SELON QUE VOUS SEREZ PUISSANT OU MISÉRABLE LES JUGEMENTS DE COUR VOUS RENDRONT BLANC OU NOIR

Qu’en est- il de cet atermoiement de la FAF, à propos des nouvelles recrues des clubs endettés finalement qualifiées?

Le Président de cette instance , croyant pouvoir se dérober de ses responsabilités et justifier une prise de décision hasardeuse et pour le moins anachronique , déclare ,toute honte bue : “On aurait maintenu l’interdiction de recrutement à ces clubs si l’ESS n’avait pas bénéficié des licences de ses nouvelles recrues ” …fin de citation .

Que dire de cette nouvelle bourde qu’on tente de nous faire avaler dans l’indifférence totale.Il n’y a pas à tergiverser , la gestion opaque et partisane de la FAF en est la cause avant d’en être l’arbitre , le bureau fédéral n’est pas à même d’en être la caution , enfreignant ainsi une réglementation limpide ,à défaut d’être cohérente et convaincante .

On l’aurait compris , la mésentente entre les deux paliers de l’institution , motivée en partie par l’absence totale de coordination , est irrecevable dans la forme et dans le fonds , dès lors qu’on se situe en marge de là réglementation .

Corriger une erreur, par une autre ne fait qu’embrouiller la problématique , pourtant simple à résoudre : Il fallait, sans beaucoup de réflexions et de conciliabules inutiles , revenir à la réglementation qui a l’avantage d’exister , pour ne pas laisser supposer, à juste titre , qu’il y aurait des appréciations tendancieuses et non moins partisanes .

Non et non , monsieur le Président , il faut prendre ses responsabilités où se démettre , on ne peut satisfaire les récalcitrants , toujours les mêmes , au détriment de ceux dont les présidents se sont saignés pour répondre aux exigences de la loi et mettant en péril la confiance placée en eux . Il serait malvenu , en cette circonstance , de revenir sur un passé où notre club , l’USMBA a eu à souffrir des impérities manifestes d’une Institution qui ne jouit pas d’une bonne réputation dans nos contrées , il n’est pas de bonne éducation d’en remettre une couche quand la “BÊTE EST AUX AGUETS ” .

Oui , on vient de signifier à notre CLUB , sans forme de procès et sans coup férir la défalcation de 6 points due à un litige arbitré par la FIFA , la règle aurait voulue que la FAF , se substitue à notre CLUB non encore rompu à ses joutes juridiques, pour défendre les intérêts , avant tout , du Pays , trois cent milles EUROS , n’est pas une somme dérisoire et l’épée de DAMOCLES n’a pas à être suspendue sur la tête du CLUB qui a fait école en 1956 , en cessant toutes activités sportives et donc en refusant de jouer la finale de la coupe d’Afrique du Nord , entre deux équipes de la même ville .

Ne mérite- t- elle pas une attention particulière?????

Abdelhamid ABDEDDAIM

25 janvier 2018

le 25 janvier 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
25 janvier 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 3 947
  • 5 722