Salutations & remerciements

L’ Administration de BAI est au regret d’informer ses aimables lecteur(trice)s que des attaques et/ou accusations sans fondement parfois , à la limite de l’éthique ont curieusement pris pour exutoire l’UDL , BAI est fermement opposé à cet état de fait et s’interdit d’ouvrir la voie à ceux qui veulent en faire un dépotoir pour l’assouvissement de leurs desseins inavoués. Ainsi, Il est mis fin à ces commentaires. Nous espérons que la sagesse dominera toute vision étroite.

Salam Aleykoum,
La ville de Sidi Bel Abbes peut s’enorgueillir de posséder un journal d’information  tel que le vôtre et j’ai pris personnellement le plaisir et l’habitude de le lire.
Néanmoins , certains commentaires dépassent les limites du respect que l’on doit à toute personne et à certaines institutions au service du citoyen algérien en général.
Partout , il y a des bons et des mauvais.
Dans ces commentaires , il y a incrimination de personnes dont nous connaissons les valeurs d’honnêteté et de probité ,mieux que quiconque , et à leur place nous sommes blessés.
Ce qui nous pousse un peu plus à nous éloigner de la lecture de votre journal qui se veut le nôtre.
Ces commentaires sont de véritables bûchers dans lesquels on brûle des personnes sans preuves et sans leur donner la parole.
Je salue donc votre décision de mettre fin à cet état de fait, tout en vous souhaitant de continuer à donner la parole dans une ambiance saine, objective ,constructive et surtout juste.
Je sais que votre travail est difficile.
Je vous précise que je suis en retraite et n’ai aucun lien d’intérêt particulier avec les personnes qui subissent des attaques gratuites,tout en sachant que seule la justice  tranche dans les cas de délits avérés.
Veuillez trouver ici , l’expression de ma considération .
Dr Omar


le 31 mai 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
31 mai 2015

4 Commentaires pour “Salutations & remerciements”

  1. Abassia

    J’allais ne plus intervenir dans cet espace de BAI comme Mme Le Cygne qui disparaît et se réfugie probablement avec Sidna Nouh dans son arche ( hi, hi, hi…) . Que Mme Le cygne m’en excuse pour cet écart.
    Mais revenons aux choses sérieuses. Alger-newyork votre commentaire m’a incitée à revenir sur ma décision. J’adhère totalement à vos propos. Si nous parlons des scandales qui secouent l’UDL c’est que nous sommes très affecté(e)s de voir qu’elle part à la dérive. On ne veut pas de cela, ceux qui sont à l’origine de ces malversations doivent être dénoncés (et sanctionnés à la hauteur de la gravité de leurs fautes), c’est de notre devoir en tant qu’universitaire. Si nous avons évoqué, les diplômes de doctorat acquis avec du faux et usage de faux, avec du plagiat à la fac des sciences, c’est que nous avons des preuves irréfutables. Si l’administration universitaire n’a rien à se reprocher qu’elle réagisse par voie de presse, c’est son droit le plus absolu. Cela sera alors preuves contre preuves! Nous ne diffamons personne.
    Si nous avons dénoncé les derniers harcèlements sexuels de la fac de sciences et celle de la fac de lettres c’est qu’il y a aussi des preuves irréfutables. Que les responsables de cette université rompent le silence comme l’ont fait ces jeunes personnes victimes qui ont crié haut et fort leur desarroi . Elles au moins ont eu le courage de briser les tabous. Oui, l’UDL est pourrie, les problèmes s’accumulent et il faut s’en indigner et ne pas se taire!

  2. yahia.s

    @Dr Omar

    Qui est-vous? Vous êtes un enseignant? Si oui ayez le courage de vous identifier, sinon, le doyen de la faculté des sciences ou le recteur peuvent apporter des précisions officiellement en demandant le droit de réponse. Le journal appartient aux lecteurs et c’est grâce à eux qu’il a pris de la dimension. Nul n’a le droit de s’ériger en moralisateur, surtout ceux qui ont jeté l’information dans la rue. C’est au niveau des réseaux sociaux de Tabalbala à bousemghoune, que la voix militante s’élève contre les abus et la hogra. Effectivement, la présomption d’innoncence est acquise mais le débat est encore mieux pour lever les ambiguïtés.BAI est connu pour son engagement et sa sincérité quant au traitement de l’information.D’ailleurs, votre point de vue a été considéré à sa juste valeur pour le publier.Un avis à respecter ni plus ni moins. Votre réaction n’est pas fortuite, elle est bien indiquée.

    • OULED BOUL

      @ Omar
      Les petits ésprits débattent les personnes, les moyens débattent les évenements et les grands ésprits débattent les IDÉES.
      Vous avez raison, des commentaires prénnent améreme l’allure d’attaques ad hominem outranciéres, des proces d’intentions et des jugements de valeurs….Sans quiconque a accuser et sans prendre la sage précaution de préserver a l’accusé le droit de se défendre et la présomption d’innocence..

      Il faut dépasser la question de la personne que je trouve caduque sans pour autant sous-éstimer sa relevance dans l’évaluation de l’ampleur de dysfontionnement de nos institutions.L’UDL est un auditoire subverti qui n’a pas surgit Ex nihilo, dans un systéme de rente en pleinne décripitude, c’est ce systeme lá , qui a fait du copinage, népotisme des qualifications qui transcendent toutes les autres dans l’accés aux hautes fonctions qu’il faut interpeller si on éspere un jour déplacer le statu quo en faveur de la haute performance et refaire de nos universités des lieux de production de savoir.

  3. alger-newyork

    tous les journaux en ligne ont des commentaires ouvert, le journal elwatan,
    publient des commentaires.
    dans la règlementation si une institution publique ou privé est cité dans un article
    elle a le droit et le devoir de répondre.
    ici la CNAS et la faculté des sciences ont été cité, pourquoi elles se taisent?
    Normalement par obligation, la faculté des sciences et la CNAN doivent envoyer des droits de réponses dans les mêmes colonne ou l’article les citant a été publié…
    si une institution ne répond pas c’est qu’elle n’est pas consciente de ce qu’elle est entrain de faire. si une institution se laisse oter du Manteau du respect que lui restera comme autorité?? RIEN..si demain un enseignant qui a été mêlé sans que son administrations porte des éclaircissement et demain tous les enseignants et fonctionnaire vont faire la prière du vendredi, tu trouves de tout dans la mosquée comment va réagir les uns vis a vis des autres??
    C’est l’inconscience de l’amateurisme des fonctionnaires sans formations
    et surtout sans FORMATION INITIATIQUE..

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00