Les BREVES DE LA WILAYA (Par SAMIA/SE)

Cité Adim Fatiha : Une fillette se noie dans une bâche à eau

Un terrible drame a secoué, jeudi, une famille habitant la cité «Adim Fatiha» dans la ville de Sidi Bel Abbes. Il s’agit de la mort de leur fillette, âgée de 2 ans, par noyade. La petite, qui jouait, apprend-on, à proximité de la bâche à eau pleine de son domicile familial et profitant de l’inattention de ses parents, est tombée dans la bâche et s’est retrouvée au fond de l’eau. L’enfant a été évacuée vers les UMC du CHU de Sidi Bel Abbes dans un état critique, où elle décèdera quelques minutes,après son admission. Selon notre source, la fillette avait bu beaucoup d’eau. Par ailleurs, une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour élucider cet accident.

Fatima A.

————————————————-

Sidi Lahcene : A quoi sert une carte magnétique sans DAB ?

Au niveau de la poste de Sidi Lahcene, relevant de la wilaya de Sidi Bel Abbes, les prestations de service, faut il le souligner, sont visiblement correctes au niveau des différents guichets, et cela honore le personnel. Seulement, cette infrastructure située sur un axe stratégique reliant plusieurs régions à la capitale de la Mekerra, continue de subir une pression parfois gênante notamment en raison de son exiguïté aux moments de pointe ou des virements où parfois des centaines d’usagers venant de partout prenant d’assaut ce bureau de poste pour faire des retraits loin des queues interminables des autres bureaux de poste, surtout en ces périodes de manque de liquidités. Face à cette situation, et face à ce surnombre de demandeurs de prestations, les liquidités disponibles n’arrivent pas à satisfaire la demande. Du coup il devient difficile de gérer les tensions dans ces moments de grande affluence. Devant cet état de fait de nombreux résidants de différents âges et sexes, détenteurs de la carte magnétique n’ont guère hésité, par le biais de notre journal, à exhorter les autorités postales pour l’installation d’un distributeur automatique (DAB) qui allègera sans doute le fardeau subi par les employés et atténuera l’exaspération causée par les perpétuelles files d’attente. Sidi Lahcene avec ses 22.000 âmes, mérite bien cela.

B.Rahmane

——————————————

Caves inondées au Sorecor

Le renouvellement de tout le réseau d’assainissement et des conduites défectueuses est la seule manière de mettre un terme à la situation.Les eaux usées, qui inondent les caves d’immeubles au quartier Sorecor, continuent d’empoisonner la vie des habitants de cette cité surpeuplée. Le problème des eaux usées, fréquemment soulevé par les associations de quartier, resurgit en ce début du mois de ramadhan caniculaire. A cela s’ajoutent les fuites d’eau potable au niveau de plusieurs blocs d’habitation. «Les conduites assez vétustes et forcément inadéquates cèdent en plusieurs endroits transformant, du coup, les caves d’immeubles en de véritables viviers pour toutes sortes de bestioles et autres rongeurs», relève M. Selami, président d’un des comités de quartiers du Sorecor. Selon lui, le renouvellement de tout le réseau d’assainissement et des conduites défectueuses est la seule manière de mettre un terme à cette situation.

Normes urbanistiques

«Des opérations de colmatage ont été réalisées par différents services, mais elles n’ont pas fait long feu», poursuit-il, ajoutant: «Sorecor a besoin d’une profonde restructuration et non de bricolage et de colmatage». La cité Sorceor, construite en 1980 par un promoteur privé, est l’une des zones les plus défavorisées du chef-lieu de wilaya. Érigée en violation de toutes les normes urbanistiques, la cité des 1500 logements, qui comprend 17 zones, connaît une grande concentration humaine. Les problèmes d’assainissement des eaux usées ont, rappelons-le, étaient à l’origine de l’apparition du syndrome néphrétique aigue. Un syndrome provoqué par un hantavirus et qui a fait une vingtaine de victimes.

Abdelkrim Mammeri

El Watan

——————————————-

Mort par suicide à Sidi Bel-Abbès:Une jeune fille se jette du 5ème étage

Dans la journée du samedi, la cité Benhamouda dans le quartier Sidi Djillali dans la ville a été secouée par la nouvelle du suicide d’une jeune fille.
La victime, âgée de 22 ans, s’était jetée du 5ème étage de l’appartement, où habite sa grande soeur, et est décédée sur le coup, suite aux graves blessures, qu’elle avait subies. La dépouille mortelle a été transférée vers la morgue du CHU de Sidi Bel-Abbès et une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les vraies causes, qui ont poussé la malheureuse à mettre fin à ses jours.

Fatima A.

——————————————————

Un père de famille meurt électrocuté à Ras El-Ma

A Ras El-Ma, chef-lieu de daïra pastorale,90km au sud-ouest de Sidi Bel-Abbès, un quadragénaire, qui s’affairait à des travaux dans son domicile, a été électrocuté, a-t-on appris d’une source fiable. Le père d’une famille, répondant aux initiales T.M., s’apprêtait à effectuer des travaux de dallage et, voulant entreprendre des opérations électriques sur la terrasse de son domicile, situé à la cité Houari Boumediène, il a été foudroyé par un court-circuit électrique qui l’a tué sur le coup, devant le regard médusé de certains voisins présents. Le corps de la victime a été déposé, toujours selon la même source, à l’EPH de Télagh, pour les besoins de l’autopsie et une enquête a été déclenchée par les éléments des services sécuritaires compétents en vue de déterminer les causes exactes du drame.

M. NOUI
JOURNALISTE DE LA VOIX

———————————————————-

DES COMPTES DE DEUX RETRAITEES DECEDEES A SIDI BEL ABBES : Un facteur détourne 159 millions de centimes

Décidément , tous les moyens sont bon pour s’enrichir sur le dos de deux retraitées mortes ,depuis des années en effet un facteur sans scrupules, a détourné la somme de 159 millions de centimes , provenant du montant des pensions de la retraite de deux femmes décédées respectivement en 2002 et 2003 .A ce propos, les services financiers de la police de Sidi Bel Abbes ont diligenté une enquête, qui croit – on savoir que les deux femmes .CH.F et K.2 décédées comme nous l’avons indiqué ci-dessus continuaient à percevoir leur pension de retraite .Aussi a-ton appris de la cellule de la communication de la sureté de wilaya de Sidi Bel Abbes, que le fils de la première femme , le facteur aurait versé au cours du mois de janvier trois mois de pensions et qu’une tierce personne inconnue a perçu la pension de la défunte mère depuis son décès jusqu’au mois de janvier 2010 .Le même scénario, pour la deuxième défunte K-2 , ou son fils a signalé avoir déposé l’extrait de décès de sa mère, pour clôturer son compte auprès de la CNR. Aussi le directeur de la caisse nationale des retraités, a affirmé que les deux pensions ont été versées mensuellement et que les ayants droits n’ont pas déposé les actes de décès, pour annuler les pensions .L’enquête déterminera que les talons des mandats portaient les initiales du facteur L.M.Après interrogatoire le mis en cause a été placé sous mondât de dépôt par le procureur de la république de Sidi Bel Abbes.

Revue de Presse

———————————————————

Marhoum (Sidi Bel-Abbès) Le quartier des 138 logements sort de l’anonymat

A Marhoum, chef-lieu de daïra à vocation pastorale, situé à environ 100Km à l’extrême sud de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, la cité des 138 logements est devenue en ces jours, et selon l’avis général, un véritable chantier. Rentrant dans le cadre d’un programme spécial de développement local, des travaux viennent d’être lancés après que la population ait souffert le martyre depuis 1997. Douloureuse date caractérisée par l’exode rural des habitants vers  d’autres régions du nord en quête d’un bien–être et de quiétude en raison  du diktat imposé par les hordes terroristes. Dans cette optique, a-t-on appris,  il a été procédé, en premier lieu, à l’aménagement d’un terrain Matico destiné à occuper et distraire les enfants du quartier lequel a également été raccordé à l’énergie électrique. Le réseau AEP, toujours selon notre source, a connu lui aussi, des travaux de réfection à la grande satisfaction les habitants que s’en  étaient toujours plaints. D’autres opérations aussi importantes que les  précédentes ont été entreprises, à l’exemple de l’aménagement d’un espace vert et le revêtement des chaussées. Il est aussi prévu, dans les tout prochains  jours, le raccordement en gaz naturel de la partie ouest de Marhoum,  par une entreprise régionale, à l’instar d’autres points de la ville où 17 Km ont déjà été réalisés.

M. NOUI `
CORRESPONDANT DE LA VOIX


le 08 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
08 août 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00