SIDI-BEL-ABBES EN PROIE A LA «RURBANISATION »

Notre cité a toujours tiré vanité de son classement de « 5ème ville d’Algérie ». Construite par les colons, elle a bénéficié d’une architecture assez originale et des espaces enviables à l’image du Boulevard de la Macta, du centre ville, des cités de Fbg Thiers et de Montplaisir…
L’exode rural né de l’indépendance d’abord, de la révolution agraire ensuite et enfin de la décennie noire, a complètement détruit le plan architectural, où le système de gouvernance en place depuis 1962, pour répondre aux besoins générés, a recouru anarchiquement à des cités dortoirs, dénués de tout espace vert et d’équipements de loisirs et de culture.
Les salles de cinéma nombreuses et spécialisées ont complètement disparu de la Cité, le théâtre – fleuron de la culture bel-abbésienne, et chantre de Kateb Yacine l’exilé, pendant plus d’une décennie – et qui a vu défiler les Abderrahmane Kaki,Alloula, Slimane Benaïssa, Sonia, Keltoum….,  dépérit au fil des jours. Un cinémathèque a été construite pour fonctionner au ralenti. La bibliothèque Cheikh Kabbati, fait figure d’une relique de l’Histoire, elle qui n’a pas l’âge de trois ans.
Au-delà de la préservation du patrimoine et du butin de guerre pour lequel la jeune association « espoir » se bat laborieusement, il y a la conception de l’urbanisation qui, au lieu de faire de la Cité une métropole, la réduit à un grand Douar où Villas cossus côtoient allègrement des cités dortoirs, où des bâtiments hideux sur plusieurs étages s’alignent indéfiniment, sans aucun équipements social d’accompagnement. Les jeunes issus de ces « hameaux verticaux » ne peuvent qu’être la proie de la délinquance pour exorciser leur mal vie, leur chômage, leurs besoins. Depuis, la cannabis fait ravage, les boissons alcoolisées – prohibées dans les lieux autorisés suite à la décision de fermeture des bars, sont commercialisées à l’air libre et partout y compris dans les cages d’escalier. La situation est devenue tellement grave, que désormais, les drogues dures – cocaïne, ecstazy, héroïne – sont devenues des produits à large consommation dans la population juvénile.
L’absence d’étude d’urbanisation qui consiste normalement dans toute ville, à réserver des terrains pour les constructions collectives séparément des terrains destinés à des résidences individuelles. Les façades de ces demeures individuelles sont conçues par les services d’urbanisme de la ville et imposées à tout constructeur, qui est tenu de s’y conformer y compris pour le nombre de niveaux. Dans notre cité, on peut trouver aisément une cité résidentielle construite anarchiquement où se côtoient des villas de 5 étages à d’autres d’un seul niveau, alors que certaines restent des dizaines d’années inachevées et donnant une image d’un cancer dans un corps humain. On constatera très souvent que cette cité résidentielle se situe au beau milieu d’un essaim de bâtiments.
Cette façon de concevoir est à l’origine de nombreux effets pervers : Nous avons déjà relevé l délinquance juvénile et la consommation des drogues, génératrice de criminalité ; mais il y a également beaucoup d’autres phénomènes. Le dernier en date s’est passé il y a quelques jours, au niveau du lotissement sis au Rocher. Ce quartier résidentiel qui se trouve coincé de toutes parts par des cités dortoirs, a été le théâtre d’une ” invasion» d’une horde de  sangliers qui ont semé la panique au sein de la population durant toute la nuit et à l’aube de la journée du vendredi. Comment des sangliers ont-ils pu arriver jusque-là, quand on sait que la forêt la plus proche, lieu habituel de cette espèce animale, se situe à mille lieux de la ville!
Si les meutes de chiens errants «font la loi» dans certains quartiers de la ville où les gens ne s’y aventurent plus, le temps des sangliers est déjà là. Voila où mène la «rurbanisation»


le 03 mars 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 mars 2014

11 Commentaires pour “SIDI-BEL-ABBES EN PROIE A LA «RURBANISATION »”

  1. Amirouche

    Je suis tout à fait d’accord avec l’ analyse de M.Ammouri
    En effet , j’ai quitté Belabbès jeune ,et à chaque fois que je viens visiter ma famille , je remarque qu’avec le temps nos villes s’enlaidissent de plus en plus, C’est triste mais j’ai l’impression que je suis dans un autre monde , un monde qui ne m’est pas familier, je vois du béton partout , des trous et des trous , hélas ma belle ville est devenue laide et hideuse a l’image urbaniste de toutes nos villes..sans toutefois parler de la saleté, l’incivisme, les ordures, les cités dortoirs qui pullulent de partout…
    Mon frère me conseille d’acheter un appart , mais vu le prix et l’état délabré des immeubles , je préfère acheter plus beau et plus propre à l’étranger.
    L’été dernier j’ai ramené mes enfants voir le jardin public car ils n’y avait rien d’autre à leur proposer pour passer leur temps , croyez moi , j’ai pleuré car mon père y était garde champêtre .
    J’ai invité ma voisine Française née à Oran pour venir voir sa ville natale , vous savez qu’est ce qu’elle m’a dit ?! elle m’a gentiment répondu :” merci mon amie, j’ai peur de ne pas voir Oran de ma jeunesse, celle que j’ai dans mes souvenirs “

  2. zalamite

    @ atman

    une part de verité dans votre texte c’est pares l’indépendance tout a été chamboulé n’importe qui fait n’importe quoi” du fait le métier n’existe plus, c’est normal une personne en dehors du métier ne vois pas les défauts.
    il faut peut être aussi corriger quelques idées reçus de nos parents avant l’indépendance. je le donne a mon point de vue car je suis natif de Temouchent de Bel Abbes moitié moitié. car chaque regions etait en fait acquise a une sorte de congloméras ”culturel”
    en Algérie chaque groupe avait sa région et toutes les régions étaient sur la bottes des guerriers qui imposaient l’impôt a tout le monde.
    Avant l’arrivée des nazis y’avait c’est normal un rabdzair qui avait les anciens reliquats militaire des othomons et qui exigeait avec la même administration la collecte d’impôt. l’administration coloniale de collecte d’impôts avait inventé un simple truc pour collecter l’impôt sans se faire du mal, il donna la collecte avec un pourcentage a ceratine tribus qui avait perdues de guerres en aval devant d’autres tribus. ces tribus se sont donc un peu monté vers le tell pour se constituer une brigade de collecte pour la faveur des othomons et ensuite de ceux qui l’ont replacé après. On les nommas ”les kaidss les bachagha etc”
    Comme dans la période de juifs en Cisjordanie ces collecteurs d’impôts était haies par la population car tout l’impôt allait vers Rome et Grèce. En cette période un juif collecteur d’impôt pour les romain etait considéré comme traitre a abattre. Donc grosso modo toute la population algérienne était soumise a ce regime d’impôt des othomons ensuite reconduit par les européens qui parlait français mais ça ne veut pas dire français de souche.
    Le groupe qui avait l’intention de mettere sa main sur le reliquat des othomons après que celui ci monta des signes de faiblesse avait investi tout son argent pour constituer et former une armée en Europe sous le direction d’un Napoleon. Napoléon avait l’argent pour recruter et aussi enrôler de force les gens dans son armée pour ”mettre sa main sur l’impôt lâché par les othomons” ..c’est faux de dire que la campagne de napoléon était idéologique. ”elle était aussi plus d’ordre fiscale” ..Une fois la main sur le fiscal rien n’empêche de puiser dans la réserve pour ensuite mettre la main sur toute la richesse. Celui qui ne voulait pas vendre soit il est nationalisé soit il est éliminée si bien sure le fermier est isolé. Le western américain en chaire et en Os.
    Les nazis arrive et ce pouvoir chute et les biens sont abondant. Les Othomons-2 ont chuté, et ceux qui avait financé la guerre contre les nazis voulait refaire la même chose, mettre la main sur les impôts ensuite nationalisé et liquider s’il en faut. Les débarqués ont crée les Othomons-3 en algerie. Dire que l’ALN a prie ceci cela peut etre bien mais ce n’était pas le but initiales des révolutionnaires algériens depuis les Othomons1.
    le but des algeriens berbères, des juifs des chrétiens et des arabes algériens c’était toujours ”ne rien payer a quiconque que la zakate”
    le but des moujahidine n’étaient nullement la chasse des européens producteurs mais Viser les collecteurs d’impôts les harkis comme on le nomme toujours”..entre 1830 et 1934 tous les algeriens juif chrétiens berbere et arabe avaient le même objectif faire abattre les Othomons2.

    Atman
    voila l’ennemie de tous les algeriens est maintenant identifié. Il fautéviter les discours émotionnel et appliquer la raison, car lorsque nous savons comment nous sommes arrivé là en 2014 le chemin a prcourirsera plus facile a faire. Ce chateau Perrin a

  3. atman

    La question qu’on doit se poser aujourd’hui est simple : Qui a laisser faire ? Comme la Genèse, il y a un début à cela. En 1962, on s’est approprié ce que l’on voulait sans se soucier de la moindre contestation. On a vu des gens occupaient des villas où il y avait tout ! À la limite un pyjama et hop on avait le confort absolu, on installait une serrure pour ne pas dire cadenas et hop, on est chez soi ! Ceux qui ont laisser faire savez pertinemment pourquoi. L’autorité du coup d’État de Benbella à Tlemcen après avoir déloger Benkhedda était quasiment dirigiste et militaire. La composante de l’ex ALN distribuait à tout va des commerces (brasserie, cafés etc…) aux anciens moudjahidines pour se servir plus tard la belle part du marché de ce qu’on appelait à l’époque le bien-vacant. Ce bien vacant revenait à l’ensemble des algériens et de surcroit représentait à lui seul un patrimoine et pas des moindres. À tel officier une superbe villa, à tel commissaire une maison (le cas du commissaire FLN de SBA à l’époque) débarquait de sa Mécheria natale avec une superbe voiture de fonction et une villa cossue. Ce même commissaire (qui somme toute avait un pouvoir sur tout mais sa fonction première était d’être le premier flic du FLN) Qu’as-t-il fait ce quidam ? Il a fait en sorte de faire venir à SBA par petit groupe des gens de sa ville natale. Ces gens habituaient au nomadisme pastorale se sont retrouvé groupés autour du château Perrin qui se délite de jour en jour. Ils ont constitué une sorte de ”gaïtna” Pour ne pas jouer à l’apprenti sorcier, devinez ce qu’il adviendra 50 après l’indépendance de ce joyau architectural, non pas une ruine, celle-ci se restaure, c’est un bombardement systématique : Godzilla et King Kong réunit auraient éviter un tel carnage. Peu ou prou l’origine de cette propriété puisqu’elle est devenue Algérienne en général et Belabbesienne en particulier. Nous avions à l’époque un ministre de l’agriculture, j’ai nommé Mr Tayebi Larbi. Pourquoi n’a-t-il pas pu épargner ces bijoux. Je pense que tous les responsables politiques depuis Benbella jusqu’alors sont responsables de ce massacre Akhti rassi oua etfout. Chadli avait taillé une loi sur mesure pour lui et sa famille proche et lointaine. Après avoir dilapidé le bien vacant pour la simple raison qui ne pouvait ou qu’il ne voulait pas trop déranger ses compères qui se sont taillés la plus part du gateau. Villas, manoirs, parcelle de forêt, haciendas et j’en passe. La loi promulgué après avoir bradé le patrimoine national et se préserver, il fait assoir un texte à l’assemblée nationale pour ne pas devoir à quiconque demander des comptes. Il était bien placé puisque le notable de la station balnéaire à coté d’Oran est devenue sa propriété de même que les villas d’Alger et propriétés ça et là. Il est à noter que l’un des fils de Chadli avec le denier public a construit à Caracas une habitation identique à la Maison blanche. Qui était Chadli avant : Un simple ouvrier à la tabacoop de Annaba chez les Benchicou. Qui était Tayebi Larbi moudjahid de son état comme la majeur partie des anonymes de ce pays. Mr Tayebi était un simple livreur sur un triporteur chez les Badsi. Comment voulez-vous que les autres ne suivent pas puisqu’ils ont l’aval des dirigeants voleurs et qui ne pensent qu’à se servir ? Je pleure notre ville ruralisée à mort et que l’on a pas su la préserver comme Grenade par les dernier des Abencéraj ? Bel-Abbès avait les plus belles propriétés pour la simple raison que son arrondissement recélait la plus belle des plaines d’Algérie, d’où l’implantation des plus riches colons. Une ville au style hausmannien avec ses banques, on dénombrait une vingtaine de banques pour une ville de 60000 âmes et je n’évoque pas même les grandes brasseries. Regardez le sort de la Soummam (Ex Grand café de France) accaparé par un ancien moudjahed (n’ayant aucune culture du monde des cafés), il a réduit cet endroit en un blocus pour une plus value pécuniaire et les immeubles d’à côté donnant sur la place Carnot. À qui sont-ils ? Pourquoi, la municipalité ne s’arroge pas le droit de péremption? Ça fait 45 ans qu’ils enlaidissent la place. Nous avions également un lieu de mémoire de la presse Belabbesienne, l’imprimerie Murciat transformé en un magasin de meubles ? Est-il normal d’assister longtemps à ce massacre en tant que témoins passifs donc responsables, quelques parts ! Y-a-t-il une connivence nationale pour un massacre programmé ? Nous avons qu’une ville et chaque citoyen de part le monde n’est attaché qu’à son attache originelle qui est sa ville. Notre passé, le passé de notre ville font un tout et c’est notre mémoire. Pourquoi dans d’autres pays on s’attache à préserver le passé, l’Espagne d’hier vis à vis des Arabes, La présence romaine en Europe, les pyramides d’Egypte. Notre ville a des atouts, puisqu’elle est née avec l’avènement d’une histoire comme toutes les histoires pénibles, ravageuses et sanglantes alors de ce fait, il est encore probablement temps de s’indigner devant les vautours qui ne font que passer

    • reply

      atman
      les alliés qui ont fait le débarquement n’ont pas trouvé de gens qui les soutienne. alors ils ramassaient tous les SDF de l’algerie de 54 pour faire une force. vous citez taibi larbi la majorité du clan était des gens sans emploie. c’est normal l’algérien l(‘européen et le juif qui avait des biens ne va pas lâcher son fils ou l’enfant abandonner les biens familiaux pour devenir un partisans des Coalisés américains et anglais et russe. entre les communauté en algerie avant l’indépendance et même au delas jsu’a l’epoque romaine et en suite arabe jamais un monothéiste ne prenait les biens d’un autre monothéiste que l’ors d’un achat ou d’un transfert. meme en abandonant les biens des juifs et des chretiens restaient comme le château Perrin abandonné pour finir en ruine. les gens qui ont occupé les biens des européens et juif et même arabe sont des gens qui ont été ramené d’ailleurs des régions très pauvres. vers l’ouest beaucoup de marocains se sont installé sur les vestiges des européens. Parce que le royaume marocains a toujours soutenu les envahisseurs sur l’algerie en esclave. les marocains n’étaient toléré ni par les juif d’algerie ni par les chrétiens d’Algérie ni par les algeriens arabo-berbere.
      Voila il faut seulement organiser un colloques a répétition largement diffusé pour essayer de comprendre le Phénomène de la collecte d’impôt en Algérie de 500 avant Jesus christ jusqu’à 2014.
      Et vous croyez que les coalisé ont donné les biens des europeens et juifs abandonné aux locataires..ces locataire n’avaient absolument rien. il servaient seulement de gardien.
      les coalisés leurs ordonnent ”habitez ici et ne bougez plus” le temps de voir comment la récupérer. Une fois tout neutraliser le coaliser va ordonner a l’occupant de sortir et va lui donner un appartement dans un bâtiments en dehors de la ville. et va récupérer tous les biens du centre ville. …l’être humain n’a pas changé depuis Adam, il fonctionne donc de la même manière. ..
      il faut rester vigilant. car par histoir ce pouvoir collecteur d’impôt finira toujours par faire apparaitre des Nazis qui le dévorent ..
      le coran
      ”inna Ellaha yamahoukou a’rriba, warbi sadakate”
      ”Dieu fait rayer les usures et bonifie les sadakates”
      comment rayer?? ça reste a imaginer car il y a plusieurs cartes

      • atman

        Monsieur, moi je parle de l’Algérie d’aujourd’hui et vous vous noyez le poisson dans une méli-mélo où se chevauchent des strates où se confondent des civilisations qui n’ont rien à voir avec le constat de cette Algérie de 1962. Pourquoi vous évoquez les juifs,les marocains, les othomans en disculpant l’itinéraire d’un gars de SBA, Tayebi Larbi. C’est cette culture du déni de l’histoire qui fait qu’on patauge dans la mélasse et on ne trouve pas d’issue à notre Algérie bafouée. Quand quelqu’un vous parle de météo, essayez au moins de le titiller aux niveau de la baisse du mercure au lieu et ne pas évoquez Ghazouet Badr par ex. Il est des réflexes ancrés par le dogme idéologique qui règne encore dans les esprits de pas mal d’algériens, il est un fait qu’actuellement l’échappatoire est lié aux minarets et à l’hypocrisie. Il faut sortir des sentiers battus qui piègent grosso modo notre société et installer un vrai débat comme au temps des grecs et ne pas hisser haut l’étendard du religieux pour saper tout échange bénéfique pour les générations futures partagés entre l’exil et le foot. Pour revenir aux biens vacants spoliés cela concerne tous les algériens. Pourquoi en 1962 et de quel droit se sont-ils pourvus la plus grande part du gateau avec un pouvoir absolutiste semblable en pire aux colons. Pourquoi pire pour la simple raison que l’indépendance libérait un peuple et qui dit liberté cela englobe la justice sociale, l’équité, une justice indépendante de l’exécutif et la paix dans l’âme. On a assisté à un règlement de comptes entre l’armée des frontières et les wilayas, un nombre de morts incalculable. C’est dire comment nos ”frères” armés se sont comportés dès le lendemain de l’indépendance vis à vis de leurs frères. Nous sommes devenus des sujets appartenant de force à une idéologie dominante. Cet état d’esprit nauséabond a pris la place détestable du naguère statut de l’indigénat ! Alors mon cher monsieur, si aujourd’hui on doit débattre et essayer d’être lucides avec nous même sans évoquer les calanques grecs et encore moins la faute aux juifs, aux marocains et pourquoi pas aux pingouins ! Soyons lucides pour mille raisons et appelons un chat un chat ! Ceux qui ne veulent pas que les choses changent sont de véritables ennemis de la nation. Je vous cite deux exemples en dehors du chateau Perrin. Le siège du FLN est également dugne d’être assimilé à un chateau. Il est sous la tutelle d’un grand parti, donc de gros moyens. Qu’ont-ils fait de cette belle batisse, une couche de peinture médiocre pour camoufler les dégats de décomposition qui couteront à l’avenir au trésor si cela se produit pour sa réfection quelques milliards, cet argent c’est vous, c’est moi c’est l’ensemble des belabbesiens que ponctionnera les impots locaux. C’est un exemple assez criant et on laisse faire. Ce parti dirige l’Algérie depuis 62. L’autre manoir qui tombe en lambeaux : La soi-disant fondation du ministre cité ci-dessus. Une fondation qui ne sert et qui n’a servi en rien pour le développement ou des actions dans notre ville, il a servi à la notoriété de son occupante de recevoir une subvention annuelle de l’Etat de multiplier les voyages à l’étranger où coule la Seine sous le pont Mirabeau, mais au premier étage vue de l’extérieur, des lambrilles de bois croulent sous le carrelage sous le regard ebbété d’augustes piliers témoins d’un passé harmonieux. Les exemples ne manquent pour dénoncer le massacre programmé d’autres joyaux qui ne demandent qu’à êre sauver de cette torture que lui inflige l’individu.

        • reply

          atman
          c’est vrai il ya histoire et histoire. Le but de revenir en arrière c’est de chercher des constantes. C’est a dire après plusieurs experience de plusieurs milliers d’années le système deviendra linéaire et non aléatoire. on peut facilement le simuler sous forme d’une équation. cette équation va vous permettre de faire des prévisions sans subir d’expérience. En somme faire de la prophétie. un exemple si tu donne un coup a un tonneaux (barmile) il fera 3 bonds de 10 metre chacun. si tu le formule ça sera comme 1C=30 mètres. cette formule ne servira pas grand chose pour celui qui donne les coups mais pour son adversaire. celui ci va l’attendre ne fois le nombre de coups seront données, l’adversaire va se positionner sur le lieu ou va atterrir et tomber le bérmile.
          les juifs sont là
          les chrétiens sont là
          les arabes aussi
          les berberes aussi
          le coran est toujours la
          la bible de Jérusalem aussi
          la bible sectaire aussi
          les livres inconnues sont aussi là.
          mais il ya une constante ”satan est la ets n’a jamais décédés.
          je te dis que le pouvoir othomon3 va récupérer tout le patrimoine des ex colons et faire sortir les occupants vers les bâtiments en périphérie. Tu sais que certain avec le cheptel d’autre avec la zatla, les gens sont entrain d’acheter des véhicules en devise et ensuite transformer des biens en titre de propriété. Tout le monde essaye de trouver des constantes pour prévoir ce qui va se passer dans 10 ans. Pour ceux qui ont 60 ans y’ a aucun problème ils ne vont pas tenir longtemps mais ceux qui ont 30 et 40 ans ils ne doivent jamais fermer l’œil de leurs vie.
          et si je te dirais que dans 10 ans y aura plus de slip et culotte sur le marché que me dira tu??
          les intelligentes pont prie cette info au pif ils vont réagir vite…

        • Beldjillali D.

          Merci,tout simplement monsieur “atman,”pour la lucide clairvoyance de votre analyse sur la triste situation et l’anarchique gestion du patrimoine , de la ville dans toute sa richesse architecturale,pour lequel les martyrs ont sacrifié leurs vies .Il est impensable,et en même temps triste d’assister impuissant à ce massacre à ciel ouvert.Aucun argument ne justifie ,cette destruction programmée si ce n’est la limite de notre niveau civilisationnel.Les futures générations seront privées,des repaires d’une histoire douloureuse de notre pays.Loin d’être des nostalgiques d’une période coloniale que nous exécrons,il est bien triste d’effacer toutes traces d’une période historique qui représente que nous le voulions ou non une part de notre identité.Taire cette période, et par conséquence l’oeuvre qui s’y attache,c’est accepter l’amnésie délibérée pour sombrer dans l’autosatisfaction mensongère, et à un patriotisme à peu de frais

          • reply

            beldjilali

            l’architecture est une chose et la valeur commercial de l’emplacement en est une autre. D’un point de vue technique tu peu reproduire n’importe quelle façade en moins de quelques mois. il ya des scanners qui scane la façade faut seulement agir sur le squelette. Mais le problème des ville est autre. Plus elle se grandi plus le centre ville s’étend plus il s’enflamme en prix du m².
            Dans peu d’année la rue el ghouzlane va s’enflammer car l’extension des affaire va se tourner vers cette avenue donnant sur la sortie d’Oran et les bâtiments avoisinant vont tous être transformer en ”usage commerciale”. l’architecture va céder devant la pression des affaires. comme se fait ailleurs, les affairiste vont monter des ”plan d’investissement”. il achète des lots de terrains das le périphéries, ils engagent la construction des maisons individuels et font offre aux occupants de cette avenue l’échange ”maison individuel contre logement”. ils auront ainsi mis la main sur les deux titres maisons. Puisque l’occupant de ces rues sont des âgés plus de 50 ans ils vont vite accepter et libérer leur maison et leurs appartements contre une maison individuelle se trouvant dans un lotissement a part. Au coin du petit vichy les nouveaux bureau dans un nouveau immeuble se négocie déjà a 4 millions par mois.
            voila pourquoi le centre ville cède devant l’exigence de la périphérie…..l’histoire est donc importante elle pourra vous donner une idée sur l’évolution de tout ici le mobilier..
            se dresser avec une petite association devant ce bulldozers ça ne mènera a rien. sauf si le Bulldozers conserve lui même le vieux bâtit..”plus ça vieillis plus ça prend de la valeurs…

  4. zalamite

    reffas et guambiti
    le problème en Algérie c’est un problème de savoir faire.
    les gens n’ont de métier. Ce que j’admire chez les gens
    arabes de Golf. Jamis ils ne touchent une chose en dehors de
    ces activités. Il milliardaires commerçants et lorsqu’ils s’agit
    de construire une route une maison, faire une urbanisme.
    ou faire la 3G il fait appel aux spécialiste et il met le paquet.
    Je vous le jure si les Allemands auront Mobilis et Nedjma avec le même
    matériel et équipement bel abbes aura la 4G..Des allemands médecins a l’hpital et dans la direction je vous le jure y’ aura plus de malade qui reviennent. La première chose que fera l’allema,nds ”il va prier la directrice en lui diant
    ”ya mwimti tu as un diplome dans les sciences juridiques, tiens un indemnité de poste et va t’ouvrir un cabinet d’avocat khirléke, laisse le problème des malades ce n’est pas un poste mais un métier ou tu l’aimes ou tu l’aimes, va sy benti tiens un morceau de karentita partage le avec le syndicat et allez y tous faire vos métiers de gardiens de Forets, khir el koum vous serez heureux en courant derrière les intrus en téléphonant au chef de brigade garde forestier” Mobilis et nedjma ont des Vigiles. a chaque venue du client ils se dressent. ils répondent a tout même sur le sujet informatique.
    Un vigile syndicaliste qui sait tout de l’informatique a la biochimie clinique et de la physique nucléaire au théorème de Pythagore. le meme vigile est assis comme un Chirurgien ou?? Dans le centre d’imagerie medical..C’est biophysicien qui répond a toutes les questions..

    venez les syndicat et vigiles
    3lach matrouhouche khirloukoum retourner vers vos postes de gardiens forestiers vous serez heureux et bien portant au lieu de porter cette tenue de garde forestier et s’infiltrer n’importe ou..vos supérieurs vous demande de faire le guet??
    y’a rien en Algérie qui voudra envahir ce pays??

  5. Dr D. Reffas

    Bonjour.
    Chaque responsable qui vient impose sa propre vision dans les aménagements des places publiques. Il est le premier responsable, donc il réfléchit mieux que les intéressés. Le drame, c’est que le monde acquiesce pour porter des critiques en restreint. Qui a supervisé les travaux de la place du 1 novembre (ex Carnot)? Qui a autorisé l’aménagement des espaces verts du Boulevard de la Macta? Constatez dans quels états se trouve les deux espaces.
    On applaudi celui qui décide pour des intérêts mesquins, même au détriment de la personnalité. Souvent, on évoque la société civile qui se réunit avec les élus et responsables administratifs, certainement celle acquise à toutes les procédures, même au delà des lois de la république. On continue toute honte bue à mépriser la population. Et la presse écrite, quelle est sa véritable place dans la promotion de la société? Certainement, militante comme l’énonce la morale de la corporation.
    Allez-voir qu’est ce qui se passe au niveau de la “Résidence El Feth” de jour comme de nuit. Un lieu de débauche à ciel ouvert malgré les incessants appels des propriétaires des cabinets médicaux. Je préfère ne pas citer le cas de l’USMBA, car je laisse le temps au temps .Il y en a marre!!. Basta.

  6. elgambiti

    Seule une démocratie responsable peut venir à bout de ce phénomène qui se démultiplie avec le temps à cause de la passivité des pouvoirs publics qui recherchent la paix sociale ou attendent une décision d’en haut qui puisse les protéger d’éventuels dérapages lors d’une opération de” nettoyage”.Cette passivité permet,non seulement de politiser le problème alors que qu’il est d’ordre réglementaire,C’est cette anarchie qui a contribué à la destruction d’édifices historiques et architecturaux dont les pièces uniques (cheminées,pièces forgées ,portes et fenêtres boisées voire faïence et carreaux de faïence et autres.tableaux de valeur……….) ont emprunté les chemins de quelques fortunés avisés de l’aubaine;même les madriers de 12 m de long ont été démontés de leurs emplacements pour être vendus sans craintes de poursuites judiciaires,des fermes entières saccagées et laissées à la désolation au grand dam des amoureux de l’art et du patrimoine ancien.Nous avions rêvé que notre pays soit libéré pour ne serait-ce’ que jouir de la visite de ces lieux enchanteurs et normalement les préservés pour leur beauté et leur valeur historique;eh bien non,notre prophète(qlssl)aime le beau alors qu’on s’efforce à le détruire puis ,dans d’autres occasions, se déclarer bons musulmans par opportunisme sans se soucier de la peur de DIEU. Quand la France a décidé d’éradiquer les stationnements et campements anarchiques des gens du voyage,elle n’a pas consulté le pape pour le faire ,elle a décidé de le faire et c’est tout.Nous ,nous tergiversons en envoyant des commissions interminables pour recenser ces gens venues d’ailleurs ,les caser puis ça recommence avec plus d’intensité et l’impunité fait le reste.A chaque fois son lot d’excuses ,une fois ce sont des algériens comme vous et moi ;une fois ce sont les élections ,d’autre fois l’insécurité et les problèmes continuent à pourrir la vie des citoyens .Et l’on se demande en 2014,pourquoi les gens ne se conforment pas aux règles,parce que par nature l’algérien ne se conforme qu’aux règles dans leur application pour ne pas dire autre chose au risque de me traiter de dictateur.Certaines familles qui ont fui leurs maisons pour des raisons sécuritaires n’ont pas daigné retourner à leurs demeures malgré l’aide de l’état à la reconstruction et le réaménagement,ils se sont acclimatés avec leurs conditions de précarité en ville et la préfèrent à leurs douars.Que faire dans de telle situation;seule la volonté politique serait en mesure d’avoir une réponse.Quant aux façades saccagées ou mal entretenues ,il appartient au président de l’APC de prendre des arrêtés dans ce sens et les faire respecter par les occupants, même s’ils jouissent du statut privé ,le cas contraire ,il peut engager des travaux sur les deniers de la commune ,à charge pour lui de recouvrer les dépenses par les voies réglementaires.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00