Octobre rose à Algérie poste « Le dépistage précoce est le seul moyen »

L’unité postale de sidi bel abbés, à la suite d’une initiative de la direction générale de la poste, a co-organisé ce lundi 28 octobre 2019 avec l’association d’aide aux cancéreux Amel Fil Hayat, une journée de sensibilisation sur le cancer de sein, au niveau de la faculté de science économique et commerciale et de gestion de l’université Djilali Liabes. De par une participation des étudiantes de la faculté, l’événement a connu une présence exclusive de la femme postière.

Le cancer est devenu un réel souci

Exif_JPEG_420

La maladie dite du siècle est devenue un véritable souci qui préoccupe foncièrement toute la société. La femme étant principale touchée par le cancer de sein ne peut se détacher de l’homme qui pourrait être son père,  son marie, son frère ou encore un membre de la famille, même l’état ne pourrait se désengager de sa responsabilité, vu la charge colossale que peut provoquer les femmes malades au trésor public. L’inquiétude est désormais importante et générale et la responsabilité est encore plus importante que cela peut paraitre. La souffrance est concurremment morale que physique et la lutte ne peut se limiter à la femme étant une cible directe et majoritairement concernée.

Tout le monde en parle, même si pas suffisamment et durant toute l’année, mais octobre rose brille bien à chaque fois de ses couleurs à travers des journées d’étude et des séminaires à toucher pratiquement toutes les entreprises et les administrations publiques et dans les universités. L’implication sans contrepartie des spécialistes à travers des conférences est réellement à saluer. Leur apport est vraiment d’un grand intérêt public et social sanitaire et environnemental.  

L’association Amel Fil Hayat d’aide aux cancéreux et à travers sa longue expérience qui date depuis sa création en 2003 est un autre indice de souci. Depuis toutes ces année et avant même de mettre en activité le centre anti cancer CAC, l’association se figer désormais seul et unique soutien aux nombreuses femmes malades, et qui n’avait de recours que le siège de l’association à Sidi Djillali, ou elles trouvaient hébergement, assistance morale, psychologique et même pécuniaire. L’association leurs garantissaient des analyses, des radios, des médicaments et un accompagnement psychologique, vu  ses éléments des médecins et des infirmières dont des retraités ayant une énorme expérience dans le domaine.

Des gestes simples qui peuvent sauver la vie

Exif_JPEG_420

Les animateurs de la journée de sensibilisation le docteur Sekkal Med Amine cancérologue et le Dr Djamel Boudiaf gynécologue, de jeune et brillant docteur qui ont séduit l’assistance par leur langage simple et accessible portant des messages brefs et directs dans le domaine, ont donné d’amples explications et de conseils à suivre sur le cancer de sein, sur l’importance du dépistage précoce qui reste désormais seul moyen de prévenir contre cette pathologie. Les intervenant ont insisté sur l’importance de cet examen de palpation avant d’avoir inspecter ses seins devant un miroir en levant ses bras pour bien visualiser toute déformation, et comment exercer une pratique avec ses trois doigts pour aider à un dépistage précoce. Ils ont par ailleurs averti contre tout état de métastase, ou le cancer serait initial propagé à d’autres parties du corps.

On manque de coordination et de briefing

Exif_JPEG_420

Le Dr Sekkal appelle à une coordination entre les différentes parties pour bien contourner la pathologie, étudier les cas et trouver d’éventuelles solutions sanitaires dans le besoin de bien assister la femme malade de cancer afin de bien l’accompagner et la rassurer. Pour le Dr Boudiaf, l’étonnement était de taille mettant en évidence son expérience à l’étranger, ou des briefings sont organiser pour juste discuter d’un malade. Tous les spécialistes sont convié à assister à ce briefing, même des stagiaire, disait-ils et que leurs avis sont tout autant considérés que les spécialistes.

C’est ainsi que devrait être juger la santé de l’être, de la femme en particulier, puisque d’elle qu’il s’agit: par une implication générale, par une considération sérieuse des moindres apports et par un appui décisionnel politique engagé, pour consolider les efforts et unifier les objectifs dans un horizon de transformer le cancer de sein en une maladie avec laquelle on peut vivre en toute tranquillité…… parce que franchement, se n’est plus le cas !

Djillali Toumi


le 30 octobre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
30 octobre 2019

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 5 976
  • 6 519

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez