Les “Vendredis de manifestations”

“AVOIR LE VENT EN POUPE”” N’EST PAS L’ASSURANCE D’UNE ARRIVÉE “” À BON PORT”

Le loup réagit à l’instinct , et la ruse est un élément constitutif de sa propre survie . Il en est de même de ce qu’on appelle usuellement , le Système ,qui lui aussi , se déploie d’instinct , pour perpétuer son influence dans les allées du pouvoir , avoir l’œil sur les commandes et sauvegarder les siens et ses acquis . C’est ainsi qu’il n’est pas à écarter qu’il peut sacrifier quelques caciques de la mêlée , pour conserver l’essentiel de ses prérogatives institutionnelles .

À titre d’illustration , dans cette phase de bouillonnement des esprits et de contestation de tout ce qui a été entrepris jusqu’alors, la rumeur prend tout son envol et se focalise sur de supposées arrestations ou interdictions de sortie du territoire à l’encontre de ceux prétendus proches du Pouvoir . C’est là qu’il est légitime pour le commun des mortels de se dire , si les  “QU’EN-DIRA-T-ON” se confirment ,qui ordonne l’exécution de ses mesures conservatoires afin qu’elles ne soient pas interprétées comme des actes extra-judiciaires , ou des leurres au motif de faire taire les méfaits d’autres acteurs plus incisifs , et qui eux , seraient les vrais timoniers de la manœuvre en se prévalant d’une application stricte et respectueuse de la Constitution .Cela ne manquerait pas de passer pour une évidence aux yeux et/ou au jugement de certains légalistes du cru appelés à la rescousse .

À situation révolutionnaire , mesures exceptionnelles , le Président démissionnaire n’a-t-il pas usé et abusé de variantes constitutionnelles , concoctées à sa guise, pour prolonger un mandat à vie .Les enseignements de l’Histoire doivent permettre ,à ce mouvement fougueux et revivifiant du “HIRAK” , de s’engager avec détermination à un rassemblement des forces de progrès , pour faire émerger une Direction d’inspiration démocratique et représentative dans l’ objectif d’établir un programme et de fixer un calendrier des étapes ultérieures , sachant qu’il ne faut pas s’éterniser dans des palabres stériles et inutiles , la situation économique et sociale du pays est des plus inquiétante et alarmante selon tous les avis des experts patentés .

Pour ce faire , un comité chargé de la phase transitoire ( forme à définir, Haut Comité d’Etat, Comité de Salut Public etc ) , composé d’anciens gestionnaires intègres ou hommes politiques avérés, écartés de facto par le système , devrait être désigné , à l’effet d’assurer un passage de témoin , en toute sagesse , évitant de la sorte de la sorte une ” chasse aux sorcières”préjudiciable à la sérénité et à la pureté des intentions louables du ” HIRAK “,évitant ainsi ,de le dévier de sa volonté d’instaurer une justice implacable et démocratique .

Les partisans du ” TOUS POURRIS” participent , à leur manière et sans en prendre garde, à la négation des Femmes et des Hommes qui ont sacrifiés leur carrière et leur vie , pour n’avoir pas plié leur échine devant l’arrogance, l’impérium et l’entêtement du Système à gérer à sa guise, même au détriment des intérêts supérieurs de l’Etat

A-t-on déjà oublié CES EXILÉS DE LA DÉCENNIE NOIRE ou les BANNIS DE ” FAKHAMATOUHOU”, considérant que s’opposer à ses desseins obscurs étaient un crime de ” LÈSE MAJESTÉ” .

Soyons lucides , l’ALGÉRIE dispose, plus qu’on en croit , d’assez de sagesse pour recueillir en son sein une pléthore de femmes et d’hommes capables de gérer avec dévouement , patriotisme , sacrifice et compétence CETTE PHASE DE TRANSITION DE TOUS LES DANGERS . Il le faut , C’EST IMPÉRATIF ET NÉCESSAIRE DE S’Y ATTELER D’ORES ET DÉJÀ , EN TOUTE URGENCE ET CÉLÉRITÉ ,pour éviter que le spectre de l’Anarchie prenne le pas sur la Raison et que les fossoyeurs du PAYS S’ACCORDENT UN SURSIS ET DÉTOURNENT , ENCORE UNE FOIS, CE FLEUVE QUE NOTRE JEUNE GÉNÉRATION ENTHOUSIASTE , SOUHAITERAIT RÉGÉNÉRER .
ENCORE UN PAS FERME ET C’EST LE PASSAGE DU GUET .L’OBJECTIF DE RÉSULTATS PASSE NÉCESSAIREMENT PAR UN PROCESSUS D’APAISEMENT .

CITATION: ” TOUT COMPROMIS REPOSE SUR DES CONCESSIONS MUTUELLES , MAIS IL NE SAURAIT Y AVOIR DE CONCESSIONS MUTUELLES LORSQU’IL S’AGIT DE PRINCIPES FONDAMENTAUX
Mohandas Karamchant GHANDI

Abdeddaim Abdelhamid
Facebook Comments
09 avril 2019

le 09 avril 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
09 avril 2019

Répondre

Nombre de Visites :

  • 2 888
  • 4 788