Les Lundis de l’Histoire: “Dar Abdelatif – Une Histoire Pittoresque”

villa1

Dar Abdellatif

Profitant de la deuxième semaine des vacances scolaires du mois de mars 2014, j’ai pris la bonne décision d’emmener ma petite famille, visiter notre capitale « ALGER la BLANCHE». J’ai d’abord fait le choix de «pénétrer» par le littoral ouest indéniablement parce que l’expédition française, le 14 mai 1830 a eu ce réflexe avant moi ! Mais en ce temps lointain il n‘y avait pas de GPS ni de 3G ni même l’autoroute Est-Ouest!
Bon. J’ai donc accosté à Sidi-Fredj pour une cure de repos bien mérité et puis Staoueli, Ain-Bénian, Hammamet, Rais Hamidou, Notre dame d’Afrique via Bd Emir Khaled, Bologhine-Bab-el-Oued….et la chère Casbah d’El-Djazair ! Et là l’idée m’est venue de poser la bonne question. Connaissez-vous l’Histoire de la villa : Dar Abd-Latif ? Je venais tout simplement d’inventer le programme du jour suivant ! Je profite donc pour «partager» ce plaisir de l’Histoire de notre beau pays avec nos lecteurs.
Dar-Abdelatif, est l’histoire assez curieuse d’une maison aux couleurs de nénuphar. D’abord, il faut dire que c’est une ancienne demeure algéroise de style mauresque, édifiée sur les hauteurs d’Alger. Elle a probablement inscrit sa marque de patrimoine national en Algérie à travers la trilogie des fondations mythiques de l’Histoire comme Dar-Al-Hikma, la villa Médicis et la villa Casa de Vélasquez.

I –Un acte domanial datant de 1715.

Portant le nom du propriétaire qui l’acheta en 1795, Cette magnifique demeure était durant l’époque Ottomane une résidence pour les notables de la Casbah qui séjournaient durant l’été. Elle faisait partie du domaine Caïd Hassan dans le fahs du Hamma. Ce palais entouré de ses jardins qui font partie aujourd’hui du splendide jardin d’essai, fut construit au milieu du XVII° siècle. Entre 1715 et 1795, cette propriété fut occupée par plusieurs notables de la «régence» dont Ali Agha, Hadj Mohamed Khodja -Ministre de la marine, ensuite il eu d’autres propriétaires parmi eux, une femme ! Et enfin Sidi Mahmoud Abdelatif qui l’acheta avec le djenan des alentours pour deux milles pièces d’or. C’est donc lui, qui l’acquit, laissant aux archives de l’administration coloniale le seul acte domanial.
Durant l’invasion française en 1830, la villa fut réquisitionnée pour en faire un hôpital pour invalides de guerre allant même jusqu’à dégrader son aspect architectural. Son propriétaire le riche héritier Abdelatif-Fils, avait alors déjà écrit une première lettre au GGA, ensuite une deuxième lettre très émouvante au ministre Français de la guerre (sans doute sous les auspices d’un écrivain public). Je profite pour relater une anecdote pittoresque à nos lecteurs. Dans sa lettre, il implora les autorités françaises de rendre la villa aux héritiers orphelins mais surtout de ne pas dénaturer la conception de la Squifa (la cour) et surtout sa « sebala »(Un mot algérien qui veut dire Fi-Sabil-Allah). Naïf comme il était ! Il pensait sûrement que les Français allaient retourner chez eux et récupérer ainsi son héritage. Bien évidemment, Dar-Abdelatif devient, la propriété des domaines en payant un fermage. C’est le Gouverneur Général, lui-même qui en donna l’ordre.

II –La villa Abdlatif – Patrimoine national.

La villa, avait depuis l’occupation, hébergé près d’une centaine d’artistes peintres, sculpteurs, graveurs, architectes…mais aussi des personnalités célèbres et de renoms tels que Paul Jouve, Jacques Simon et Carl Marx.
Le Gouverneur Général de l’Algérie, Charles Jonnart, très connu par sa politique « indigénophile »de l’époque de la Nahdha, transforma cette demeure en «villa des Artistes ». Elle servait depuis ce temps comme résidence pour les peintres orientalistes de l’école d’Alger. Bizarrement, qualifiés à cette époque par l’appellation d’ «Algériens » !
Après l’indépendance, elle fut tout simplement « abandonnée » ! Pire encore elle devient une ruine. En 1967, cette villa de style arabo-mauresque a été classée monument historique sans plus. Sans doute parce que l’année de la construction de cette bâtisse remonte à 1630 ! Avant d’être l’objet d’une restauration entre 2005 à 2008. Depuis, le lieu retrouve une seconde vie grâce à des résidences d’artistes, des expositions, tout en abritant tout au long de l’année le siège social de l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel (AARC). En plus, la villa est située au bois des arcades, non loin du Musée des Beaux Arts, du Moudjahid et celui du Djeich tout près du Makam Echahid en plus bien sûr des beaux jardins d’EL-HAMMA .
Il est utile de noter que les opérations de restauration ne débutèrent qu’après le violent séisme de Boumerdes le 21 mai 2003. Et surprise de taille ! L’équipe des restaurateurs a, lors des travaux de rénovation découvert un puits de 40 mètres et un système hydraulique d’irrigation des jardins en contrebas datant de trois siècles. Selon toute vraisemblance cela ressemblerait à la foggara des oasis du sud Algérien. Cette découverte classera surement le site comme un grand repère concret.

AL-MECHERFI@BEL-ABBES.INFO


le 07 avril 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 avril 2014

4 Commentaires pour “Les Lundis de l’Histoire: “Dar Abdelatif – Une Histoire Pittoresque””

  1. elgambiti

    Ce lieu et bien d’autres sites cachés ou méconnus du large public démontre combien il est nécessaire de refonder toute notre politique concernant le patrimoine culturel et architectural du pays qui doit être nombreux et riche sur le plan historique et culturel.Je crois savoir ,si je ne me trompe ,qu’un reportage ,intéressant d’ailleurs,a été effectué par la télévision algérienne concernant cette villa dont le contenu historique et l’intérêt patrimonial a retenu notre attention.Il n’est jamais trop tard pour bien faire ,l’essentiel est la prise de conscience qu’au long terme ,c’est notre identité qui serait menacée ,au cas où un programme global de réhabilitation ne soit pas inscrit comme une priorité nationale,car le problème concerne l’ensemble des wilayas.Les quelques entreprises effectuées ça et là ne sont pas réconfortantes tant la tache est énorme ,ardue et incombe aux spécialistes pour respecter la conformité et la nature du patrimoine .
    Pour le reste ,je rejoins Madame le Cygne et salut l’esprit patriotique de l’initiateur de cette rubrique,moi qui suis novice dans le domaine.

  2. le cygne

    C’est ce qu’on appelle joindre l’utile à l’agréable….!!! N’est ce pas Mr…!!!! Très beau récit historico-culturo-touristique, qui nous change un peu du style académique pur et dur…..!!! D’ailleurs, je trouve que c’est un bon style pour enseigner l’histoire à nos enfants et à nos étudiants….ils apprécieraient plus la matière surtout si les cours sont aussi accompagnés de sorties sur le terrain pour visiter certains lieux historiques….!!! Ya Hassrah…!!!

    En tout cas, j’ai bien aimé votre façon de nous raconter l’histoire très accrochante de cette maison ‘Dar Abdelatif’, qui n’a peut être pas encore, révélé tous ses secrets..!!!

    Heureusement que ce monument a été restauré en fin de compte, car c’est un bijou (1630…) appartenant au patrimoine de la nation.
    Il y a des gens qui payent cher pour aller visiter des monuments historiques à travers le monde et là chez nous beaucoup d’algériens ne connaissent même pas l’existence de cette ‘DAR’, ni son histoire….!

    Merci pour cette belle balade……très enrichissante…!!!!

  3. zalamite

    Désolé Zalamite! vous avez dépassé les limites.
    “Désolé Zalamite! vous avez dépassé les limites.”
    ADMIN

  4. DZiri

    Sallamou Alaykum
    C fort pour un début et nous espérons que la suite le sera davantage.
    C ce genre & type de récits culturel et original avant d’être historique qui nous manquent.
    Merci pour cette ” introduction”.
    Sallamou Alaykum

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00