el Hidja 1434 de l’Hégire correspondant au 14 octobre 2013.Les musulmans peuvent jeûner ce jour béni


le 06 octobre 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 octobre 2013

14 Commentaires pour “L’Aid Al Adha fixé pour Mardi le 15 octobre en Algérie”

  1. Benalllal Mohamed

    A L’OCCASION DE L’AID EL ADHA, JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE FÊTE
    AIDKOUM MABROUK OUA KOUL AAM OUA ANTOUM BIKHIR .

  2. le cygne

    A l’occasion de l’AID EL ADHA El Moubarek, je souhaite à l’administrateur, à toute l’équipe de la rédaction de BAI, à tous les BAIENS, à toutes les BAIENNES, à tout le peuple Algérien, à tous les Arabes (Musulmans) et à tous les Musulmans de la planète, AID Moubarak……. Wa Koulou 3am Wa Antoum Bi Elf Khir…! Soyons généreux…!
    Meilleurs Vœux de santé, prospérité et Bonheur…..!

  3. le cygne

    Les arabes (musulmans)….Oh…!!! C’est nouveau ça…à chaque fois, il nous injecte une dose de leurs germes pathogènes pour semer la zizanie…??? Et pourquoi d’après vous, il a bien spécifié, cette fois-ci…?? Serait-ce un simple geste de discrimination ….ou bien…. ???? Comme si on avait oublié qu’il y avait des arabes non musulmans….Saha… !!!! Dites-moi pourquoi, je sens une odeur bizarre…?!?
    En cas où vous l’auriez oublié, l’Histoire est la Mémoire des peuples et sans Histoire, le peuple est amnésique et s’il est amnésique, on peut lui faire gober tout ce que l’on veut ..: les couleuvres, les choux à la crème empoisonnés, le miel des faux bourdons …le poisson pourri……et enfin le fromage puant de Normandie…. !!! D’ailleurs, c’est ce que vous essayer de faire maintenant….. !
    Demandez aux sionistes et aux amis de Samuel Huntington et même à ses ennemis, pourquoi ils enseignent l’Histoire dés le primaire…??? « L’histoire est la mémoire du monde. »… donc « L’histoire doit maintenir vivante la vie. »

    Quant à « La mémoire, ce passé au présent. », elle permet de « stocker, conserver ‘bien au chaud’ et rappeler les expériences passées, des informations ou encore des gestes »…..Pourquoi d’après-vous…. ???? Tout simplement, parce que « La mémoire est la sentinelle de l’esprit. » (W. Shakespeare)

    Depuis le début des années 1990, la « mondialisation » indique un nouveau cycle dans la fusion mondiale des phénomènes économiques, financiers, écologiques et svp culturels. Et parmi les critiques qui sont faites à ce système, c’est l’émergence d’un standard culturel, bien taillé….bien sûr, chez un tailleur de chez eux….qui nous demande de chanter ‘savez vous planter les choux à la mode de chez eux’, puisque ‘le chez nous’, il saute…..avec le choc de civilisation qui est une vision bien stratégique qu’une simple tentative théorique de la part de S.H, d’expliquer le monde et son agencement…Je m’adresse bien sûr aux plus lucides… !
    N’empêche que cet homme eut en effet le mérite de rappeler la pertinence de la question identitaire et culturelle en géopolitique…..Cette fois-ci, je m’adresse aux maillons faibles de la chaîne et adeptes of « the WEST and the REST » (de S.H, 1996).

    Au fait, en cas où vous seriez un arabe Muslim qui a peur du cholestérol, c’est simple ne mangez pas le mouton…offrez- le plutôt à votre famille et aux pauvres…c’est de la charité Musulmane (Mr Boualem)….. ! A moins que vous ayez peur de la réaction de Brigitte bardot….. !
    Aidez nous aussi, en faisant moins de bruit …… Dieu vous aidera….d’ailleurs j’ai fait un écrit sur la pollution sonore si cela peut vous aider…!

    Ismaël ou Isaâc…. ?? Posez plutôt la question à ceux qui veulent falsifier l’histoire et usurper (par jalousie) l’honneur du Sacrifice à Ismaël (AS) ancêtre de tous les arabes…
    Posez aussi, la question à Mme Mijo, qui depuis les USA, a voulu soulever ce point, pour une raison bien déterminée, et nous ici, nous n’avons fait que présenter nos arguments…! Alors pourquoi tant de reproches…. ??? Laissez-nous l’histoire et à vous la science et la technologie…!

  4. Incorruptible

    Pourquoi les arabes (musulmans) n’avancent pas , c’est simple l’histoire, ils sont toujours derrière l’histoire, ils ne parlent que de l’histoire et point de sciences ni technologie ,l’avenir ne les intéresse pas . Isaac ou ismael à quoi cela va m’aider ou aider le commun des mortels pour faire avancer la technologie de demain. Aidez-nous à surmonter le réchauffement climatique , aidez nous à combattre la corruption en Algérie, aidez_nous à mieux travailler , aidez-nous à nettoyer nos rues et vos rues, aidez_nous à etre solidaire les uns des autres, aidez_nous à fabirquer nos propres médicaments, nos propres voitures, nos propres vêtements, notre propre bouf de demain, notre notre … ca ne va jamais se terminer. Tiens , aidez_nous à éviter le cholestérol de mouton qui tue chaque année des milliers sinon des centaines de milliers de personnes.

    • Mehdi

      Mr Incorruptible ; personne n’a dit qu’en parlant d’Histoire, on allait vous aider à résoudre le tas de problèmes dans lequel vous pataugez. Vous qui n’êtes pas toujours derrière l’Histoire, qui aimez les sciences et la technologie et qui êtes intéressés par l’avenir plus que les autres, pourquoi n’arrivez-vous pas à vous en sortir, pourquoi demandez-vous aux mordus de L’Histoire qu’ils vous aident ? On a voulu vous prévenir auparavant, vous avez fait la sourde oreille. Nous vous avons parlé de l’importance de la lecture, de l’esprit scientifique, de la discipline, des concours, de la morale, etc. vous n’avez pas voulu écouter la voix de la raison, de la sagesse. Vous avez préféré le copinage, les avantages au moindre frais, la grâce matinée, le tambour et les autres passe-temps inutiles. Après un demi-siècle, vous vous réveillez pour nous parler de sciences et de technologie. Votre ignorance, votre inconscience, votre obstination ont fait que nos meilleurs cerveaux (de grands génies) fuient le pays pour aller exercer (et aussi respirer) sous d’autres cieux. Nous vous avons parlé autrefois mais vous nous avez traités d’arriérés et de campagnards. Maintenant puisque vous n’avez pas voulu écouter les recettes sages, alors mangez tout seuls la marmelade que vous vous êtes faite ! Sachez une fois pour toutes que dans ce bas-monde, tout se paye : le bien comme le mal. Ayez un peu de pudeur et comprenez au moins une chose : ceux que vous avez bannis (les gens du Savoir) ne peuvent pas être les responsables de vos maux. Votre mentalité, votre conduite, votre comportement ont mené notre pays là où il se trouve. Alors il était tout à fait normal que vous passiez à la caisse. On ne récolte jamais autre chose que ce que l’on a récolté. Débrouillez-vous seuls maintenant et occupez-vous de technologie, de sciences ou de tout ce que vous voulez ! Quant à nous, que nous nous occupions d’Histoire ou de Géographie, ce n’est pas vos oignons. Sans rancune aucune.

  5. le cygne

    Je continue à rapporter…..de plusieurs sources et non pas de celle de la Smala de qui vous savez….!!! D’ailleurs, ils ont été toujours jaloux les ‘MAGHDOBI 3alayhoum’……

    1-/ “71. Sa femme était debout, et elle rit alors; Nous lui annonçâmes donc la naissance d’Isaac, et après Isaac, Jacob. ( Sourate HOUD).
    D’après ce verset si c’était réellement ISAAC le sacrifié, il y’aurait ‘contradiction’ dans la mesure où ce texte prouve qu’ISAAC fut annoncé comme ayant JACOB…….La contradiction est que comment dans ce verset, IBRAHIM a eu l’annonce d’ISAAC ainsi que JACOB, puis dans l’autre verset, Ordonne à IBRAHIM de sacrifier ISAAC alors qu’il est enfant, et Jacob n’était même pas encore né…???
    Si Isaac est le sacrifié, alors DIEU n’aurait jamais annoncé dés sa naissance sa postériorité, puisque faire l’annonce de la postériorité d’un fils avant même sa naissance, implique qu’il grandira et qu’il épousera une femme et qu’il aura des enfants……Or, dans le sacrifice, IBRAHIM fut réellement confronté à une épreuve, il n’a jamais su si ISMAEL grandira ou non, et si c’était alors Isaac, alors IBRAHIM aurait su qu’il ne sera pas sacrifié, puisque DIEU lui a annoncé la nouvelle de sa postériorité, et si nous ajoutons a ceci la forme du texte lui-même qui montre que l’annonce d’Isaac fut après ce sacrifice, personne ne peut croire alors que le sacrifié est ISAAC.

    2-/ Le sacrifié est décrit comme : longanime, alors qu’ISAAC est décrit a plusieurs reprise comme ayant un grand savoir :

    53. “Ils dirent : “N’aies pas peur ! Nous t’annonçons une bonne nouvelle, [la naissance] d’un garçon (Isaac) plein de savoir”. (Sourate AL-HIJR.)
    comme on l’a dit, ISMAEL est décrit toujours comme longanime :
    101.” Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon longanime. ”
    Et on sait que longanime par définition est celui qui est patient, et ça va avec le sens de ENDURANT :
    85. “Et Ismaël, Idris et Zul-Kifl qui étaient tous endurants..” (sourate AL-ANBIYAA.)…….De plus dans le verset 102 : “Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, [Ibrahim] dit : “Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses”. Dit : “Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé : tu me trouveras, s’il plaît à Dieu, du nombre des endurants”.
    De plus ISMAEL est décrit comme FIDELE A SES PROMESSES :
    54.” Et mentionne Ismaël, dans le Livre. Il était fidèle à ses promesses; et c’était un Messager et un prophète. ” (Sourate marie )
    c’était lorsque il a promis a son père d’être endurant, et il a tenu cette promesse.

    D’autres récits authentiques (dans le livre d’Ibn Kathir) qui montrent que cette histoire s’est réellement déroulée à la Mecque, or pour ISAAC on n’a jamais rapporté qu’il est venu à la Mecque, alors que tout le monde sait que l’Arabie est la terre d’Ismaël..

    Toute l’histoire est que comme toujours, le fait qu’Isaac est un ancêtre des juifs, il doit absolument être celui qui doit être sacrifié. Il est hors de question qu’Ismael, l’ancêtre des arabes, soit un héros dans la Bible des juifs. Il s’agit du fameux ‘complexe de supériorité du peuple élu’….!

    Un père peut il avoir un enfant qu’il aimerait et un autre qu’il n’aimerait pas ?
    Pourquoi Dieu aurait il désigné Isaac avec une telle précision ? Il aurait pu dire “Prend Isaac” au lieu de “Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac”.

    On reconnait bien là, “la plume mensongère des scribes”. (Jeremie 8.8)

    ( لتجدن أشد الناس عداوة للذين آمنوا اليهود والذين أشركوا)

    WAllahou A3lamou, Comme l’a si bien rappelé Mr Hebri que je salue chaleureusement…..!

  6. Mijo

    ok madame: L’homme n’est pas né INSTRUCTIF مثقف, منورINTELLECTUEL on apprend des livres ou de vous !!!??? ce que j’ai appris ou lu
    :Le sacrifice d’Abraham
    Par Eric Geoffroy
    Maître de conférence à l’université de Strasbourg
    Quelques ouvrages de cet auteur :
    •L’islam sera spirituel ou ne sera plus
    •Jihâd et contemplation – Vie et enseignement d’un soufi au temps des croisades
    •La Sagesse des maîtres soufis
    •Initiation au soufisme
    • L’instant soufi
    •Le livre des prénoms arabes
    Selon l’islam, le Coran est le point terminal de la Révélation pour cette humanité. Il se présente de fait comme la récapitulation et la synthèse des messages antérieurs, et maints récits bibliques y sont relatés de façon condensée et allusive.

    Selon l’islam, le Coran est le point terminal de la Révélation pour cette humanité. Il se présente de fait comme la récapitulation et la synthèse des messages antérieurs, et maints récits bibliques y sont relatés de façon condensée et allusive. Le caractère sibyllin du « Livre », on va s’en rendre compte, apparaît nettement dans l’épisode du sacrifice d’Abraham.

    Cet épisode, évoqué dans la sourate 37, ressort au thème coranique de l’épreuve (balâ’), qui agit comme une véritable pédagogie spirituelle à l’adresse des croyants et à fortiori des prophètes : l’élection et l’investiture ont pour passage obligé la purification. Abraham (Ibrâhîm en arabe) a été choisi comme « ami intime de Dieu » (khalîl Allâh) parce qu’il a subi avec succès maintes épreuves1. L’une des plus intenses fut sans doute ce songe au cours duquel le patriarche se vit en train d’immoler son fils :

    – « Ô mon fils, je vois en rêve que je t’égorge. Qu’en penses-tu ? »

    – « Père, répondit le fils, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu veut, parmi ceux qui supportent [l’épreuve] » (Cor. 37 : 102).

    Tous les traducteurs rendent ce passage au temps passé (« Ô mon fils, j’ai vu en rêve que… »), mais il importe de restituer le présent employé dans le texte arabe, car celui-ci a pour fonction de susciter l’instantanéité de la vision d’Abraham. Si l’on nous permet l’image, celui-ci vit la vision en direct, non en différé.

    Les commentateurs insistent sur la dimension onirique de la scène – absente du récit biblique -, et Ibn ‘Arabî, le grand maître du soufisme souligne que c’est en fait un bélier qui est apparu à Abraham durant son sommeil, mais sous les traits de son fils. Cependant, Abraham n’a pas interprété, « transposé » dit l’arabe, cette vision car, selon l’avis des commentateurs, le songe ou la vision des prophètes relève de la révélation (wahy), et est perçu par eux comme une réalité immédiate.

    En effet : « Lorsqu’ils se furent tous deux abandonnés à la volonté divine (aslamâ) et qu’Abraham eut couché son fils le front contre terre, Nous l’appelâmes : ” Ô Abraham, tu as ajouté foi à la vision ! ” C’est ainsi que nous rétribuons les êtres doués d’excellence (103-105) ». En réalité, la vision qu’a reçue Abraham ne lui intimait pas d’immoler matériellement son fils, mais de le consacrer à Dieu. Nous rejoignons ici la tradition judaïque2.

    – « Voici certes l’épreuve évidente » (106) : épreuve suprême de soumission à Dieu que de se croire contraint d’égorger son fils ! Selon certains soufis, l’épreuve consistait à donner son vrai sens à la vision. Ils font remarquer que l’enfant est le symbole de l’âme. C’est donc son “moi” que Dieu demande à Abraham d’immoler, cette âme prophétique élevée, certes, mais encore capable d’amour pour un autre que Dieu. Or, afin d’être investi pleinement de l’intimité divine, Abraham doit vider son coeur de tout attachement aux créatures. D’ailleurs, l’épisode du sacrifice suit immédiatement un passage où l’on voit Abraham détruire les idoles adorées par son peuple (84-98). Dans son cas, la réalisation ultime de l’Unicité (tawhîd) supposait la destruction de tout penchant naturel, de tout résidu égotique, forme subtile d’idolâtrie.

    – « Nous le rachetâmes par un sacrifice solennel » (107), car l’enjeu est immense. Un bélier venant, selon la tradition, du paradis, et conduit sur terre par l’ange Gabriel pour le sacrifice, se substitue au fils : grâce à ce transfert, Dieu rachète à Abraham toute sa descendance, prophétique et autre, afin de mieux la préserver et la bénir. Ainsi, « Nous perpétuâmes [le souvenir d’Abraham] parmi les générations postérieures (108). Paix sur Abraham ! » (109) : après la soumission (islâm) vient la paix (salâm). L’animal, être pur parce qu’il connaît par intuition directe son Créateur, à l’instar des règnes minéral et végétal (Ibn ‘Arabî), peut en effet prendre la place d’un humain pur, prophète et fils de prophète. Par son sacrifice consenti, il permet aux « fils d’Adam » – et pas seulement d’Abraham – de régénérer leurs énergies vitale et spirituelle.

    En aucun endroit de ce récit, le Coran ne mentionne si le fils offert en oblation est Ismaël, père des Arabes, fils de la servante Agar jalousée par Sara, ou Isaac, son frère cadet, père des Juifs. Cette imprécision a partagé les auteurs musulmans, chacun tirant argument de façon opposée des mêmes passages coraniques en faveur d’Isaac ou d’Ismaël. Dans une perspective islamique, il était tentant d’identifier la victime du sacrifice à Ismaël.

    En effet, celui-ci a aidé Abraham à bâtir la Kaaba de La Mecque (Cor. 2 : 125-127), et certains rites actuels du Pèlerinage (Hajj), tels que la lapidation de Satan, trouvent leur fondement dans le sacrifice qui aurait eu lieu à Mina, un des sites du Hajj. Pourtant, la plupart des commentateurs ne cèdent pas à cette tentation, et étalent au grand jour les divergences d’opinion. Voici un bel exemple du pluralisme régnant au sein de la pensée musulmane médiévale.

    Il n’empêche que la commémoration du sacrifice d’Abraham, actualisée chaque année par le sacrifice d’animaux, est devenue la « grande fête » (al-‘îd al-kabîr) des musulmans, célébrée le 10 de Dhû l-Hijja, mois du Pèlerinage. Le Hajj, ceux qui l’ont accompli le savent bien, est une épreuve : répétition du Jugement dernier, il est mort à ce monde et résurrection.

    À l’instar de la bête, le pèlerin est l’offrande sacrificielle dont le parcours rituel permet à la communauté musulmane, et au-delà à l’humanité, de se régénérer. Si le sacrifice animal garde aujourd’hui toute sa pertinence, et si le partage et le don de la viande perpétuent « l’hospitalité sacrée » d’Abraham, il importe de ne pas perdre de vue le sens premier du sacrifice : la purification intérieure.

    Pour qui connaît le Coran, l’ambiguïté du discours divin à propos d’Isaac et d’Ismaël est délibérée. Elle rappelle celle qui plane sur le récit coranique de la crucifixion ou la non-crucifixion du Christ3, lequel, selon les chrétiens, s’est sacrifié sur la croix pour le rachat de l’humanité. Enfin, le silence coranique sur l’identité du fils sacrifié – ou sanctifié -, au regard du contexte actuel, peut être perçu comme une source tantôt de rivalité et d’inimitié, tantôt de proximité voire d’intimité entre juifs et musulmans. Ne serait-ce pas dans le dépassement de l’ego, vrai sens du sacrifice abrahamique, que les uns et les autres parviendront à restaurer une harmonie séculaire mise à mal par des développements politiques récents ?

    Notes :

    1. Voir Cor. 2 : 124.
    2. Voir par exemple Exode 13 : 2.
    3. Cf. Cor. 4 : 157
    t3aydi bessaha

  7. Boualem

    Bonjour, le sujet abordé par mme MIJO et auquel mme LECYGNE a déjà apporté des précisions est TRES DELICAT et TRES SENSIBLE aussi j’invite mr KHIAT à nous apporter plus de précisions en vous remercions en mon nom SVP.MERCI .

  8. le cygne

    Effectivement, quelle belle journée…!! Chère Mme Mijo…quelle gentillesse, quelle perspicacité…!!!!! J’admire la subtilité avec laquelle vous avez glissé quelques leurres que vous voulez faire passer pour des choux à la crème……..Il faut vraiment être un gourmand pour les avaler…. !!!! Rappelez-moi, svp, Vous avez été dans une Synagogue ou dans une Mosquée… ???
    Doucement mais sûrement, comme si on était né de la dernière pluie, vous mettez de la mousse, pour que le premier venu (dupe) glisse et se casse la gueule……Vous posez des questions et vous répondez en même temps, sur quelle base je ne sais pas….?! Comme par exemple, vous posez le problème, posé par le chef de la Smala de cette mosquée qui dit:
    “puisque dans nos textes le fils concerné n’était pas nommé, et que le judaïsme, lui, précisait qu’il s’agissait d’Isaac, il y avait de fortes chances que ce dernier soit le fils choisi par Dieu pour le sacrifice.” …et puis vous répondez tout simplement: « En effet, s’il s’était agi d’Ismael, Dieu, dans la révélation prophétique, l’aurait fait savoir, ne serait-ce que pour corriger une information erronée »…et vous continuez en disant : « Nous pouvons chercher la réponse sans jamais la trouver, car si Dieu, dans Son infinie sagesse, a laissé planer le mystère, nous devons, à notre échelle, accepter de ne pas tout savoir ni tout comprendre…. »…Oh…!!!! Quelle sagesse lorsqu’il s’agit des couleuvres présentées aux Muslims, d’ailleurs il leur est conseillé de chanter à voix haute en plus :
    “Va faut pas t’en faire, petit homme
    C’est l’heure de faire dodo
    Déjà le jour baisse, la nuit va tomber
    Le marchand de sable est passé
    Comme un enfant sage, il faut sans protester
    Bien gentiment, bien vite, se coucher”

    N’est-elle pas belle cette Comptine…..???

    Chère Mme, dans une perspective islamique, on identifie le fils concerné par le sacrifice comme étant Ismaël. En effet, car celui-ci, a aidé Ibrahim à bâtir la Kaâba (Cor. 2 : 125-127), et certains règles actuelles du Pèlerinage (Al-Haj), tels que la lapidation de Satan, voient leurs fondements dans le sacrifice qui aurait eu lieu à Mina, un des sites du Haj.
    Revenons à Ibrahim (AS) , quand il a eu des problèmes avec sa famille, il dit dans la sourate As-Saffat, verset 99 : « Et il dit : « Moi, je pars vers mon Seigneur et Il me guidera .». Il décide donc de partir. On appelle cela la première ‘Hijra’….. !…….Ibrahim est arrivé à un certain âge et il n’a pas encore d’enfant, il demande à Allah de lui donner un enfant vertueux. Ecoutez bien dans le verset qui suit ce que Ibrahim va dire. « Rabbi hab li mina as-salihin » Il demande : « Seigneur, fais-moi don d’une (progéniture) d’entre les vertueux ». Regardez la demande qu’il fait. Nous, on demanderait : « Ô Allah, donne-moi un enfant, ô Allah, donne-moi un héritier». Ici, on voit bien qu’Ibrahim ne demande pas un enfant simple mais un enfant vertueux, un enfant pieux…Allah, le Très Haut, dit : «Nous lui fîmes donc la bonne annonce d’un garçon (Ismaël) longanime. Puis quand celui-ci fut en âge de l’accompagner, (Ibrahim) dit : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses».(Ismaël) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t’es commandé: tu me trouveras, s’il plaît à Allah, du nombre des endurants». (sourate 37 – verset 101)…………..Ainsi, Ismaël a été le fils unique d’Abraham durant 13 ans !

    Suivez bien Mme Mijo…..selon le livre de la Genèse :
    1-/ Naissance d’Ismaël, Ibrahim a un fils:
    « 15 Agar enfanta un fils à Abram; et Abram donna le nom d’Ismaël au fils qu’Agar lui enfanta. 16 Abram était âgé de quatre-vingt-six ans lorsqu’Agar enfanta Ismaël à Abram. » [Genèse 16:15-16]
    « 8 Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle, et je serai leur Dieu. 9 Dieu dit à Abraham: Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations. » [Genèse 17:8-9]
    2-/ Naissance d’Isaac, donc Ibrahim a deux fils:
    « Abraham donna le nom d’Isaac au fils qui lui était né, que Sara lui avait enfanté. » [Genèse 21:3]
    Dans ce livre bien mijoté par ses adeptes, il est écrit : « Dieu dit: Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. » [Genèse 22:2]

    Nous avons vu qu’Ismaël était l’aîné d’Isaac, en effet, il fut le fils unique d’Abraham pendant 13 ans, alors, comment Isaac peut-il être le fils unique d’Abraham ?
    Selon les Juifs et les Chrétiens, Dieu a dit à Ibrahim « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ». Ici, le nom Ismaël a été substitué à Isaac, car Dieu ne se serait sûrement pas trompé en désignant Isaac par « fils unique » alors qu’il avait un frère aîné, en [Genèse 22:2] on devrait donc lire: « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Ismaël ».
    En effet, les scribes maladroits se sont trahis eux-mêmes, car cette subtilité leur a échappé, bien qu’ils aient remplacé Ismaël par Isaac à six reprises dans tout le chapitre 22 de la Genèse, ils ont oublié d’enlever le mot « unique » à 3 reprises dans le même texte. Ils ne se sont même pas donné la peine de modifier 22:12 et 22:16, en enlevant “ét-iéhidha” du texte hébreu………Car c’est bien d’une modification délibérée qu’il s’agit, comme on peut le lire dans le livre de Jérémie: [Jérémie 8:8]
    « Comment dites-vous : Nous sommes sages et la Thora est avec nous ? Mais voici, la plume menteuse des scribes en a fait une fausseté. »
    Nous savons bien qu’Ismaël et toute sa descendance, les Arabes, seraient bénis, qu’ils seront très nombreux, et qu’il posséderont le pays du Nil à l’Euphrate: [Genèse 15:18]
    « En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate, »
    Ici, Isaac n’est pas encore né, ce verset ne peut s’appliquer qu’aux Arabes, et en effet, aujourd’hui, du Nil à l’Euphrate, de l’Egypte à l’Irak, nous pouvons dénombrer pas moins de cinq pays arabes (Egypte, Palestine, Jordanie, Syrie, Irak), ce sont les descendants d’Ismaël.
    Voici ce que l’on trouve en référence aux descendants d’Ismaël, dans tous ces versets. Isaac n’est pas né, tous ce qui est dit s’applique donc à Ismaël, et aux arabes.
    Genèse 17.20
    A l’égard d’Ismaël, je t’ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation.
    Genèse 21.13
    Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité.
    Genèse 21.18
    Lève-toi, prends l’enfant, saisis-le de ta main; car je ferai de lui une grande nation.Genèse 16.10
    L’ange de l’Éternel lui dit: Je multiplierai ta postérité, et elle sera si nombreuse qu’on ne pourra la compter. (puis en 16.11, il y a l’annonce de la naissance d’Ismaël)

    Je n’ai rien inventé, je n’ai fais que rapporter…..!

    Ibrahim (AS) n’en demeure pas moins notre père commun, qui a enseigné et transmis l’héritage de la Tradition immuable et unique (ad-dîn al-qayyim), laissant aux générations un modèle de foi et de soumission qu’il appartient à ses descendants spirituels de suivre.
    Qu’ils égorgent le mouton eux aussi…… !!! Mais de là, à vouloir usurper ce sacrifice à Ismaël (AS) et le remplacer par son frère cadet Isaâc (AS)…??? Enfin, ce n’est pas nouveau pour ce genre de tentatives…ce ne sont ni les premières, ni les dernières….de la part de nos “cousins” cadets…!

    Aidek Mabrouk Mme…

    • mohamed nadir Sekkal

      madame le cyne ont ne peut vous remercier autant pour cette recherche qui nous a bien éclairer , merci encore et Aid Moubarak

  9. mohamed nadir Sekkal

    Merci Mijo ont vous souhaite AID MOUBARAK

  10. Mijo

    – « Ô mon fils, je vois en rêve que je t’égorge. Qu’en penses-tu ? »

    – « Père, répondit le fils, fais ce qui t’est ordonné. Tu me trouveras, si Dieu veut, parmi ceux qui supportent [l’épreuve] » (Cor. 37 : 102).

    Isaac ou Ismael? bonne question. Il est vrai que nous avons un penchant naturel pour Ismael. Lors d’un cours à la mosquée, on nous expliquait que, puisque dans nos textes le fils concerné n’était pas nommé, et que le judaïsme, lui, précisait qu’il s’agissait d’Isaac, il y avait de fortes chances que ce dernier soit le fils choisi par Dieu pour le sacrifice.
    En effet, s’il s’était agi d’Ismael, Dieu, dans la révélation prophétique, l’aurait fait savoir, ne serait-ce que pour corriger une information erronée…

    Nous pouvons chercher la réponse sans jamais la trouver, car si Dieu, dans Son infinie sagesse, a laissé planer le mystère, nous devons, à notre échelle, accepter de ne pas tout savoir ni tout comprendre.

    Il nous a laissé tellement de belles choses dans notre religion, sachons les savourer au lieu de nous disperser dans des interrogations qui ne changeront rien à notre vie, ni ici-bas ni dans l’au- delà.

    Et Dieu seul est savant…
    je

    souhaite mes meilleurs voeux en cette belle journée !

    Qu’Allah nous couvre tous de ses bienfaits.

    Il faut le dire et le redire, mais la qualité d’expression est

    vraiment remarquable, bravo pour le travail des journalistes et des

    rédacteurs en chef, tant pour les vidéos que pour les articles

    publiés !

    C’est un grand plaisir de lire tous les jours bel-abbes.info , on ne

    perd pas son temps, d’autant plus que l’on nous apprend beaucoup !

    In this Good Day, we hope Peace, Love, Charity, For all Muslim’s

    Planet !

    And we want that wars in contries will stop, with the Allah’s help..

    Amîn

    wa salam aleikoum wa rahamtoulah wa barakatuh

    • Hebri

      Dans votre message, Madame, quelques points retiennent l’attention et méritent bien que l’on s’y arrête. Essayons de les voir de près l’un après l’autre :

      «Isaac ou Ismaël? Bonne question».
      – En tant que musulman, on ne se pose pas cette question pour la raison très simple que voici :
      1. Le sacrifice du fils aîné à la divinité était chose courante et Ismaël était bien l’aîné.
      2. L’annonce de la venue prochaine au monde d’Isaac a lieu après l’épreuve du sacrifice. On comprend cela facilement en lisant le verset 102 et puis le 112 de la Sourate XXXVII (Saffate). Le récit fait dans cette Sourate ne semble prêter à aucune équivoque.

      «Il est vrai que nous avons un penchant naturel pour Ismaël».
      – Cette réflexion semble plutôt bizarre. Le musulman est censé avoir un penchant pour la Vérité et pour la Volonté de Dieu; ni plus ni moins.

      «(…) puisque dans nos textes le fils concerné n’était pas nommé, et que le judaïsme, lui, précisait qu’il s’agissait d’Isaac, il y avait de fortes chances (…)»
      – Se référer au judaïsme ? C’est-à-dire auprès de ceux qui ont dénaturé les Ecritures et qui, par conséquent, ont été décrits par le Coran comme étant des égarés ? Cela prête à sourire, Madame.

      «En effet, s’il s’était agi d’Ismael, Dieu, dans la révélation prophétique, l’aurait fait savoir, ne serait-ce que pour corriger une information erronée… »
      – Qui sait ? Peut-être qu’Il l’aurait fait avec plus d’insistance si c’était l’unique information erronée mais ce n’est pas le cas.

      «(…) accepter de ne pas tout savoir ni tout comprendre.»
      – Pourquoi alors Dieu nous aurait-Il doués d’un cerveau ?

      «Des interrogations qui ne changeront rien à notre vie, ni ici-bas ni dans l’au- delà».
      – Au contraire le Coran nous recommande la méditation et puis la Vérité de l’Islam défie toute interrogation. C’est l’obscurité qui craint la lumière et pas l’inverse. Wallahou A3lamou. Bien amicalement. Aïd Moubarak Wa Koul 3am a Antoum Bikheir !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00