Les travailleurs Communaux réclament le départ du S.G. de l’APC

Les travailleurs Communaux de Sidi-Bel-Abbès ont décidés aujourd’hui  d’effectuer un arrêt de travail collectif, afin d’exprimer leur mécontentement et leur opposition contre le mépris et le laxisme de l’administration  chargée du personnel et  des finance sous la coupe fonctionnelle de son Secrétaire Général.

Ces importants départements, de l’APC qui dans le cadre de leur missions, possèdent à charge les volets  relatif à la mise en paie dans les délais, aux diverses régularisations systématiques et aux promotions des travailleur, semblent ignorer que les simples et honnêtes travailleurs, n’attendent rien d’autres que leurs salaires soit versés à leur compte sans aucun retard, pour subvenir aux besoins de leurs familles,

L’historique de la genèse remonte à l’urgente décision de renouvellement de la section syndicale, qui  prenait effet le 27/0/2011

Le 07/08/2011, une plate forme  de revendication fut adressée à l’instance dirigeante, qui déclencha une réunion à laquelle prirent part, la section syndicale, des élus dont le Maire et le secrétaire général de l’APC, afin de décrisper l’effervescence de l’atmosphère et proposer les solutions aux points de la revendication ( Régularisation des retard dans la gestion administratives, Versement salaires le 10 de chaque mois, PRI le 15 de chaque trimestre, Titularisations, et Promotions, ainsi que la dotation en effet vestimentaires de certaines catégorie socioprofessionnelle) – A cet effet des promesses ont été faites et un calendrier a été retenu pour répondre à l’insatisfaction générale  des travailleurs communaux- A cet effet un PV fut conjointement signé entre les trois partenaires ayant assisté à cette réunion de conciliation intra-muros

Les syndicalistes présent et à l’unanimité, nous ont exprimés, après le Secrétaire Général Mr Mahtougui et Mr Bouabdellah, leur mécontentement vis-à-vis de l’indifférence et le mépris  dans lequel œuvraient malgré eux, les travailleurs. Certains d’entre eux, exercent à ce jour comme vacataire depuis plus de 25 ans sans avoir  été titularisés, rappel 2008/2009 ; Egalement un grand nombre d’entre eux ont rejoint l’au-delà, sans avoir jouis de leurs droits de permanisation et de certaines régularisations- Ceux qui sont encore vivant rêvent de voir leur situation  trouver le bout du tunnel.

Cependant, il s’est avéré que depuis lors,  aucun signe d’apaisement, ou de bonne volonté n’a été exprimé par le Secrétaire Général, qui nargue les représentants par une indifférence arrogante et persiste à n’accorder aucun intérêt aux légitimes revendications sollicités par la section syndicale de l’APC

Il nous a été également rapporté par les représentant de travailleurs, que l’administration de l’APC ne comprenait pas les raisons pour lesquelles la représentation syndicale, n’était jamais  conviée à assister aux travaux des différentes commissions, en tant que partie prenante pour certaines d’entre elles et partie d’observation pour d’autres.

Le ras le bol étant parvenu aux bord de la  raison, le conseil syndical, dans qa réunion du 10/01/2012, a dans son ordre du jour décidé,de rappeler le non respect par l’administration des revendications de la plateformedu 07/09/2012 et optait pour un sit-in  conformément à la réglementation et ont adressé à qui de droit, une autre plate forme avec la même revendication suscitée auxquels ils ont ajouté, la Suspension du Secrétaire Général.

De la négociation qui fut entamé, le Maire demandait, de  reprendre la négociation avec le Chef de Daira, dans une réunion qui devait se tenir cet après-midi  18/01/2012 à 14H.

Cependant  dans les coulisses, une question trainait, le pourquoi que cette situation ne trouvait pas de solution auprès du 1er magistra de la ville ?-Affaire à suivre


le 18 janvier 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
18 janvier 2012

2 Commentaires pour “Les travailleurs Communaux réclament le départ du S.G. de l’APC”

  1. LE GRAND SOUCI DE LA VILLE DE SIDI-BEL- ABBES ET DE SES HABITANTS D’après votre commentaire Mr Mourad je présume que vous faite partie de l’équipe des soumissionnaires vous sentez l’odeur de la manigance ,de la fraude .quand le sillon est tordu le bœuf en est la cause . Les règles et les conditions de travail régis par la loi sont clairs chacune des parties doit se soumette à la réglementation en vigueur les droit du travailleur et les devoirs dans le code du travail sont claires comme l’eau de roche .La commune de notre ville connaît une turbulence de gestion du personnel et les irrégularités comptables qui sont sujet d’une balance déficitaire depuis plusieurs années dans tous les sens et dans tous les services dépendants du secrétariat général de la commune (S/G.) d’où l’absence totale du rôle que doit jouer marque l’absence de toute collaboration ignorant le respect du code de la commune ,cette administration demeure incompétente indélicate sa situation ne fait qu’empirer de jour en jour au détriment de toute une ville , une population de son environnement et de sa gestion malsaine douteuse et encore plus crapuleuse, tout le monde est impliqué et personne ne Veille , n’applique ou intervient pour sauver du moins ce qu’il en reste .

    • khoudia

      Pour une commune comme SIDI BEL ABBES . la fonction de S/G est accessible spécialement aux personnes diplômées d’une école nationale d’administration ( ENA) sa formation solide juridique soit exigée pour appréhender les aspects réglementaires de la fonction public. D’autre part ce qu’on constate dans cette A.P.C. c’est un S/G qui fait la pluie et le beau temps démuni de toutes les valeurs intellectuelles indigne de représenter L’administration des nobles .il ne rempli aucune critère dans ce domaine ses compétences professionnelles n’ont aucun rapport avec sa qualification comment il a été nommé ? Par qui il a été proposé ? je dirai qu’il a été placé dans le but de servir, simplement il s’est servi en premier sa gestion laisse apparaître dans son budget en jonglant des chapitres des anomalies que seul un comptable expérimenté capable de détecté la faille et la manière de détourner des fonds de l’état exemple : ( relation fournisseurs produit réception matériaux et petit outillage produit d’entretient consommable marchandise consommée tel que Fer peinture lampes etc. etc. .quant aux soumissions c’est toute une complicité d’AVENANT le service de l’urbanisme en a sa part de ….chacun choisi son client et encaisse sa ration de pot de vin il y a des preuves concrètes et flagrantes avant l’octroi du marché ainsi de suite nous connaissons bien ce fourbi . personne ne le contrôle pas de reproche absolument rien donc il y a quelque part une complicité Avec le Conseil administratif (pouvoir exécutif),quelle déshonneur pour nos représentants élus Comme l’a écrit Mr Abbés dans son commentaire ce représentant de l’administration n’a été qu’un souci pour la population bélabésienne. en particulier les employés communaux en instance de régularisation .une situation déplorable que vivent ces personnes démuni de tous leur droit que faire devant celui qui divise pour régner des employés qui ne sont pas régularisés et que leur situation demeure toujours en instance confirme d’avantage qu’il s’agit non seulement du personnel mais voir aussi la situation critique de la ville cette dégradation cette anarchie ce fourbi ce dis fonctionnement démontre les complexité totales de la gestion sombre et insalubre jouant d’un chapitre à un autre cette gymnastique des chiffres donne une image suspecte dans sa comptabilité surtout dans des projets de la commune P.C.D. ou budget de fonctionnement le louche prend son chemin avec ses servants du parc et des travaux fournisseurs existants produit facturé excessivement réception de marchandise non conforme à la facture ( produits et matériel entretient les frais divers de gestion ces services incompétents et incapables de maîtriser une situation dégénérée par la saleté qui inonde la cité et font apparaître toutes les failles d’ingérence qui peuvent provoquer une explosion d’un jour à l’autre du fait que les conditions de régie ne sont pas du tout réunis ou plutôt exécutées

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00