Les bénéficiaires des 200 logements “BEN AOUDA” interpellent le wali

Dés le début, ce projet parait plein de dos d’ânes. Mais quel est le mystère de ces obstacles qui outrageaient délibérément les lois et avalaient sans scrupule des droits de citoyens qui y croyaient sans fin à un logement de bonheur. On a appris  par la force de l’orgueil, des difficultés qui règnent à dessein, à être patient et tolérant malgré nous, jamais sans peine, plutôt difficilement, au détriment des santés et l’exemple est partout où vous allez, cette excitation qui n’a l’air d’inquiéter aucun.

Un projet de 200 logements, qui commence en 2000, sans lois ni foi, dont les travaux supposés achevés par tolérance en 2004.  5 ans, largement le temps de vivre l’atrocité de la première guerre mondial. Comment expliquer un silence pareil qui quadruple le délai réglementaire prévu par la loi et deux autres années, jusqu’en 2006, avant la mort du promoteur et le projet n’arrive pas à sortir de cet ombre miné de complicités qui déterminent la vraie valeur des hommes sensés relever le défit que notre president BOUTEFLIKA a lancé avec confiance et avec responsabilité pour répondre le plus rapidement possible à ce secteur devenu crucial et aux attentes du citoyen.

 « Des mises en demeures ont été envoyées au promoteur » dit la chef de service. Oufffff, franchement, c’est le pire terrorisme dévastateur qui peut exister sur terre. On ne trouve aucun gène de parler de mise en demeure, dans un projet qui a enregistré plus de 5 ans de retard déjà….comme si  la loi n’a prévu que des futiles mises en demeure comme assurance pour le souscripteur…

Et comme, un malheur ne vient jamais tout seul, vient s’ajouter la mort du promoteur en 2006. Et nous voilà aux portes de 2012 et ces pauvres gens n’arrêtent pas de frapper pendant 12 ans à chaque porte qu’ils croient, donnée le moindre espoir, 7 autres longues années viennent s’ajouter à cette mauvaise destiné. Largement le temps de vivre forcé une deuxième guerre mondiale.

Ça parait peut être absurde de parler de guerre et mondial en plus. Oui ! Dans une guerre, malgré son atrocité, on est dans un même drap et c’est ce qui fait notre union même dans la misère, durcit nos relations et renforce notre amour dans une instabilité incomparable. Malheureusement la situation de ces 200 familles est indescriptible, ni guerre ni paix ni amour ni confiance ni solutions ni oreille attentive ni…ni …c’est la confusion totale.

Dans cette procédure de *LSP*, quand le promoteur décède, rien n’a été prévu, cela entraine la mort aussi du projet avec lui. Ainsi, le droit absolu au logement devient une illusion dans la réalité qui vous coupe le souffle, vous étrangle  et vous force à vivre avec des erreurs criminelles impunies des intouchables malgré après avoir versé tous vos économies et rien ne vous reste pour décider de votre vie dans un autre projet. Vous êtes puni injustement pour la simple raison d’avoir cru comme un bon citoyen en ce système qui fait des erreurs en élaborant des lois pour punir le citoyen au nom de la loi.    

FLOU TOTAL, du moins ce qui en ressort de notre parade avec ces familles à la quête d’un petit filon d’espoir aux fins d’élucider ce qui bloque réellement ce projet des 200 logements de BEN AOUDA HAI DUBAI à sidi djillali dans la wilaya de sidi bel- abbes depuis la mort du promoteur. Un vide juridique total plane dans ces procédures du logement social participatif (LSP) sans pareil et soutenu par un laisser aller qui n’a d’explicationsplausible que des sous tables ,seules capables de faire fermer les yeux et boucher les oreilles, à un point d’en perdre la raison et fuir devant la réalité.

Certains avancent que les fonds déversés par la CNL pour le projet ont été complètement  gaspillé par son fils BEN AOUDA KOUIDER au su et vu  de la DLEP et de la CNL, mais ni l’une ni l’autre n’ont pu intervenir à cause du « vide juridique total » disent-ils

Le directeur de la DLEP, sensé être au service du citoyen est constamment quelque part, il n’est disponible de recevoir personne, encore moins ces pauvres bénéficiaires qui aillent et viennent et qui passent de longues heures à attendre sa majesté, ni pendant ses journées normales ni pendant les journées de réceptions. 

Cette fuite suspecte malgré les promesses du president de la république en personne de répondre aux allégations pour subvenir aux préoccupations du citoyen  en matière de logement, prouve une incapacité de faire face aux problèmes et confirme une impunité totale aussi suspecte et complice.

« NOUS  IMPLORONS  L’INTERVENTION DU WALI »lancent chagrinés en bloc, ces souscripteurs. Il n’y a pas mieux que de se mettre à la place de ces familles ou plus mieux encore, avec elles pour nous épargner tous ces messages qui deviennent par la force des problèmes et l’absence du respect des lois et l’orgueil criminel, de simples souffles presque inutile dans un espace divin ou la puissance du vent voile vos effort et cache votre intention.

 

 


le 07 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 août 2011

1 Commentaire pour “Les bénéficiaires des 200 logements “BEN AOUDA” interpellent le wali”

  1. akkou

    que faut il faire pour aider ces citoyens à sortir de cet enchevètrement qui dure depuis plus d’une décennie, et bien il faut qu’ont soutiennent leur cause, et que nous soyons solidaires surtout en cette période du mois sacré de ramadan ces postulants vivent l’enfer, certains on perdu l’espoir et la raison , vivent dans le stress sans voir ou plutot occuper leur logements d’autres on vu leurs enfants grandir et que le projets demeure caché dans l’ambiguité d’autres on renoncé à la vie conjugale le reste est mort .Voilà ce que nos responsables leurs ont réservé toutes les lois portants statuts des realisations DLEP – CNL depuis le gouvernement AMROUCH suivi de MOKDAD sifi stipulenT l’assurance des biens de l’état la garantie du promoteur mais il existe un vide juridique en ce qui concerne l’acquèreur loi 91/145 du 25/05/91 depuis ce temps aucune modification ou rectification sur le statut n’a eu lieu voilà comment les gens se sont-ils remplis les poches que se passe t’il pourquoi tout retombe sur la tète du pauvre citoyen y a t’il une justice sociale où sont les responsables qui est à l’origine des provocations d’explosion sociales es ce le peuple où leurs dirigeants où est la constitution tout bas dans les tiroirs pleine de poussière qui s’inquiète sur leur sort,nous vivons dans un milieu argumenté par la signification de ce phènomène qui est, la corruption , hogra,la bureaucratie et autres facteurs qui nuisent notre société dont la justice stagne elle n’avance pas mais recule les innocent payent les accusés libérés Les balances de la justice trébuchent pourtant elle a les yaux bandés n’est elle pas ivre?.où sont cachés nos élus depuis l’APC à la Wilaya et aux fameux sénateurs ont les rencontrent dans les soirées et aux veillées nocturnes admirer les spectacles ( RAI et autres) A vrai dire personne ne se souci nous sommes considérés comme un troupeau imbécile tantot stupidement patient et tantot férocement révolté on lui dit amuse toi il s’amuse on lui dit patiente fais comme ton voisin et vote pour nous l’état veillera sur toi.A qui lire votre psautier oh vous politiciens . mieux vaut l’enfer que vous.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00