Le nouvel Hôpital de Sidi Djilali dans l’attente de son inauguration

Le nouvel hôpital de Sidi Djilali qui sera très prochainement inauguré est d’une superficie de 16850m2, totalement construite et un terrain vide d’une même superficie, envisagée de rentrer dans le cadre de l’extension de cet EHS…L’enjeu de la construction de l’hôpital  pilotée par le ministère de la santé est de l’inscrire  dans un projet de service public au niveau de la Wilaya et de permettre aux habitants de  Sidi bel abbès et de sa région de bénéficier de sa proximité, d’une prestation  de services hospitaliers plus large et plus complémentaire.

C’est dans cet objectif qu’a été choisie la zone de Sidi Djilali. Dédié à la santé, à l’innovation et aux services, situé au Nord Ouest de l’agglomération précité de la  wilaya, facilement accessible depuis le centre-ville par la rocade. Cette infrastructure moderne va dans l’avenir bénéficier d’une extension progressive des capacités d’hospitalisation par certaines activités spécifiques, telles que : l’aval des urgences et l’hospitalisation programmée en médecines interne et spécialisées ; la réanimation polyvalente ; la cardiologie et les soins intensifs de cardiologie ; la gynécologie obstétrique ; la chirurgie polyvalente ambulatoire pluridisciplinaire.

Le site permet, le regroupement d’un certain nombre de structures hospitalières ainsi que la mise en commun de moyens, notamment, logistiques. Un véritable pôle de santé est ainsi créé, comprenant  plusieurs spécialités suscités dont (L’urgence, la Cardiologie, la Gynéco-obstétricale, la Pédiatrie la radiologie et un laboratoire Biologique)

D’une superficie de plus de 16850m2 bâti,  l’hôpital de  Sidi Djilali dispose d’une capacité totale d’accueil de 120 lits, et une augmentation de 75 autres lits supplémentaires en cas de nécessité possible. Il a été conçu de manière à faciliter la venue et le séjour des patients, notamment grâce à une parfaite organisation. Nous avons été impressionnés par le confort du médecin de garde et du patient  qui est amélioré, par rapport aux autres structures de santé.
Un effort particulier a été porté au confort des chambres, qui n’ont pas à être enviée à celle des pays occidentaux. Les architectes du projet se sont pour cela fortement inspirés de ce qui se fait de mieux dans l’hôtellerie. Plus de 4 chambres sur 5 sont individuelles et équipées de sanitaires privatifs. 

Compte tenu de l’éloignement de ce EHS, des dessertes de transports en commun, seraient nécessaires, afin de permettre le rapprochement, car l’hôpital de Sidi Djilali sera  un pôle de santé majeur dans la Wilaya de Sidi bel abbès c’est pourquoi sa desserte en transport  devra être améliorée. Il est souhaitable qu’une  ligne de bus rapide, dite “Bus à haut niveau de service” serait  crée et permettra de relier la station de bus du centre ville  à l’hôpital  ou encore de l’hôpital Hassani AEK à l’hôpital de Sidi Djilali  afin d’offrir à tous un accès simple et pratique aux futurs patients et au personnel de l’hôpital. Améliorer la desserte en transports en commun est important lorsque l’on sait que l’hôpital de Sidi Djilali couvrira un territoire de santé  pour une population importante.

 


le 13 mars 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 mars 2013

4 Commentaires pour “Le nouvel Hôpital de Sidi Djilali dans l’attente de son inauguration”

  1. le cygne

    Mr Zalamite Salam…!!! Au moins allumez un bon feu…!! Vous avez votre avis sur le secteur de la santé, je le respecte et je partage beaucoup de points de vue avec vous, car, il est vrai que le secteut agonise ainsi que les malades (surtout)……!! Mais SVP, Mr Zalamite, ayez l’obligeance d’avoir un peu plus de respect et de délicatesse quand vous parlez du Prophète Mohamed (SAWS) et de ne pas vous permettre de lui faire dire ce qu’il n’a pas dit……!!! Dites ce que vous avez sur le cœur sans mêler le Messager de Dieu, il ne s’agit pas de n’importe qui, Mr Zalamite…, vous devriez le savoir…

    Par ailleurs, notre prophète (saws) ne pourra jamais être en contradiction avec ce que le Tout puissant a dit : «Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah…….» (Al-Imrân 110)
    C’est vrai qu’aujourd’hui, la communauté musulmane vit des conditions d’asthénie et de confusion ; elle goûte à l’humiliation et à l’abaissement et elle souffre de la brouille et de la dépolarisation. Les gens adroits attendent qu’une représentation futuriste vienne sauver la communauté de la condition dans laquelle elle se trouve… Les éclaircissements sur les causes de cette déficience sont variés et complexes, et les avis concernant les solutions sont différents. Il est temps que la communauté entière, les peuples, les individus et les dirigeants voient la vérité et prospectent les sentiers pour arriver à trouver les solutions appropriées. Et on ne pourra jamais sortir de cette crise qu’avec une vraie compréhension et le respect des concepts du Livre sacré et de la Sounna.
    «Et quand on leur dit: « Ne semez pas la corruption sur terre, “ils disent : “Au contraire nous ne sommes que réformateur” « Certes ce sont eux les véritables corrupteurs mais ils ne s’en rendent pas compte »(11 et 12 Sourate El Baquara)…
    Il faut procéder à une sorte de «revivification» qui rassemble l’individu et la société, les âmes et les capacités. C’est la vie qui est construite avec la force de la foi qui est nécessaire pour faire face aux crises, une vie qui signifie la renaissance dans toute sa signification, qui rassemble le bonheur, la sécurité, la paix, le bien, la prospérité et l’élévation dans tous les domaines de la vie. Le prophète (saws) a dit :
    “Ô vous qui avez cru ! Répondez à l’appel d’Allah et du Messager lorsqu’il vous invite à ce qui vous fait revivre !”….
    Puisque, vous avez parlé des autres nations, quelle est d’après vous,la cause essentielle de la domination des ennemis de l’Islam sur les musulmans ?…Hé bien! Je dirai en une phrase, une simple consultation du monde musulman nous dévoilera que ceux qui se réclament de l’Islam n’y sont pas véritablement attachés…..hélas!!!! Ils ne sont en réalité musulmans que de nom….”Illa Men rahima Rabbi”.
    Ils ne réservent aux enseignements de la religion qu’une place floue,légère, occasionnelle et aléatoire dans leur quotidien. En plus du laxisme à l’égard du principe fondamental de l’Unicité….S’ils avaient tous ensemble recherché soutien et refuge auprès d’Allah en restant cohérents, vigilants et indéfectiblement soudés, les graves ennuis qui leur ont été infligés auraient été évités.

    “Allah a promis à ceux d’entre vous qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres qu’Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l’a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur Religion qu’Il a agréé pour eux. Il convertirait leur ancienne peur en sentiment de sécurité … Mais à quelle condition ? Ils M’adorent et ne M’associent rien.”(Sourate La lumière verset 55)

    « Asma3ta law nadayta Hayen lakin la hayata limen tounadi »

  2. zalamite

    Le secteur de la santé est en ébullition c’est bien mais il faut rester dans la ligne directrice de la mission du Médical…aimer le métier, servir le malade et ensuite ne jamais lésiner et lutter jusqu’a la mort pour demander ‘’son véritable salaire’’ que soit du privé du publique ou même en travaillant chez les anges. si les anges eux même soustrait de vos salaires déposer une plainte contre eux.. si la justice vous donne le droit a une correction de salaire et que l’administration actuelle composée par des gens hors corps médical, faites renverser le bureaux contre eux, ils n’ont aucune qualification ni légitimité pour diriger le corps médical étant donné qu’ils n’ont pas reçu une formation dans le domaine..il ne faut pas laisser le syndicat parler a votre nom, il faut que le conseil de direction en plénière dépose une motion de plainte contre x, pour atteinte a corps constitué..c’est le conseil qui déposera une plainte contre ceux qui ont voter le budget pour la santé et qu’il s’est avéré insuffisant après une expérience et un bilan d’une année. Devant le juge il y aura d’un coté la wilaya et de l’autre le santé privé et publique car le privé aussi a besoin de subvention de la wilaya…il n y a pas de différence entre le privé et le publique chacun choisira ou il aimera travailler étant donné que les salaires seront codifié et unifié reste les primes et les bonification chacun appliquera son propre systéme..il faut aussi défendre le secteur du privé car ils seront dans une situation plus contraignante vue que la clinique privé est la propriété de plusieurs personne de caractère anonyme, qu’on ne sait pas ni leur origine ni leurs historique ni l’origine de leurs fonds..c’est pourquoi la première exigence serait que les propriétaires seront du type Physique et connue par le grand publique ‘’cette clinique appartient a ce type qui s’appelle si lakhdar ou si farid ou sayda Zoubida’’ lorsque il y a bavure c’est eux qui seront traduit en justice pas le corps admiratif qui gère la clinique.. Avant d’ouvrir une clinique si Farid et si Kadour doivent faire mille et mille calcule a lui d’investir dans le médical ou mieux investir dans la production de poulet de chère plus rentable plus économique et moins de problème avec la justice..la médicine est noble elle mérite le respect et ceux qui veulent faire l’argent vaux mieux aller ouvrir un magasin, car le dernier des épicier fait une recette de 4 millions jours..ceux qui croient que dans la médecine y a de l’argent se trompe.. ou on aime ce métier ou on change de créneaux, et ceux qui croivent qu’ils peuvent vendre des reins facilement se trompe..1 kg de foie chez le boucher tous les jours mieux que de vendre 1 reins tous les 3 ans..je me trompe ?? c’est la calculatrice qui fait les décomptes,,a moins que le type est un fou et adore ouvrir et mutilmé des gens ça relève de la psychiatrie ou de la dénonce souvent sénile..un medecin qui s’accroche a son bureau a l’age de 70 ans ..ce type n’est pas normal ..
    Les revendications seront aussi revue a la modernisation…
    La formation des médecins doit changer..il faut des maintenant intégré la formation du médecin dans la formation de paramédicaux.. c’est une proposition personnel que je propose a sidi bel abbes et a Temouchent chaque wilaya doit créer son propre système de santé en fonction de leurs qualités propres..Le corps des paramédicaux doit formés des LMD du type medical.. Licence Master et Doctorat en science médical du nom de la wialya..
    LSM2B… ça veut dire licence science médical de sidi bel abbes..et LSM2T de Temouchent.. pour exercer dans une autre wilaya il faut une équivalence ..Chaque wilaya doit ainsi pouvoir protéger son milieu de travail contre tout déséquilibre et surtout intrusions sectaire. Des sectes veulent ramener des gens de l’extérieur pour s’emparer des budgets de wilaya. Chose qu’on refuse ….l’étudiant en médecine doit passer par ces différents palier pour atteindre …
    Il faut maintenant distinguer entre 2 types de médecin
    Il ya celui qui va atteindre le degré de médecine et celui qui reste encore dans la technicité..
    Un docteur en médecine c’est une formation d’un technicien qui maîtrise l’usage des outils médical et qui utilises des examens complémentaires pour donner un diagnostique finale…
    Un vraie docteur qu’on appellera Professeur c’est celui qui suite a une très longue expérience dans le domaine est capable de donner un diagnostique sans recourir aux examen complémentaire ou si vous préférer ‘’sans ouvrir le patient’’..celui qui n’a pas encore atteint ce niveau restera médecin, celui qui dépassera ce stade sera nommé docteur et s’il donne des conférences ils sera de grade docteur professeur..tant que tu demandes des testes complémentaires tu restera médecin même si tu verseras 1 milliards comme corruption…
    Donc demandez le système LMD personnalisé pour le compte des paramédicaux

    Pour l’école de médecine qui actuellement forme des médecins généralistes elle doit s’occuper des vraie Docteurs des chercheur…tout celui qui a réussi son master a le droit de rentrer dans cette école sans subir ni examen ni concours..c’est au cours de la formation que se opérer le trie..si le Master était mauvais ça ne veut pas dire qu’il va l’être toute sa vie. L’être humain change d’une minute a l’autre il était excellent et subitement il chute, ou il était mou et rainant et soudain il rebondit ..les gens hors médecine doivent quitter le milieu médical c’est tout se qu’on demande.. Que chacun prendra sa calculatrices et faite votre choix..celui qui aimera la medecine fera médecin et celui qui aimera l’argent vaux mieux ouvrir un hangar de poulet de chaire

  3. zalamite

    le cygne
    sait tu ou a peut prés est le problème?? Je suis un peu ancien et je vous le dit..le problème ici en Algérie c’est la majorité des gens n’ont jamais eu l’occasion d’étudier dans une université ni travailler dans un hôpital par exemple..les gens ne savent pas comment est gérer et comment fonctionne une école, une université un centre de santé un hôpital, une salle de cinéma.etc…
    avec l’arrivé de la tv satellitaire on espérait, au moins que les gens en regardant a travers la vidéo puisse intelligemment
    deviner le mode de fonctionnement d’un hôpital par exemple..l’état offre des devises et des billets pour effectuer des stages sur terrains, et voir en visu comment les européens travaillent..les gens vont en Egypte au Maroc en Tunisie, mais que vont ils apprendre dans ces pays là?? normalement l’etat doit interdire les stages pour les pays sous développé car tu ne va rien apprendre et rien n’apporter avec la société…les japonais pilule en France non pas pour du tourisme mais pour s’inspirer, ils ne veulent pas qu’on leur raconte, ils veulent le voir en visu en médecine on dit en vivo….,et si le prophète était dans cet époque il laisse un hadith ”kama kountoum takounou madinatoukoum illa, idha joultoum 3inda oumatine khayrane minkoum”
    je vais vous donner un bon plan pour changer un peu de mentalité et allez enfin en avance
    1 interdiction a un administrateur de faire l’administration s’il n’a pas un diplôme dans le cycle médicale..l’administrateur c’est un ancien du paramédical ou du médical qui c’est spécialisé dans la gestion administratif et faire dans la ressources humaine..
    donc donner un coup de pieds au derrière au administrateurs qui n’ont pas fait médecine et fermer les portes en grillages…
    2 constituer l’assemblée des travailleurs a l’hôpital et instaurer les règles déontologiques dans le débat et étudier le budget et le programme annuel
    3 les responsable doivent être élus par la majorité en binôme que l’état finira par trier et choisir un des deux…avec un recours donné a l’assemble dans le cas ou l’état choisira un voyou parmi les élus qui ont choisi un voyou par roublage comme le dit les roubleurs des syndicat et des sectes externes..

    l’assemble sera assez forte pour forcer la main et surtout soutenir le responsable de bien diriger l’hôpital suivant une connaissance acquise dans le domaine des ressources humaines..ce n’est plus un administrateurs ou médecin qui fait de la gestion a sa guise ou suivant la gestion qu’il avait apprise chez lui avec sa maman lorsqu’il jouait au ballon dans un quartier ou dans un douar….c’est finit l’administrateur qui faisait science sociale et qui dirige la médecine et la technologie..désolé ce n’est pas son domaine..Chacun doit rester dans son domaine…le secteurs des sciences sociales c’est le terrain dans les assistantes sociales..apprendre en charge les femmes au foyer qui ne veulent rien faire pour évoluer sur le plan connaissance comment élever ses enfants, comment garder son bébé, comment le nourrir, comment l’assister dans ces devoirs, comment l’accompagner, les trucs a ne jamais faire devant un enfant, les trucs facile pour le pousser au travail, chez nous les femmes croient qu’elle savent et au fond elle ne save ni cuisiner ni éduquer ni parler ni discuter tout le temps en face de la TV entrain de consommer de l’idiotie …donc au lieu de s’occuper de leurs propres secteurs, les diplômés des sciences sociales viennent travailler a l’hôpital pour le polluer..ya 3ibade rabbi chacun son terrain chacun son travail…chacun sa spécialité

  4. le cygne

    Très bonne nouvelle pour la population de SBA…..!!!!Souhaitons seulement que cet hôpital puisse remplir convenablement sa fonction première, c’est-à-dire soigner et prendre en charge les malades…..!!!!
    J’espère que cet hôpital ne soit pas transformé en dépotoir ou en mouroir après le passage des prédateurs… Qu’il tombe entre de bonnes mains, puisque c’est un petit bijou d’après votre description.Que la matériel fonctionne sans qu’il y ait une main qui le bousille pour ne pas travailler ou permettre aux cliniques privées de se faire une petite fortune ou aussi faire appel au « privé » afin de réparer ces appareils…devinez pourquoi…??? Que les médicaments soient à la portée …….Que le budget attribué ne soit pas détourné ……Que les règles d’hygiène soient respectées…..Que les médecins et le personnel paramédical soient à la hauteur…..Que le gestionnaire soit honnête et compétent….Que les déchets toxiques soient traités et non jetés dans la nature…….. Que chacun sache qu’il a à faire à des vies humaines, et que l’hôpital n’est pas un lieu de Tbesniss……!! C’est tout, je crois…..Car, dans certains hôpitaux, chez nous, on peut tourner des films d’horreur, sauf que malheureusement les faits soient réels, inspirés des drames et des épreuves de nos concitoyens de deuxième catégorie bien sûr, car la classe A se soigne sur l’autre rive, devinez pourquoi et avec quel argent….??

    « A voir la manière dont on use auprès des malades dans les hôpitaux, on dirait que les hommes ont imaginé ces tristes asiles, non pour soigner les malades, mais pour les soustraire aux regards des heureux dont ces infortunés troubleraient la jouissance. »

    Aujourd’hui, l’urgence n’est pas seulement de revoir la gestion de nos hôpitaux, l’urgence est de concevoir un nouveau système de santé, un système moderne et performant….!!!

    Allah Y3afina Wa Yachfi Mardana..! Rendons visite aux malades et soyons solidaires et généreux….. Je fais un grand coucou aux “soukistes” qui font un travail remarquable surtout auprès des enfants malades….!!!

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 255
  • 8 213