L’ÉPOPÉE BENBAREK (2° Partie): L’Aventure professionnelle commence.

Le 28 Juin I938 à Marseille, un passager à la peau sombre débarque du djenni Eisenhoffer et M. Blanc, le Président de l’ OM l’accueille. Le Marocain élit domicile sur la promenade de la corniche, à l’hôtel Renier, une simple pension de famille:  Pétanque, pêche à la ligne, visite du château d’IF fréquentant des cinémas de la Canebière .Un mois de tourisme avant le début des entraînements.
L’OM entame un cycle de matchs amicaux, Larbi cherche sa place. «Tu joueras avant centre! » tranche l’entraîneur. Coup d’essai face aux Anglais de Southend et 8 buts à l’arrivée pour Larbi Ben Barek. Le 24 Novembre, au stade Buisson, ce sont les débuts officiels face au Racing de Paris, Larbi Ben Barek promène GIUSTI Jordan, le demi centre de l’équipe de France et marque deux buts sur cinq de l’OM. Les dirigeants du Racing proposent 150.000 frs pour s’attacher les services de celui que l’on commence à appeler « La Perle noire » Marseille refuse. Larbi rétrograde et joue désormais intérieur gauche aux côtés du Hongrois Kohut alors qu’Aznar est leader d’attaque. Sur terrain gras comme le sol gelé, l’excellente technique du Marocain fait merveille. Son style à la fois spectaculaire et efficace, enthousiasme les foules, sa réputation grandit chaque jour. En juin, se joue la dernière journée du championnat, L’OM est favori et Larbi rêve de son premier titre. La, lors de l’ultime rencontre face à Strasbourg, il se blesse à la tête dans un choc avec un adversaire. Il reprend le jeu, mais l’OM s’incline sur le score de 0 – 1. Le 15 Juin, Larbi s’embarque pour Casa avec un bagage plein de souvenirs et d’expérience. Il est Vice Champion de France et International.
Sa première sélection remonte au 14 Décembre 1938 face à l’Italie, champion du Monde à Naples – O-I. La Seconde date du 22 Janvier 1939, sur la pelouse du Parc des Princes face à la Pologne, Larbi Diabolique marque trois des quatre buts qui concrétisent la supériorité du onze tricolore. Le 16 Mars de la même année, c’est un nul devant la Hongrie à Paris et le 18 Mai Il contribue au succès de la France face à la Belgique 3-1.
De Retour à Marseille, avant l’ouverture de la saison sportive 1939/1940, Larbi se remet à la tâche, joue quatre matchs amicaux, le championnat n’aura pas lieu. C’est la guerre. Larbi rentre au Pays et reprend du service avec l’USM qui enlève quatre années de suite le titre et remporte en 1942 la coupe d’Afrique du Nord. La même année Larbi et Hamiri, la vedette du Racing de Casa, forment l’aile gauche d’une sélection d’Afrique du Nord où l’on retrouve au poste d’Ailier droit, le futur champion du Monde de Boxe, Marcel CERDAN. D’ailleurs le bombardier fournit la passe qui permet à la Perle noire d’égaliser contre la France 1-1.
Mai 1945, la Paix est revenue, le sport revit. En Novembre, BEN BAREK reprend le paquebot pour Marseille. Et par un matin pluvieux, il débarque à la gare de Lyon, coiffé de son fez. La presse de la capitale est sur le quai au grand complet. Larbi a couté au stade Un Million de frs (chiffre record de transfert à cette époque) Son arrivée bouleverse la vie du stade. L’équipe métamorphosée, accomplit d’énormes progrès. A Paris et en province, elle bat le record des recettes. Le but est atteint à la fin de saison. Le stade grâce à son esprit collectif et à sa jeunesse, à sa vitalité et aux exploits de Larbi, obtient le droit d’accéder à la première Division.
1946/1947. Le stade est parmi l’élite. Ben Barek n’est pas là, aux télégrammes expédiés par ses dirigeants, il répond. « Je fais Ramadan! » et la perle noire ne donne pas signe de vie. Elle exige des garanties sérieuses. On lui donne satisfaction. La perle noire revient au stade et se donne sans réserve à sa tâche. Le Match de Paris Nord du 1er Novembre consacre le triomphe du Marocain. Il se joue de ses opposants, disloque leur défense et réalise une prodigieuse exhibition, qui de la démonstration de la Jonglerie. C’est un véritable plébiscite Populaire

B. LACARNE

(A suivre)

Facebook Comments
17 juin 2014

le 17 juin 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 juin 2014

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 7 742
  • 6 819

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez