On se goinfre un peu trop…

« D’autres ont planté ce que nous mangeons, nous plantons ce que d’autres mangeront ». Proverbe persan

Notre mode de vie se dirige vers un plaisir de plus en plus morfal, l’ouverture du marché extérieur  et la bourse rentière issue des hydrocarbures, et le manque de restrictions réglementaires selon des normes de vie  ont permit la mise  en place  d’une nouvelle société de l’abondance et de gaspillage de biens  venues d’ailleurs car nos bras ne sont plus capables de créer de la richesse suffisante pour assouvir nos panses et autres plaisirs. Cette situation socio économique a boosté l’espace commercial par la prolifération de magasins, d’épiciers, de supermarchés et supérettes regorgeant de boustifailles, les rayons débordent de produits alimentaires  très bien achalandés, l’ innovation d’un même bien se distingue au niveau des emballages l’eau en bouteille en plastique avec une multitudes de marques , une débauche de produits ultra transfigurés,  une variété infinis de limonades de sodas, de canettes etc….sans oublier les jus de fruits ou les produits chimiques embaument les goûts pour une soif  en glucine, enfin beaucoup manger beaucoup de maladies.

  « Le riche mange quand il veut, et le pauvre mange quand il peut ». proverbe géorgien 

En effet, ce nouveau mode ce nouveau marché de l’abondance ces nouveaux produits fantasmés par de nouvelles pubs qui nous incite à consommer toujours plus, par de nouvelle formules d’achats et de ventes, les cartes bancaires font déjà leur apparition et les supermarchés comme le « Hardiss » d’Alger qui fait le plein jour et nuit car le privé n’a pas de temps à perdre alors que le public ça ferme à une heure fixée par la réglementation  les « sablettes » font le plein le soir et les pinèdes et orées  sont parsemés de visiteurs feux de camps pour déguster les grillades et rien n’est nettoyer..

Le commerce de la boustifaille bouscule le mode de consommation par gaspillage interposé et les repas sont servis dans des restos spécialisés et à menus variés, de  Gargotes ,de snacks etc….des repas externes que nous ingurgitons sont surabondants et fourmillant du gras « gluciné » à gogo, du salé pas trop sale, du sucré pour mieux faire booster le corps en gras attention à l obésité et aux autres  malaises de santé .Bien installer pour mieux avaler les plats qui se multiplient  en passant par les entrées, suivie du plat de résistance, sans bien sur oublier les fromages, les yaourts et enfin les fruits. Un nouveau style de vie qui a tendance à nous inciter à trop manger sans faire trop attention a ce que l’ on avale.

                                   « Celui qui ne mange pas à la table mange à l’étable ». 

Par manque d’information et de statistique, le simple constat nous fait remarqué que l’ obésité commence à se répandre dans les grandes villes, les maladies chroniques se développent également, récemment dans un quotidien national on nous annonce que le cancers fait des ravages à cause de la nourriture non bio.

Par ailleurs nos petits enfants sont habitues aux sucreries, un gout qui incite  à une surconsommation, des bonbons, des friandises et même des desserts sucrés usinés pour tout enfant ; le sucre appelle le sucre et le sucre appelle la carie et la carie la maladie. La jeunesse plus à la mode vivant avec du virtuel satellitaire les « fast foods » Américains font leur ancrage  au niveau de  notre contexte sociétale ou l’abondance du gras fait gaver les goinfres.

 Il faut regarder aussi de l’autre coté ou beaucoup de personnes sont sous alimentés Ici chez nous , ailleurs et à travers ce monde inéquitable et injuste la faim et les maladies sont aussi un  enjeu de la faim. Les SDF en Algérie comme ailleurs commencent à prendre de la proportion, mal nourri.

 D’un coté on meurt de faim et de l’autre on mange plus qui l’ on faut voila l’ image odieuse de ce nouveau monde.

« Il y a même des « nutritionnistes » qui prétendent que le hamburger Mac DO est plus équilibré qu’un plat tradi….. »

 Des deux cotés, le risque de la maladie est certain, le coût est probable, la malbouffe trop grasse, trop sucrée trop sucrée, trop salée (choua !) a des répercussions certaines sur la santé. Il est recommandé d’équilibrer la consommation de la nourriture sans se référer à la satisfaction extrême car tout excès entraîne des malaises ne dit on pas que le gout se trouve dans le peu !( al benna fi el kalil) ;Arrêtons de consommer n’importe quoi ! même la façon de manger à changé ; même les horaires des repas ne sont plus respectés, Nous mangeons souvent en faisant autre chose : en regardant la télévision, en manipulant la tablette, en travaillant, en conduisant sa voiture, en voyageant en avion, ou en surfant sur internet….. Mais manger tout en étant distrait interfère avec les mécanismes de satiété. Il nous faut donc plus de temps avant de nous sentir rassasiés, et ainsi, nous mangeons plus que le nécessaire.

On en mange trop !

On en entend trop !

On en voit trop !

On Sali trop !

On est de trop !

  Dans le même ordre d’idées ,certaines études et recherches scientifiques ont montré et prouvé que le fait de manger tout en prêtant attention à chaque bouchée réduit manifestement la consommation de nourriture, ceci n’est pas pour perdre du poids mais bien pour indiquer que l’ on mange très très mal, par contre si on arrive à adopter un régime dit cétogène selon les propos d’un médecin anonyme ( moins de glucide et riche en gras) le corps se met à tirer  l’ énergie essentielle du gras  ce qui facilite une endurance sur le long terme, et la glycémie se stabilise une moins grande production d’ insuline se crée par le pancréas recette d’ un toubib anonyme une fois la dite  céto-adapté le corps ressent une énergie nouvelle qui se manifeste par moins de fatigue, et plus d’endurance aux activités sportives, suivie d’une bonne concentration car le cerveau fonctionne plus au cétones et non plus au glucides, la graisse est ainsi chassée du corps.

  « Manger plus que l’on ne doit, fait plus de mal qu’on ne croit ». 
Proverbe français 

On vit dans une société de l’abondance proposée, mais tout le monde n’a pas les moyens d’acheter de la nourriture saine, et de moins en moins de couples ont le temps de préparer la cuisine pour aller manger dehors …

Il y a un manque d’éducation certain ; c’était jadis le rôle traditionnel des femmes, mais il n’existe plus de complémentarité au sein des nouveaux couples, et on apprend pas aux garçons à faire la cuisine chose bannie de notre culture éducationnelle.

D’où le recours aux cochonneries industrielles de plus en plus massives de la mayonnaise à la vinaigrette sans passer par autres choses pour tout dire.

Enfin, il ne faut pas oublier qu’il y a encore des gens dont la situation économique est précaire, chez nous et encore plus dans les pays ’du sud  , je termine  joyeusement avec une blague russe, estomacs sensibles s’abstenir.

Juste après la chute de l’URSS, il y avait quelques nouveaux riches ou oligarques comme chez nous et surtout beaucoup de nouveaux pauvres.

Un nouveau riche ou oligarque arrive chez le toubib et lui dit : Docteur, je mange du caviar à tous les repas, et depuis quelques jours, je chie du caviar.

Le toubib lui répond : Ça c’est facile à guérir, tu n’as qu’à bouffer de la merde comme tout le monde.

BENALLAL MOHAMED Ancien cadre

Facebook Comments
15 août 2019

le 15 août 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
15 août 2019

1 Commentaire pour “On se goinfre un peu trop…”

  1. Ab22

    Lorsque nous etions jeune etudiants avec des tomate et bpdela3a on passait les plus belle journès a la plage des fois on preferait dormir sur le sable que de rejoindre la tente. Kes sahraouis du sud faisait leur groupe a part chacun avait son tapi de salate sous les bras, apres un plongeon il revient vers le dabke l,ètale et fa prière du 3asre ka soirè c,etait entre eux thè et 3oud et chant…
    Redevenu agè c,est le snobisme..il faut avoir une golf gti serie quatre pour aller passer une journèe..
    Le m,a tu vu qui tue les belle journèe un snob est grincheux mal dans sa peau. Il doit faire attention a tout il perd tout son naturel et la belle journè de sortie redevient un cauchemard les disputes et le nèrvosite. Comme un snob s,attaque a un autre snob
    Korsqu,il gare sa golf annee 2000 l,autre gare une golf annee 2010..il fout le feu au poudre, il doit changer sa pkace..ensuite vint un immigrè gare sa voiture et commemce atirer kes parasol et tabke et pose dessus les coca sachet jamais vu. Le parasol du voisin perd tout son eckat et se sent minable et va piquer un coup de nerf rammasse ces affaire et part rejoindre l,autre qui n,avait qu,une golf annee 2000..l,autre ke voit venir de loin parasol pliè sur son èpaule…il le voit passè et se dit qu,est ce qui c,est passè la ou j,ètais?????
    ,Ce n,est pas la nouriture qui manque ou qui tue. C,est le snobisme qui empoisonne la vie aux europeens et a nous meme..
    Fuire ce milieu et tu vie naturelement tres en joie…avec une tomate et une dali3a et la vie est plus belle. Faut pas avoir un salaire de 10millions pour profiter de sa vie
    Il faut ke savoir vivre..et cela ne s,achète avec l,argent..
    Bonne vacance mais dali3a sans salir les lieux. Le savoir vivre c,est une affaire de respect et de bonne èducation

Répondre

Nombre de Visites :

  • 7 723
  • 6 819

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez