L’université dans un concept MADINATI

MADINATI est un concept qu’entreprend le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour la rentrée prochaine 2018/2019 à travers ses universités implantées dans les différentes wilayas du pays. Il a été conçu pour placer l’université au cœur de la ville et de la société afin qu’elle contribue à l’étude et aux solutions des différents problèmes de la ville et de la société d’ordre sociale, environnemental, économique, culturel et même politique etc.

L’idée est d’impliquer l’étudiant dans le développement en général, explique le recteur Mr Meghachou Mourad, pour résumer que dans ce concept l’université est chargée de se préoccuper des tracas de la ville. Mr le directeur de l’université c’est montré disponible et très rassuré de la réussite de ce projet conceptuel du fait de la disponibilité de tous les ingrédients « tous les moyens sont disponible, il suffit d’une petite volonté de part et d’autre » a-t-il expliqué.

Mr Meghachou en présence de ses vices recteurs tous d’un même point de vue et d’une même dynamique visiblement soudés et très déterminés, a tenu de saisir l’opportunité de ce point de presse organisé dans l’enceinte du rectorat à transmettre ses assurances quant à une rentrée universitaire réussite « toutes les mesures ont été sérieusement prises. Les capacités de l’université sont nettement supérieurs aux attentes en matière de lits et places pédagogique ». Les lits occupés sont d’un nombre de 12.000 devant une capacité de 18.000 lits. Les places pélagiques, l’université est capable de fournir plus de 30.000 places pour un effectif qui dépasse d’un petit peu les 26.000.

Le recteur et son staff ont appuyé leur explications par des chiffres sur plusieurs projets de construction et d’aménagement pour le compte de l’université et au profit des étudiants dans le besoin de créer un environnement favorable. Il a aussi insisté sur la collaboration de la presse afin de concrétiser ce projet et donner une meilleure image de l’université qui est quand même 2ème dans le classement national avec 02 chercheurs du territoire national et dans tout le Maghreb le Pr Benchora Mouffok en Math et la Pr Tounsi A/wahed en génie civil, parmi les 3.000 de toutes nationalités étrangères, d’Europe notamment.

Djillali Toumi

14 juillet 2018

le 14 juillet 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
14 juillet 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 2 284
  • 5 113