Les miracles de la très démocratique liberté d’expression qu’on nous donne en leçon

Et hop ! En deux coups de cuillère à pot, « l’affaire Benalla » disparaît du paysage audio-visuel français.

Les Français retournent à leurs vacances, à leurs plages sous les pavés, à leurs autoroutes « bouchonnées », à leurs incendies de forêts, à la préparation de la rentrée scolaire des « petites têtes blondes » (qui n’ont évidemment rien à voir avec les sales gosses colorés des « quartiers » qui plus tard s’occuperont de « nous » rapporter une « troisième étoile »)…

Une telle unanimité, partout: dans les unes des tabloïds, des journaux TV, à la radio… Benalla a disparu. Instantanément! Un peu comme si quelqu’un avait sonné la fin de la récréation.

Mais chuuut. Ça c’est un réflexe de complotistes. Bon, convenons que cet Alexandre « fils de Dieu » n’est pas très catholique et que c’est un peu normal qu’il crée des ennuis à la République. Mais tout cela c’est fini. On l’a foutu à la porte. Et on vous promet un meilleur tri des contractuels de l’Elysée à l’avenir

Maintenant, circulez, il n’y a plus rien à voir.Juste une poignée de « chercheurs d’histoires » qui s’ennuient et qui viennent « emm… les braves gens » qui ont d’autres chats à fouetter.

Etonnant non ? Aurait conclu Monsieur Cyclopède.

Djeha28 juillet 2018

Affaire Benalla: 150 manifestants à Paris pour “aller chercher Macron”

AFP28/07/2018

Environ 150 personnes manifestent près du siège de La République en marche (LREM) à Paris le 28 juillet 2018 pour “aller chercher Macron”, dix jours après le début de l’affaire Benalla ( AFP / BERTRAND GUAY )
Lire l’article ICI

Facebook Comments
29 juillet 2018

le 29 juillet 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
29 juillet 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 861
  • 5 433