Missiles hypersoniques. Les Etats-Unis en retard

Cette affaire a deux entrées.

1.- Il est singulier que ce que l’Occident se donne pour première puissance économique, financière, commerciale, scientifique, technologique, militaire… mondiale ne soit pas en état de mettre au point un missile de ce type.

Précisons que ce type de missile n’est un missile ou une arme parmi d’autres. Il ne s’agit pas d’une question mineure.

Les Etats-Unis sont totalement vulnérables pour tous ceux qui possèdent ce type de missile.

Aucune parade n’existe contre cette arme qui se déplace de manière non parabolique et qui file à des vitesses qui peuvent aller jusqu’à 12 000 km/h.

Il n’est pas concevable que l’« hyperpuissance » ne possède ni parade ni arme similaire.

En face, les Russes non seulement en possèdent, mais en possèdent toute une variété : de missiles de théâtre d’opération aux missiles stratégiques capables de toucher des cibles à des milliers de km dont le dernier né sera déployé en septembre prochain.

Ils possèdent en outre des systèmes antimissiles (type S400 et S500) qui frappent les « Patriot » d’obsolescence. Les Turcs l’ont très vite compris et font un pied de nez aux Américains et à leurs supplétifs européens qui refusent de leur ouvrir la porte.

C’est d’autant plus préoccupant que le budget du Pentagone équivaut à la moitié du PIB russe.

Par ailleurs, les Etats-Unis viennent de mettre à la disposition de Kiev l’équivalent de la moitié de ce que dépense les Russie en une année pour sa défense.

Et si on ajoute que les Etats-Unis attirent ce nec plus ultra des cerveaux de la planète -en cela ils se paient ce qu’ils n’arrivent pas à former en pillant les pays de leurs meilleures compétences- on reste surpris que des pays de moyens plus modestes (souvent traités de tous les noms ; attardés, archaïques, mauvais gestionnaires, bureaucratiques, inaptes à l’innovation…) parviennent à mettre au point des technologies que l’Amérique n’arrive pas à égaler.

2.- Le second point est plus inquiétant. Nous savons tous ce qu’il en est de la liberté d’expression dans ces pays « auto-proclamés » démocratiques.

Et pourtant cette information a été totalement zappée par les principaux médias qui irriguent la planète. Il faut chercher et savoir quoi chercher pour trouver. A la énième page où Google l’a cachée.

Et encore !

Il est vrai que nous sommes sous le régime de la « démocratie sélective ».

Il est tout aussi vrai que faire étalage d’une inaptitude à faire ce que l’ennemi maîtrise, ce n’est pas sortable.

Les Américains font quelques fois une publicité spectaculaire de leurs échecs largement médiatisés.

Mais ils ne font que lorsqu’ils ont réussi et fait la démonstration qu’ils sont les meilleurs.

Ainsi en fut-il de leurs échecs successifs à mettre au point une fusée qui tient la route pour égaler leurs homologues soviétiques qui les avaient devancés.

On a eu droit aux pétards de toutes les fusées qui ont précédées tous les programmes qui ont abouti à Saturn V.

Entre-temps, ils racontent des histoires, font le gros dos et entretiennent le silence sur leurs flops !

Ainsi en est-il de leur flop hypersonique.

Au fond ce ne sont pas les Américains qui m’ennuient avec leur « tire-toi-de-là-que-je-m’y-mette ».

Ce qui m’attriste, c’est la queue leu leu servile de ceux leur servent de carpette.

Et Lui Seul sait combien il y en a chez nous. Regardez donc autour de vous…

Ils dansent tous au rythme du « 04 juillet ».

Djeha, L. 04 juillet 2022

PS: Si vous croyez que Djeha a troqué ses Dieux favoris pour des Dieux hypersoniques vous vous f…ez le doigt dans l’œil jusqu’au tendon d’Achille. Djeha n’a jamais eu les genoux en-crottés.

USA : Test échoué pour le missile hypersonique de l’US Air Force

https://fr.al-ain.com, J. 30 juin 2022 à 14:05

Le test d’un système de missile hypersonique à Hawaï s’était soldé par un échec en raison d’un problème survenu après le lancement, a indiqué le département de la Défense des États-Unis.

Le ministère n’a pas fourni de détails sur ce qui s’est produit lors du test qui a été effectué, mercredi, mais a déclaré dans un communiqué émis par e-mail à l’agence américaine “Bloomberg” : “L’administration est toujours convaincue qu’elle est sur le point d’atteindre des capacités offensives et défensives hypersoniques aux dates spécifiées, commencées début 2020. » Le dysfonctionnement s’est produit après le démarrage du moteur, a déclaré le porte-parole du Pentagone Tim Gorman dans le communiqué, notant que les responsables du programme ont entamé un processus d’examen pour déterminer la cause des futurs essais. Il s’agit de la deuxième tentative du modèle d’arme connu sous le nom de “frappe conventionnelle rapide “. Il y a eu un échec de boost lors du premier lancement d’essai en octobre, ce qui a empêché le missile de quitter la rampe de lancement. Il est prévu que l’arme “à frappe conventionnelle rapide ” soit installée sur les destroyers Zumolt et les sous-marins de la classe Virginia.

Échec du test de missile hypersonique américain

Bloomberg – RT World News, J. 30 juin 2022

Le Pentagone a blâmé une « anomalie après l’allumage » pour le flop du missile à Hawaï, selon Bloomberg. Un vol d’essai de missile hypersonique s’est soldé par un échec à Hawaï mercredi, a rapporté Bloomberg citant le Pentagone. Le ministère de la Défense a fourni peu de détails sur ce qui s’est passé, déclarant seulement que « une anomalie s’est produite suite à l’allumage du bien de test. » « Bien que le Ministère n’ait pas été en mesure de recueillir des données sur l’intégralité du profil de vol prévu, les informations recueillies lors de cet événement fourniront des informations vitales »,  a déclaré le porte-parole du Pentagone, le capitaine de corvette de la Marine, Tim Gorman, cité par l’agence de presse.

Le test bâclé faisait partie du programme Conventional Prompt Strike (CPS), dans le cadre duquel Lockheed Martin développe des armes capables de voler à des vitesses de Mach 5 et plus, pour les sous-marins et les navires de surface. Il a subi un autre revers en octobre 2021, lorsqu’une fusée d’appoint n’a pas réussi à livrer son véhicule de glissement hypersonique lors d’un test au Pacific Spaceport Complex à Kodiak, en Alaska. Le booster ne faisait pas partie du système d’arme, ont souligné les responsables de la défense à l’époque. Malgré l’échec des deux tests, le Pentagone a déclaré qu’il restait convaincu qu’il était sur la bonne voie pour déployer des capacités hypersoniques offensives au début des années 2020.

Les États-Unis ont du mal à suivre la Chine et la Russie dans le développement d’armes hypersoniques. Il y a eu un certain nombre de tests réussis dans le cadre de divers programmes américains, mais le pays n’a pas encore mis en service un système moderne.


on 07 July 2022


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
07 July 2022

Leave a Reply

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN - ALGER (Agha)
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER(Agha)- ORAN
06h10 - 11h25
08h00 13h15 (*)
10h35 - 15h10
12h30 - 17h54
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h00 Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h00 05h00 Diesel

Nombre de Visites :

  • 1,087
  • 5,727