Main basse sur le FLN: Belayat qui n’a aucune envergure politique, s’est laissé manipuler par des faussaires et des voleurs de voitures

Depuis l’éviction de l’ex secrétaire général du Front de libération nationale, Abdelaziz Belkhadem, le plus vieux parti du pays ne cesse de perdre de sa superbe, étant en butte à des affrontements entre les différents courants. Ces derniers se sont engagés dans une bataille de titans en vue d’un seul objectif, le secrétariat général.

Abderrahmane Belayat a été désigné en sa qualité de plus âgé membre du Bureau politique (BP) pour gérer les affaires courantes tout en s’attelant à réunir les conditions pour sortir le parti de la mauvaise passe dans laquelle il se trouve. Et la tâche est loin d’être facile pour cet ex ministre de l’habitat qui devait gérer les ambitions des uns et des autres et les pressions politiques qui pèsent sur ce parti pas comme les autres.

La Passat a été finalement récupérée

Loin d’atténuer les discordances entre les différents courants, Belayat, après quelques mois, et sans crier gare, a formé son propre courant, aidé en cela par Abdelhamid Si Affif, membre du BP, celui là même qui refusa de rendre la voiture (Passat) de fonction appartenant à l’Assemblée Nationale (APN). Celle-ci a été finalement récupérée par un chauffeur de l’APN grâce au double des clés. En sortant des bureaux du parti, constatant que le véhicule a disparu, Si Affif, la mort dans l’âme, tête basse, s’est déplacé, toute honte bue, au parc auto de l’APN, récupérer ses affaires personnelles qui se trouvaient dans la fameuse Passat.

Le coup de force pour placer celui qui a détourné l’argent des cotisations

Belayat et son acolyte Si Affif, voulant élargir leur cercle de partisans ont, dans cette optique tenté un coup de force en désignant le député-mouhafedh, Lebied Mohamed, de Sidi Bel Abbès au poste stratégique de président du groupe parlementaire du FLN, en usant, selon les militants et les députés de la wilaya de Sidi Bel Abbes de fausses signatures. Pour rappel, ce député-mouhafedh subit depuis quelques jours une fronde de la part des militants qui l’accusent, entre autres, d’avoir détourné l’argent des cotisations pour s’acheter un véhicule de type Mercedes.

Faux et usage de faux

Voulant coûte que coûte imposer leur poulain, malgré le tourbillon qui risque de l’emporter, Belayat et Si Affif, poursuivent leur coup de force, puisque Aziz Djohri, le chargé de l’administration du FLN, muni d’un bon de commande, a passé commande auprès d’un fabricant à Hydra, d’un cachet rond portant la mention “groupe parlementaire du FLN” et une griffe au nom du contesté Lebied Mohamed, alors que la fabrication de ces cachets relève exclusivement des compétences de l’APN.

Un candidat aux présidentielles

Certains voix au sein du FLN ont confié que ce groupe emmené par Si Affif tente de faire main basse sur le parti. Ce membre du BP, se prépare même à se porter candidat au poste de secrétaire général. Ces tentatives de prendre le contrôle du parti ont pour seul objectif de l’utiliser, comme rampe de lancement, en vue de servir leur candidat, aux élections présidentielles de 2014.

Une chose est sûre, Belayat et Si Affif ont mis le parti dans une situation chaotique, destructrice à terme, en s’engageant dans une guerre de position contre les autres courants et autres tendances du parti. Chargé de gérer les affaires courantes, Belayat qui n’a aucune envergure politique, s’est laissé manipuler par des faussaires et des voleurs de voitures qui se sont lancés, pour assouvir leurs ambitions et leur soif du pouvoir, dans une opération de division et de purge stalinienne, pour prendre en mains le parti ou à défaut le faire imploser.

Par Mourad Arbani / Algerie1


le 19 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 juillet 2013

1 Commentaire pour “Main basse sur le FLN: Belayat qui n’a aucune envergure politique, s’est laissé manipuler par des faussaires et des voleurs de voitures”

  1. le cygne

    Mr Belayat manipulé….???!!! Oh! le pôvre……..Ensuite vous dites: ” Belayat, après quelques mois, et sans crier gare, a formé son propre courant, aidé en cela par Abdelhamid Si Affif, membre du BP”………..vous ajoutez: “Belayat et son acolyte Si Affif,”……….Alors, Mr Arbani, je me pose la question qui manipule qui….???

    Au fait, il y a combien de voitures qui n’ont pas encore été restituées au parc de l’APN….à part celle de ce Mr Affif…..???

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00