Si Dame Providence Pouvait pour les Retraités….

De par les informations  qu’il m’est arrivé de recueillir  auprès des différents  types  de retraités  que je côtoié  un peux partout en ville, aux PTT lors des insupportables chaines  lorsque  nous encaissons  nos  pensions, dans les café de la « Tahtaha », assis sans consommer, contemplant, le regard vide, ce va et vient incessant du  monde qui circule. Se que  j’appelle sondage’(qui aurait pu l’être dans un pays émancipé)  ou plutôt  quête d’information qui s’effectue de bouche à oreille,  devenu un « Tic » suggérant une vive  préoccupation, voire une inquiétude de ces derniers pour « les misères » qu’ils perçoivent et l’avenir du système de retraite auquel ils sont liés, et dont  une majorité d’entre eux  demeure  hostile à ces augmentations  salariales dans le monde des actifs : Alors que la pension des retraités est véritablement « une peau de chagrin » qui semble ne pas intéresser grand monde. « Mais  et que mais, ce monde qui demain  gonflera le rang des  retraités, est loin d’être inquiété par le problème, cela nous le savons malheureusement ».

Ce dossier  révoltant, jauni et abimé, inscrit dans le registre des archaïques  est pourtant  de grande actualité. Il devrait  dès qu’on le surnomme, à lui seul  orienter et apporter un éclairage  véridique sur le niveau de vie des retraités, sur l’évolution de la pauvreté des personnes âgées, sur celui du veuvage et de la pension de réversion allouée sans permettre la décence de vie  aux orphelins et également ; sur  ces personnes âgées qui sont face à la dépendance culinaire. L’ensemble de ces situations, et d’autre encore qui ne me viennent pas à la tète  devraient être intégrés aux  effets des différentes réformes des retraites, afin de permettre de mesurer le taux de pauvreté chez les retraités et de mieux cerner les évolutions que leur niveau de vie pourrait connaître dans les années à venir.
Si celui-ci s’est amélioré ces derniers mois, pour certain actifs, d’autres attentent encore et les retraités avec, le sucre d’orge occasionnel et conjoncturel, ne peut avoir un impact.

La situation des retraites en Algérie est préoccupante pour l’avenir, et les débats sont axés autour manquent d’énergie, ou que l’on ne tien pas à y mettre le paquet  parce que cette frange de la société n’est  pas habitué à s’exprimer et même si elle le voulait, elle n’aurait pas la force et les moyens, quand aux actifs Algérien, ils ne sont pas encore mur pour soutenir leur ainés, puisque eux ils ont été satisfait ou presque. Dans les pays qui ont pris conscience et se sont réveillé un peux plus tot que nous, ils réagissent des  que de nouvelles mesures ont été annoncées, entraînant des grèves et de nombreuses manifestations. Ils sont comme un, le problème du vieux concernera  le jeune, demain.

Au-delà de la diversité des solutions proposées pour assurer la pérennité du système  Algérien  de retraites, le constat commun est celui d’un déséquilibre financier à venir de grande ampleur. La raison principale en est une situation démographique défavorable : l’accès des classes d’âge nombreuses d’après-guerre à la retraite et l’élévation continue de l’espérance de vie contribuent à une inversion du rapport du nombre de retraités au nombre d’actifs. Or, dans le même temps, les entrées sur le marché du travail sont de plus en plus tardives, et les retraits d’activité, précoces..

Et ces situations dont on ne nous parle pas, lorsqu’elles émergeront, par la « vérité qui l’exige » seront plusieurs pas en arrière, alors que nous auront crevé d’attendre que l’on nous aère un peux….Et puis le temps passe…. Et les vieux les uns après les autres seront des « moins » Peut-être que je me trompe, aissi ! L’on se trompe tellement lorsqu’on est vieux et jeune retraité DE 62 ANS

 

(Même la Fédération des Retraité à qui se plaindre et auprès de qui s’organiser a  n’est pas autonome, elle dépend dans ces prise de décision de sa maman  l’UGTA)…Alors ou verser nos larmese, puisque chacun n’est pas berger de son troupeau…ou plutôt ,il n’y a qu’un seul berger….

 


le 23 juin 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
23 juin 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00