L’AVOCAT: UNE NATURE, UNE VIE

« Comédie des ânes »(1). Adage romain, mots d’airain qui traversent les âges. Immuables insoluble, intemporel. Vrais hier, aujourd’hui et pour toujours. Aussi éternels que la nuit qui succède au jour : « HOMO HOMINI LUPUS », l’homme pour l’homme est un loup. Si simple, si vrai. « Qui aurait le courage, en face de tout les enseignements de la vie et de l’histoire de s’inscrire en faux contre cet adage », défiait déjà Sigmund Freud. (Malaise de la civilisation. 1929)

Locution latine, apprise, reprise, chantée dans toutes les langues. Hobbs le philosophe anglais l’a traduit : « man is a wolf to man ». L’a modelée: « dans la nature l’homme pour l’homme est un loup, en société l’homme pour l’homme est un dieu ». Est-ce un loup l’homme, est-ce un dieu ? Ma mère, sage malgré illettrée, me disait la chose même avec des mots simples, les mots d’une mère-louve : koun dib layaklouk diabe.

Syllogisme premier : L’homme pour l’homme est un loup (prémisse majeur). Un avocat est un homme (prémisse mineur). L’avocat pour l’avocat est un loup (conclusion). Simple logique aristotélicienne. Devise valable, interchangeable, pour toutes les professions : 3douk moula herftek, disait encore ma mère.

Ainsi donc l’avocat pour l’avocat est un loup: c’est que le sang froid et la cruauté doivent être une nature chez lui. Il faut les acquérir s’ils ne sont pas innés, comme un mal nécessaire, une arme, un moyen de survie. Freud, expliquant, sous l’angle de la psychanalyse l’adage homo homini lupus, professait que « L’homme n’est point cet être débonnaire, au cœur assoiffé d’amour, dont on dit qu’il se défend quand on l’attaque, mais un être qui doit au contraire porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d’agressivité. Pour lui, par conséquent, le prochain n’est pas seulement un auxiliaire et un objet sexuel, mais un objet de tentation. L’homme est en effet tenté de satisfaire son besoin d’agression aux dépens de son prochain …de l’humilier, de lui infliger des souffrances, de le martyriser et de le tuer.

Si l’homme « doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d’agressivité », qu’en est-il alors de l’avocat dont le métier est la défense des hommes ? Ne doit- il pas porter, si l’on suit l’analyse freudienne, au compte de ses données instinctives pas moins qu’une surdose d’agressivité. De la cruauté.

Cette cruauté qu’on répugne aussi bien chez l’homme que chez l’animal on la cherche chez l’avocat que l’on compare, quand on veut le flatter, au loup, au requin, au dinosaure! Car qui voudrait, pour sa défense, d’un avocat doux, coala ou agneau ?

Défense ? Mais si défense est nécessaire c’est qu’il y’a faiblesse. Qui alors, étant lui même faible, voudrait être défendu par plus faible? D’où la passion perverse pour l’avocat agressif, cruel, bagarreur, qui a du mordant, de la poigne. L’avocat qui tape sur la table, qui lamine l’adversaire, qui ne lâche pas prise. Le requin, le jeune loup, le dinosaure. Ma mère, encore et encore, regardant mon frère ainé qui faisait son droit lui disait en plaisantant à peine : mon fils tu te trompes de choix, il vaut mieux que tu fasses maitre d’école ou imam. Il a bien fait. Il a écouté sa mère.

Bataille (judiciaire), défense, réplique, litige, conflit (collectif ou individuel), adversaire, égalité des armes, arrestation, détention, mort (condamnation à), exécution, gagner, perdre. Voila un échantillon du langage des prétoires, terreau dans lequel se développe la personnalité de l’avocat d’où il fait sa carapace. Langage agressif, à tout point de vue similaire au Langage de guerre. Qui du loup ou de l’agneau est doté par la nature pour faire la guerre, l’emporter dans une bataille, terrasser un adversaire, mener une meilleure défense, esquiver une attaque ? Un procès judiciaire est, pour les parties, une véritable guerre privée que l’on mène sur plusieurs fronts: devant le tribunal, devant la cour d’appel, devant la cour suprême. Que l’on mène dans plusieurs bataille : bataille au pénal pour se venger, bataille au civil pour se faire indemniser. Pas de pitié alors, pas de quartier. Pour que l’un gagne il faut que l’autre perde. Il ne faut donc pas lésiner sur les moyens. Il faut faire appel aux princes du verbe, virtuose de l’équilibrisme verbal, des joutes oratoires, à la machine de guerre, au gladiateur, au mercenaire, à l’avocat cruel, au jeune loup, au requin, au dinosaure. Espèce d’avocat que l’on honni quand on est en paix avec soi et avec les tiers mais qu’on cherche, qu’on vénère, qu’on adule quand on est en guerre. Paradoxe du genre humain. «… En société l’homme pour l’homme est un dieu », faut-il rappeler Freud ?
L’avocat pour l’avocat est un loup c’est aussi l’avocat cruel envers l’avocat, envers son corps.

Syllogisme deuxième : En société l’homme pour l’homme est un dieu (prémisse majeur). L’avocat est un homme (prémisse mineur). L’avocat pour l’avocat est un dieu (conclusion). Simple logique aristotélicienne.

Les guerres fratricides sont les plus cruelles. Les frères se déchirent et c’est la mère (la profession) qui en souffre, qui s’affaiblie et meurt. C’est pourquoi il est absurde de vouloir la mort de son frère.

Confrères, dieu ! Comme les mots sont parfois hypocrites et sournois !

Il est vrai qu’aucune profession n’est aussi concurrentielle que celle d’avocat et corrélativement aussi conflictuelle. Aucune carrière aussi incertaine. Métier à risque ou rien n’est garanti ; ni un salaire en fin de mois, ni la fidélité d’un client, ni le résultat d’une action, ni l’assurance d’avoir la capacité de faire toujours, et de vivre de son travail. Les conséquences d’une inflammation de la tyroïde peuvent ruiner une belle carrière de pénaliste comme une main tremblante celle d’un chirurgien. Alors tout est sang pour qui perd, tout est or pour qui gagne. Il faut donc briller, mais il faut avant tout le pouvoir.

Cette précarité justifie-t-elle que trente et un avocats, dont le Léviathan, portent plainte, le même jour contre un confrère dans l’intention de le tuer professionnellement ? Et pour quelle raison ! Peut être que maitre MIR, grosse gueule ! et dur à cuir, avait quelque tort, mais que 31 avocats se coalisent contre lui au même moment, au même lieu, cela n’est pas innocent et plaide en sa faveur. Triste temps des avocats dieux. MR MIR voulut combattre un, il combat seul et il se meurt. Le journal Ouest info du 13 octobre passé rapporte la détresse de maitre MIR et sa solitude : Du haut de ses 68 ans et de ses 28 ans d’années d’expérience dans la corporation, il paraissait très abattu nous avouant à ce propos « je me vois seul avec mes soucis d’avocat » « c’est finalement 31 plaintes qui ont étés déposées par mes confrères pour avoir dénoncé les actes d’un bâtonnier qui s’est enrichi sur le dos de toute une corporation ». Plus haut j’ai cité l’analyse psychanalytique et explicative de Freud «L’homme est en effet tenté de satisfaire son besoin d’agression aux dépens de son prochain …de l’humilier, de lui infliger des souffrances, de le martyriser et de le tuer ».

L’avocat pour l’avocat est un loup : c’est en fin l’avocat cruel envers lui-même. A force de mener les batailles par procuration et les haines par délégation, il finit par assassiner son âme. Tel un requin contraint à nager toute sa vie pour ne pas manquer d’oxygène, pris par l’ivresse des profondeurs, il abuse et il s’use. Les jours sur les routes, d’un tribunal à l’autre, d’une salle d’audience à l’autre, d’un café à l’autre. Dans les salles des pas et du temps perdu. Les nuits de stresse et d’insomnie, des cendriers que l’on rempli, à penser aux dossiers qu’on n’a pas le temps de préparer, à l’affaire de demain et à la peine encourue. Et c’est ainsi que le temps passe, que la vie passe. L’enfant qu’on fait naitre et qu’on n’apprend pas à aimer, qu’on omet de lui apprendre à vous aimer, qu’on ne voit pas grandir. Qui s’en aperçoit, qui refuse de prendre la relève, haïssant le métier du père, la vie du père, sauf peut être l’argent du père. Vivre les drames et les soucis des autres, vivre des drames et des soucis des autres ça a un prix ; implique l’oubli de soi. Pas l’altruisme, pas l’abnégation pas les beaux sentiments, mais le simple et maudit oubli de soi. Jusqu’au jour où on se réveille, on se regarde dans un miroir d’où sort un étranger sexagénaire qui vous lance en plein visage le constat et la question fatidiques : voila venu le temps des crépuscules, le temps des inventaires. Qu’avez-vous fais de votre vie ?

(1) « comédie des ânes » ou « Asinaria ». comédie écrite par PLAUTE vers 212 avant Jésus Christ.

Par MEKIDECHE.A


le 18 octobre 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
18 octobre 2014

13 Commentaires pour “L’AVOCAT: UNE NATURE, UNE VIE”

  1. AL MECHERFI

    Effectivement, c’est un texte philosophique. L’homme est un prédateur dangereux ! L’Homme (Vous donnez l’ex de l’avocat !) il est donc animé d’une agressivité « fondamentale » qui selon la psychanalyse (théorie) freudienne se trouve à la base des pulsions (qui est différente de l’instinct bien évidemment). Votre texte me semble bien conçu. Un vrai débat sur la nature humaine.

    En l’analysant, j’ai d’abord constaté un découpage linéaire du texte dont Il est facile d’en saisir la logique argumentative en interrogeant le sens exact de la démonstration. Toutefois ! Il me semble que votre dernier plan est bref (la solution). Vous évoquez « la remise en cause en regardant le miroir de la vie».Un Emmanuel KANT plutôt ambigu ! Kant cherche si l’homme est, un être bon ou un être mauvais. Pour lui, il n’est aucun des deux; car l’homme n’est pas un « être moral ».Il est comme n’importe quel chien, tigre..Ou : « comme un loup » tout simplement. Il ne peut donc être défini comme bon ou mauvais. Sa seule préoccupation étant la survie, c’est un animal doué de raison (la seule différence puis qu’il a évolué !!!).Ces philosophes posent donc des conditions. Parmi elles « la culture ».

    A vrai dire (pour le débat), je pense à d’autres concordances de psychanalyse ? Comme celles de Schopenhauer (même si certains le trouvent trop pessimiste), mais lui il avance le mécanisme du refoulement. Nietzsche! Lui aussi propose des solutions (Avec sa théorie de l’absence de morale naturelle de l’homme). Vous devez surement avoir des raisons pour ne pas l’avoir accorder suffisamment d’intérêt dans votre dernier plan ?
    Bon, pour Marx (la lutte des classes et la dialectique caractérisant le mouvement de l’histoire), c’est aussi un retour à l’éternelle question des métiers.

    Toujours ravi de vous lire Mr Mékidèche.
    Salutations cordiales.

    • Mekideche A.

      Messieurs AL MECHARFI et OULED BOUL, merci pour vos mots sympathiques et encourageants que je considère comme un aseptisant qui a éliminé les germes pathogènes sortis de la bouche de MR BOUALEM, personnage incapable de maitriser ses instincts, arrêté au bas stade de l’évolution naturelle. (Je dis instinct parce que vous avez l’amabilité et la pertinence, MR AL MECHARFI, de le distinguer des pulsions qui sont le propre de l’espèce qui a évolué, parce que libre. Libre (au sens Rousseauiste), justement affranchi de l’emprise des instincts, les plus bas surtout). C’est tellement facile de répondre à sa diatribe, mais j’estime qu’il faut sauvegarder la noblesse et qu’il vaut mieux tourner le dos à un injurieux qui se cache derrière un pseudo. J’ai essayé de montrer la lune, il n’a vu que le doigt, c’est toute la différence entre nous.

      « Qui s’exhibe s’expose». Ecrire, en s’adressant au public, c’est une exhibition. J’écris et j’assume. Par conséquent, averti, je prévoie toujours le meilleur et le pire. ET quand le meilleur vient d’un esprit éclairé et que le pire vient d’un esprit assombri, et non le contraire, je ne vous le cache pas messieurs, je me sens flatté, dopé.

      J’ai opté, dans ma contribution, pour l’allégorie et la métaphore. La référence aux animaux, surtout au titre de la comédie de PLAUTE, n’a donc rien d’attentatoire ou d’injurieux dans mon esprit, c’est évident, sinon je n’aurai jamais qualifié ma mère de louve. A ceux qui m’ont mal compris je présente mes excuses.

      MR AL MECHARFI merci pour la valeur ajoutée. D’avoir aider a précisé ma pensée. Toutes vos remarques sont justes et opportunes. Je les fais miennes.

      Cordialement.

      • Boualem

        Mr mekideche vous pouvez pensez de moi ce que vous voulez vous êtes libre et vous vous exprimez dans un forum libre c’est le dernier de mes soucis ce que je constate chez vous comme toutes les autres fonctions confondues vous n’aimez pas qu’on dise la vérité vous n’êtes ni des anges ni des saints des humains avec des instincts différents comme le mien j’ai parlé en connaissance de cause et sachez que je connais trop d’avocats à SBA sauf les nouveaux et vous dont j’ai jamais entendu parlé ni connu quant au pseudo il est reconnu juridiquement par les pays civilisés il sert à protéger la vie privée de l’individu mais comme il n’y a pas d’avocats spécialistes chez nous alors kaour watti allahouwar j’ai été déçu par ceux en qui j’ai cru ils m’ont arnaqué je l’ai déjà dit croyez moi et ils étaient des copains le malheur comment avoir confiance une autre fois comment peut-on connaitre vos compétences ? en FRANCE chaque avocat a sa propre spécialité c’est clair je ne vous parle pas de l’état des cabinets d’avocats vous vous croirez dans un film genre catsby le magnifique respectez mes opinions mr l’avocat et ma liberté de parole svp .

        • OULED BOUL

          @Boualem
          N’ayant aucunement l’intention de m’ériger en AVOCAT, laissez moi vous dire qu’une simple lecture a la sauvete et la saisie éxotérique qui en découle donnent rarement les résultsts éscomptées.on doit décortiquer ésotériquement le sujet, dans ce cas la compréhension ésotérique requiert un savoir, en l’encurrrence philosophyique qui, apparemment vous échappe.
          En suite, la philosophie ne précéde pas la problématique ou un sujet quelconque, elle le succéde.Et si j’ai des approches aux systemes éducatifs Arabes, c’est justement les carences graves dans l’enseignement de la philosophie de qualité dans nos écoles.
          En fin si Boualem, on peut répliquer agréablement son désaccord sans etre désagréable pour autant.

        • Mekideche A.

          cher monsieur, je ne regrettes que le langage que vous avez utilisé à mon égard. Injurieux sans raison. Vous ne me connaissez pas, alors de quel droit parler de “lâche” et” honte de la profession”. Peut être que je suis pire que ce que vous imaginez, peut être meilleur; mais ne me connaissant pas accordez moi bénéficie du doute. Quant à vos déboires avec d’autres gérez les individuellement sans généraliser vos jugements. A part cela je n’ai pas d’autre reproches à vous faire. Et quoi que je bénéficie de l’excuse absolutoire de la provocation, je vous prie de bien vouloir excusé la virulence de mes propos

          PS . Les blagues les plus salées sur les avocat sont françaises.Elles sont révélatrices d’une réalité qui apparemment vous refusez de voir .

  2. Mehdi

    Même si le monde n’était peuplé que d’ânes, on voudrait que l’avocat n’en soit pas un! Afin qu’il puisse veiller au respect du droit de chacun et à ce que justice soit rendue même à … ses pires ennemis.

    • Boualem

      vous avez eu affaire à la justice ? aux avocats ? pourquoi vous citez comme exemple les ânes ? vous faites parti ?

      ADMIN à Commentateur

      • Mehdi

        Il est fort possible que je sois un âne, Hachake Monsieur Boualem, mais là n’est pas mon problème! Ce que je voudrais c’est que l’avocat n’en soit pas un, afin qu’il puisse faire respecter mes droits.

      • Boualem

        @ ADMIN si tel est votre rapport avec les commentateurs dont vous avez perdu presque la totalité je vous demande de supprimer totalement de votre site toutes les données me concernant .

    • Boualem

      MR MEHDI je retire ce que j’ai dit mais vous auriez dû choisir un autre exemple ça ne manque pas ? et le bien que je vous souhaite est de n’avoir besoin ni d’avocats ni d’huissiers et surtout ne pas avoir affaire à la justice algérienne

  3. Mekideche A.

    En écrivant mon papier j’ai prévu du réactions comme la votre et des réactions aussi acerbes de la part de certains confères.J’aurai pu me caché derrière un pseudo et laisser libre court à mes sentiments les plus médiocres. Mon écrit c’est une autocritique, que moi au moins j’ai osé. Et ce que j’ai écrit je l’assume. Çà ne plaira pas à beaucoup de personnes: au loups, au léviathan, et affiliés. J’ai prévu aussi que certains trouveront l’occasion de déverser des frustrations et des règlements de comptes qu’ils n’ont pas osé. Mais j’ai visé autre chose. Tan pis si vous ne l’avez pas vu.

  4. Boualem

    MR mekideche ce récit que vous faites de l’avocat est philosophique alors que dans la réalité c’est tout autre en ce temps que nous vivons l’avocat est un loup pour l’avocat et pour le client en qui il n’a aucune considération ni humanisme ni pitié . vous parlez de l’avocat MIR pourquoi vous ne parlez pas de BENAISSA ? vous aussi vous avez peur ? en tous les cas dans les deux affaires les avocats ont été DES LACHES . en europe c’est impensable parce qu’ils sont européens qui se respèctent à l’inverse des arabes qui ont toujours été des traitres envers leur propre race j’ai eu affaire aux avocats c’est le même procédé traitrise , escroquerie , arnaque, incompétence , tromperie ,corruption ,mensonge etc……. vous faites honte à la profession . ande rabi lkhlass comme on dit chez les arabes ?j’ai été trop déçu que j’ai abandonné mon affaire pourtant importante mais chez les avocats c’est le dernier de leur soucis de leurs frères les LOUPS

    Admin a commentateur

    • OULED BOUL

      @Mekidiche
      Merci de nous avoir philosophiquement plangés dans la noirceur des hommes en noir.Il n’a aucne contradiction dans le degré de raffinement et de la cruauté au sein de la meme société, toutes couches sociales confondues y compris les avocats.
      La bonne exercise du metier renvoie a la problématique de l’état de droit et par conséquent l’indépendance de la justice, dont la devise “tout citoyen est innocent jusqu’a preuve du contraine”.est son point névralgique.
      Cependant, les dommaines de la concurrence et des conflits ,a l’instar de toutes les professions libérales, ne leurs sont pas spécifiques .

      Vous etes remercier sur vos éfforts consentis, il faut dire, étant chapeauteur, vous élevez la barre trés haut.Continuez !!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 133
  • 7 299