Les douars de la commune d’Oued Sbaa se plaignent de l’absence d’électricité

0 Comments

Les habitants du douar de oued Sbaa n’en peuvent plus d’une bataille contre l’absence de l’électricité. Ils sont plus de 30 familles à vivre de l’agriculture et de l’élevage du bétail, ils avancent que leur vie est devenue infernale.

De nos jours, tout fonctionne avec l’électricité. La traite et l’irrigation entre autres. La vie quotidienne dans l’obscurité est loin d’être décrite aussi facilement.  Les termes de souffrance morale et physique ne peuvent sortir que des bouches de ces pauvres gens qui n’arrivent pas de nos jours à prétendre à une vie la plus élémentaire.

Peut-on parler d’internet ? Peut-on parler de loisir là où il n’y a même pas une petite lumière pour voir son prochain ? Peut-on parler de liberté, de dignité, d’égalité, de droit ? Osons –nous encore en 2011, parler d’élection, de représentativité, de redressement.

Peut-on, en vouloir à ces gens qui fuient leurs terres, les laissant arides pour s’installer dans les cités urbaines ?

Tellement de questions, auxquelles  répondre, est d’aller tout simplement voir ces gens avec leurs familles dans l’obscurité. La nuit, vous ne pouvez même pas voir où vous posez votre pied. Faut-il parler d’éclairage public si on n’a même de quoi allumer une petite chambre intime ?

Certains utilisent des groupes électrogènes,  mais cet outil revient trop cher avec une consommation régulière de mazout.

Les habitants lancent un cri de détresse aux  autorités de l’entreprise sonelgaz et ceux des administrations concernées, en l’occurrence, le premier responsable de la wilaya afin de mettre fin au calvaire de ces familles ainsi que d’autres dans une même situation à tessala et Ain trid.

Related Posts