L’époque est à la trahison et à la réinitialisation.

En 1977, à l’occasion des municipales, le Parti Socialiste a lancé une chanson qui allait devenir pour un temps, son hymne partisan. M. Theodorakis allait le mettre en musique.

Je vous invite à écouter ce morceau et surtout lire attentivement chacun des mots qui l’habite, des oeuvres de Herbert Pagani.Vous découvrirez alors la gigantesque escroquerie politique dont les Français ont été victimes sur près de 40 ans.Chacun des mots scandés ont été minutieusement et très exactement trahis par ceux-là même qui ont réclamés les suffrages de leurs citoyens. Ils ont même abusés bien des nôtres, à capacités critiques inutilisées ou mal employées, emportés par des slogans anachroniques et des images d’Epinal.

Les partis socialistes sont aujourd’hui en voie d’extinction un peu partout en Europe et dans le monde.
Le plus tragique est la dépolitisation des peuples embrigadés par des envolées millénaristes ou alors complètement démobilisés ne sachant plus à quels saints se vouer ou quels prophètes suivre.

Désormais les urnes de la démocratie représentative ne sont plus pleines que des votes des vieux et des riches.
Le plus grand nombre s’étripe et s’insulte sur les réseaux sociaux.

Tout est à reconstruire. Mais personne ne pourra le faire sans les premiers concernés.Et surtout l’histoire bégaye mais ne repasse pas les plats.
Les temps de la remise des compteurs à zéro arrive…

Djeha,
S. 12 mai 2018

13 mai 2018

le 13 mai 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 mai 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 920
  • 4 065