NAISSANCE DE LA NOUVELLE RÉVOLUTION CITOYENNE « HIRAK*1 » PRÔNANT LE « DE-GAGISTE »

 « Hirak »  est une manifestation  revendicatrice d’égalité  qui compose la racine de la conscience et du sentiment du devoir » Benallal  Mohamed

Le changement  olympien  en dehors  du système , les changements pantouflards du personnel politique,  changement placide de la  vie sociétale  sont  les seuls souhaits espérés par les petits lambadas algériens, ils  ne font que spéculer profondément  et parler haut et fort  pour se  soulager d’un mal  commun très profond  dans l’intention de voir la situation quotidienne changer et  c’est  un miracle qui se nomme le « Hirak » qui vient de délivrer le pays pris en otage par une oligarchie préfabriquée par le népotisme . Ce changement sollicité par le « Hirak »  est proliféré pour mieux humaniser la société trop prise en otage  par l’argent sale  au détriment des valeurs universelles, des normes sociales  et de  morale  humaine Cette nouvelle situation envisagée  ne peut devenir factuelle que lorsqu’ »on » arrive à restaurer la démocratie participative que le « Hirak »  engage via la rue. Les supports médiatiques en l’occurrence les TV publiques, privés  et les radios qui  n’ont jamais  osé   penser unilatéralement ouvrir un véritable débat revendicatif sincères  sur une éventuelle représentation des usagers dans les conseils des APC( Assemblée populaire communale), APW ( assemblée populaire de wilaya) et même APN(assemblée populaire nationale) sans passer par le Senat. Par contre, on parle beaucoup pour ne rien dire et rien faire  pour sortir le pays de la périlleuse impasse spéculative et les blocages bureaucratiques d’ordre administrative ainsi que l’absence d’écoute des citoyens mal aimés   tout cela dans le seul et unique but de l’orienter vers une économie réelle créatrice d’emploi et de richesse, une participation effective ,une moralisation de la vie sociale pour la préservation et l’embellissement du bien public commun.

On ne parle pratiquement pas du coût de l’énergie et surtout des couts engendrés par des gaspillages de biens utiles sachant que l’état  prélève plus en  % qui  viennent des surtaxes de l’Etat ,de la  TVA et autres taxes pour enrichir son budget, préférant   la destruction  de  richesse  au lieu de la consommation équitable  à grand  échelle. Idem pour nombre de dossiers importants occultés. Une seule pensée nous vient : On enfume le peuple algérien par ce sacré système de népotisme et despotique. On le manipule par de l’intox, la peur, le mensonge et la désinformation.

 Qui « on » ? La réponse est soigneusement cachée sous le silence des partis pris  dans leurs professions de foi  financière et dans les médias à sous : ils sont tous complices du mal sociétal de ce système. Tous sans aucune  exception. La solution pour briser le mur du silence ? C’est « Hirak » ce nouveau maelstrom que chacun veut avoir un siège sur sa vague   : 

 Par conséquent, pour  mettre fin aux guéguerres des petits grands  chefs qui empêchent depuis des années 80, de concrétiser   par un opium, l’expression médiatique et politiques des lambadas en colère  tout en sauvegardant le système  rentier, il est clair que les clans du sommet sont  animés par des incompétents et médiocres  noyés dans leurs égos, n’arrivent pas à se mettre d’accord sur l’ordonnancement au sein  des intérêts égoïstes. Tout cela représenté sous un symbole matériel d’un fait bien accompli « cadre d’un président fantôme » et  de bien faire comprendre aux médias que c’est l’expression d’un peuple  et non l’expression d’apparatchiks calculateurs et de groupuscules manipulateurs ou manipulés dont le « cadre » représente le consensus de la mafia. Oui, c’est le comble  des combles, un « cadre »   symbole de bras d’honneur à un système politicien perverti qui étouffe et prend en otage  le pays depuis trop d’années d’humiliation que l’histoire n’arrive pas à inventorier sereinement. 

L’alternative par le biais du « Hirak », à la nouvelle  révolution électorale citoyenne proposée par le « hirak » (pour enclencher une deuxième phase « dégagiste »  pour une deuxième république  démocratique et non royaliste contre les politiciens et autres responsables  refusant d’écouter les cris codés de la justice sociale. « Ils »(les méchants) veulent coute que coute par le 102 (disposition constitutionnelle) le maintien en place pendant des années d’un système défaillant, »Hagar*3 », imbécile, sauvage, source  rentière,  très  coûteuses en vie ( hogra*2) pour les lambadas . Le grand risque d’al « Hirak » a pris au dépourvu et par miracle    fatalement de faire apparaître à base de bizutage miraculeux  parfois humoristique un nouveau  processus original « d’action directe » sur les apparatchiks, les oligarques, les plus grossièrement malhonnêtes politiquement.

 Le changement est consommé de facto c’est le « Hirak » qui le dit, la feuille de route d’avenir, nous enseignera  la méthode et la démarche à suivre pour l’instauration  un état de droit ou chacun aura sa place régit par le droit et non par des sales personnes maudites à jamais.

Benallal Mohamed auteur

 1*Hirak : manifestation

2* Hogra ; injustice

3*Hagar ; agresseur


le 11 mai 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 mai 2019

3 Commentaires pour “NAISSANCE DE LA NOUVELLE RÉVOLUTION CITOYENNE « HIRAK*1 » PRÔNANT LE « DE-GAGISTE »”

  1. Фотоотчет проделанных работ, оценеваем ограждения из стекла для вашего нового дома alias квартиры

  2. abbas

    lorsque le probléme n’est pas bien posé il ne sera jamais résolu. le probléme de l’algerie c’est la tentative de faire des monopoles sur le marché. depuis les années 86 la pressions etait sur le foncier ensuite sur l’immobilier et enfin sur les vehicules. le probléme n’est pas politique mais plutot et surtout du type commerciales..voila je pose le probléme tel qu’il apparait. les gens attendaient 50 ans pour pouvoir se loger, les investisseur ne trouvaient pas 500 m² pour produire, la location des apprtements passe de 800 da a 18.000 da par mois..
    et enfin les vehicule ont passé de 70 millions a 150 millions…

    donc en ciblant les vehicule l’armé a bien visé et tirer, sur la situation coupable l’importaion des vehicules de moins de 5 ans.. avec un char elle avait tiré sur une cible du monopole des vehicule ils l’ont fait éxplosé..
    il reste encore un autre tire de chars celui du foncier d’habitat l’etat a travers le tresor publqiue va enfin vendre des lots de terrain, booom toute la mafia qui s’est posé comme serpent dans une niche foncière vont éclater et se disperser en morceau..
    le troisième tire de canon concerne les immigrés , en surprenant tous les droits de douane sauf les taxes qui vont pour les cantines scolaire en offrants des bons de tresor a acheter celui qui cumule ces bons aura des avantages d’importer plus ..booom et les frontières seront ouvertes face a nos expatrié en europe….
    moi je positionne le char et je sais ou je vais tirer …
    sahha ftourkoum

  3. BEN

    A) Le peuple fait le Hirak et le Hirak fait le peuple contre les 2B:

    Quand cela semble se compliquer, il faut redevenir élémentaire et se consacrer à l’essentiel. L’essentiel pour le Hirak, le peuple, après le 22 février était de changer le système de gouvernance corrompu. Pour concrétiser cet objectif noble et légitime on devait commencer en priorité par éliminer ses symboles marquants du système. Le départ des 2B ( Bensalah et Bedoui ) n’est pas négociable. Ce sont les représentants de cette maffia qui a ruinée l’Algérie. Pour eux, ces 2B, il vaut mieux tôt que tard. On ne prend pas gratuitement un peuple et un pays en otage pour deux fraudeurs. Ceux qui leurs conseillent de résister et ne pas céder (en démissionnant) commettent un crime contre l’Algérie souveraine par son peuple. L’avenir dévoilera toutes les complicités.

    B) Le dialogue : L’Histoire ne sera pas écrite par les traitres, elle sera écrite, comme toujours, par les militants de la liberté. Ceux qui proposent le dialogue avec un système périmé, soldé, bottent en touche, ils sont entrain de faire perdre du temps aux solutions proposées par le Hirak. La gestion par le pourrissement est une technique révolue.
    Le Hirak a déjà dialogué à 12 reprises dans la rue avec le système. Il n y a plus rien à se dire, il faut, sitôt partis les 2B, préparer l’avenir en utilisant une période transition limité avec une instance présidentielle plus crédible que Bensalah. Contrairement à ce que disent les haut-parleurs du système, la période de transition n’est pas une aventure, l’aventure c’est d’aller à une élection dont le résultat et les conséquences sont connus d’avance. La transition proposée par le Hirak est une garantie contre les dérives du système actuel.
    Le choix d’une seule personne pour remplacer Bensalah procède des manœuvres idéologiques. Il est plus judicieux de recourir à un collectif pour représenter, pour un temps court, la diversité des sensibilités politiques du peuple algérien. Le faire avec une personne est d’aller contre la liberté au moment où l’on milite pour la démocratie. Un homme peut se tromper, trois ou quatre personnes certainement moins. Je pense à Messieurs : Zeroual, Benbitour, Taleb et Bouchachi

    C) L’élection : Le Hirak et notamment les jeunes sont dans la rue pour réclamer un état de droit qui commence par une élection présidentielle équitable juste et transparente qui respecte le choix de la population. Sans une commission indépendante de la préparation d’organisation et de proclamation des résultats des élections, celle proposée dans les conditions actuelles(04/07) est une parodie qui conduira à une illusion de président, un président en papier qui ne sera pas digne de présider ce grand pays et qui n’aura aucune légitimité. la démocratie est la garantie des droits de tous et de chacun.

    NB : Maintenir le couvercle d’une marmite entrain de bouillir conduira inévitablement à des situations importunes.
    .

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 2 071
  • 5 397

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez