Le lièvre et la tortue.

Teboune est, comme disent les juristes, un ayant cause à titre universel de Bouteflika. C’est à dire un des héritiers légataires à qui est dévolue une partie indivisée de sa succession, en ce qu’elle comprend d’éléments actifs et passifs. Il était dans le giron familial presque jusqu’au bout de la vie de la famille. C’est vrai, qu’il a connu un petit conflit quand il a fauté mais c’était sans gravité. Il n’a pas rouspété et, sage, il n’a été ni renié ni déshérité.
Voyant que l’héritage devient encombrant, il tente de s’en débarrasser. Mais en vain. Le droit étant ce qu’il est, il peut délaisser sa part d’héritage mais jamais sa qualité d’héritier, celle-ci dépendant de la génétique plutôt que de sa volonté, elle lui restera toujours collée à la peau.

Benflis lui aussi faisait parti de la famille. Il prétendait même à la primogéniture, au droit d’aînesse et, conséquemment, à la chefferie de famille. Sauf que sitôt devenu adulte, il tenta de tuer le père. Celui-ci, plus coriace, déjoua la tentative. L’enfant maudit, fut chassé et déshérité. Ou plutôt de la succession du père, il n’a hérité que des éléments passifs.

Comme le père, le fils aîné Benflis a fait sa longue traversée du désert. Pendant toute cette période, il en voulait au géniteur et à toute la famille. Il attendait sa revanche. Et quand l’occasion fut venue, il fut le premier à accourir, il ne peut plus attendre, l’age n’est plus à son grand avantage. C’est, pour lui, l’occasion ou jamais. Et il court, il court, il court tout le temps.

Pendant que Benflis court, Teboune prend son temps. Il ne se déclare que plus tard. Il va lentement, flegmatique, la démarche sure, l’esprit rassuré. Pourquoi se hâter puisque lui, il a le soutien de la famille.

Le lièvre aura beau courir dans tous les sens, mais au final ce n’est pas lui qui arrivera le premier, ça se sera la tortue et il verra que tous “les élans qu’il fit, furent vains”.


le 08 novembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
08 novembre 2019

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 945
  • 7 149