De l’ancienne structure qui abritait la direction des affaires religieuses de la wilaya , qui, à défaut d’être réhabilitée selon un concours d’idées , afin de préserver l’aspect architectural et urbanistique ainsi que d’autres paramètres, du tissu urbain du centre ville. , a tout  simplement été démoli sans aucune forme d’étude préalable, pour être parait il, remplacé par une tour de 11 étages, à usage commercial et administratif. C’est le scénario de l’école Avicenne qui se répète. Il ne reste plus qu’un terrain vague délimité par un simple mur de pierres sur toute sa longueur , et ses multiples balafres se dressant encore debout tant bien que mal pour continuer à abriter l’établissement pour enfants assistés. foyer des enfants assistés
Des êtres innocents abandonnés à leur naissance, et aujourd’hui par notre société qui pour des projets mercantiles , met à nue leur détresse. Les enfants et parmi eux des bébés,et autres handicapés ont été délocalisés d’une manière aléatoire vers une structure inappropriée et vivent actuellement dans des conditions difficiles où le manque de commodités primaires est leur quotidien. A t’on pensé au préalable au devenir , et à la protection de cet établissement d’utilité publique,avant d’opérer à la démolition de la direction des affaires religieuses , qui a été effectuée , et soit disant au passage sans qu’aucune plaque de chantier réglementaire ne soit affichée quand aux indications du permis de démolition obtenu. Finalement  l’opération fut entamée et finalisée de façon primaire et rudimentaire sans aucune protection d’usage  dans ce cas d’espèce, tant pour le voisinage que pour le public très dense dans cet environnement du centre ville. On signale que tout le voisinage est privé de téléphone , et d’eau suite  à la détérioration du réseau existant.Il est important de signaler que le maître de l’ouvrage est tenu de prendre toutes les dispositions utiles et nécessaires dans le cadre de la réalisation de son ouvrage pour ne pas mettre en danger  le voisinage et les personnes  qui y résident. Sachant que le foyer pour enfants assistés étant un établissement public à caractère administratif, prenant en charge des enfants privés de famille et dont le tuteur légal étant le premier magistrat de la wilaya , il est nécessaire et en toute urgence de prendre toutes les dispositions , afin de consolider la structure d’accueil et de réintégrer les pensionnaires dans leur milieu naturel de vie.Le  tuteur, légal, des enfants assistés, appelés ailleurs ” pupilles de la Nation” est Monsieur le Wali. Prions-le de se pencher sur ce problème humanitaire. Ce serait tout à son honneur. On a appris que les responsables de la wilaya ont instruit la direction des affaires religieuses , afin de d’effectuer toutes les dispositions necessaires pour la protection  et la consolidation du foyer en question, mais on constate qu’il n’y a pas de répondant de la part de cette direction d’exécutif, locale  qui semble  se soucier beaucoup plus pour le foncier , et le bâtiment, que pour la protection et le devenir de cette frange vulnérable de notre société.Notre religion, prêche par excellence en faveur pour la protection de l’orphelin.Il s’agit là tout simplement de mettre en pratique cette conception par ceux là même qui sont payés pour le faire.

 

10417750_10203869035475493_4194601026985470468_n