Les Archives de Bel-Abbes.info

Archives

janvier 2019
D L M M J V S
« Déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

L’historien Pierre Jarrige rend visite à l’aéroclub de Sidi Bel-Abbes (video)

De passage à Sidi Bel-Abbes en début de cette semaine, M. Pierre Jarrige, historien et éditeur Français de plusieurs ouvrages sur l’aviation en Algérie de 1909 à 1962, s’est félicité de retrouver “l’un des meilleurs aéroclubs d’Afrique” à savoir l’aéroclub de Sidi Be l Abbes, toujours en activité et géré par une “association à but non lucratif”. Toutefois, il cachait mal sa déception de ne pas trouver des avions “comme au bon vieux temps”, il fut un temps où la ville de Sidi Bel-Abbes se narguait d’être la plateforme du savoir aéronautique et était le vivier des autres corps d’aviation.

M. Jarrige accompagne son doctorant M. Rabah de l’université de Toulouse , qui s’apprête à présenter une thèse de doctorat dans le domaine de l’aviation en Algérie. Ce dernier se considère chanceux d’être soutenu et assisté par M. Jarrige auteur de plusieurs ouvrages notamment de très nombreux diaporamas sur les aéronefs en général, et sur les voilures (tournantes ou fixes) de l’ALAT.

Pierre Jarrige se rend régulièrement en Algérie pour donner des conférences et cette fois-ci, l’occasion s’est présentée en vue d’assister son étudiant à compléter sa thèse de doctorat sur l’aviation en Algérie. Une tournée à travers le pays pour visiter et s’informer sur un plus grand nombre d’aéroclubs d’Algérie devait être suffisante pour achever son travail.

Avant d’aller à Tlemcen, une halte à l’aéroclub de Sidi Bel Abbes était prévue ce 17/04/2018 et là ,M. Jarrige ne cacha pas son étonnement de trouver une volonté toujours vivace chez les adhérents et membres de l’aéroclub de Sidi Bel Abbes pour mettre sur pied une activité aéronautique en hibernation depuis la décennie noire. Il n’omettra pas de dire que l’aéroclub de Sidi Bel Abbes fut jadis l’un des meilleurs aéroclubs de l’Afrique sinon du monde puisque à cette période (1935) , il n’y avait pas d’aéroclubs et que l’aérodrome de Sidi Bel abbes qui disposait d’importante infrastructures jouait un rôle prépondérant dans tous les domaines de l’aviation.

Né en 1940 à Burdeau (Mahdia W. Tiaret aujourd’hui) et issu d’une famille d’agriculteurs ,M. Pierre Jarrige épousa le métier de pilote dès son jeune age et après des études au lycée d’Alger, il devient pilote breveté en 1958 de l’aéro-club de Sersou (Tissemssilt). Lors de son service nationale, il se rappelle avoir déposé un ami à Sidi Bel Abbes en 1959 alors qu’il était pilote d’hélicoptère.

19 avril 2018

le 19 avril 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 avril 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 836
  • 3 520