Sidi Bel-Abbes : Le Hirak se revigore dans son 30eme Vendredi de mobilisation

Il faut dire que le Hirak composé en majorité de jeunes n’est pas prêt d’abandonner la partie en de si bon chemin croit-il et à quelques “miles” de la victoire finale sur la i3SSABA et tout le système qui a ruiné le pays pendant de longue années. En effet, la réponse au chef des armées dans son discours d’avant hier et l’incarcération du président de l’UDS , ont été les principaux leit-motiv de la manifestation d’aujourd’hui qui est rentrée dans son 30e  vendredi.

Les slogans anti-Bedoui en réponse à l’encouragement qu’il a reçu du vice-ministre de la défense , ne se sont pas fait attendre , s’ajoutent d’autres slogans exigeant la libération du leader de l’UDS et bien d’autres appels scandés ou chantés pour la libération des détenus d’opinion. Les manifestants ont sillonné les artères de la ville et comme à l’accoutumé se sont dirigés vers les quartiers populeux de la ville.

« Makanch el vote ya i3ssabate (Pas de vote avec le gang» « Ya El Gaid Salah voti wahdek (Gaid va voter tout seul) », sont les quelques slogans  scandés tout au long de la marche par les manifestants qui ont rejoint le centre ville après un long détour.

Facebook Comments
13 septembre 2019

le 13 septembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 septembre 2019

4 Commentaires pour “Sidi Bel-Abbes : Le Hirak se revigore dans son 30eme Vendredi de mobilisation”

  1. Hammou

    L’élection, une condition nécessaire mais pas suffisante pour un Etat périmé :

    Le peuple a la légitimité et le droit mais pas la force, le pouvoir a la force mais pas la légitimité et le droit. La force a défait la conscience des hommes en ces temps difficiles. La clairvoyance est de ne pas laisser à la force la solution des conflits que la raison peut résoudre. Y consentir ou le faire serait l’abdication de la sagesse et de la raison devant la force. La clairvoyance c’est dire la vérité et de ne pas subir la loi du mensonge triomphant des medias nationaux.
    Le Hirak, Sa majesté le peuple, demande le changement, il veut rénover l’Etat républicain du sol au plafond. Le pouvoir s’y refuse. La république a été abimée par la cupidité d’une poignée d’hommes et de femmes qui ont engagé la république dans des voies dévastatrices. L’incurie des gouvernants actuels et leur irresponsabilité enfoncent le pays dans le désordre. Se défausser sur un prétendu ennemi intérieur pour rejeter les véritables solutions de la crise est porteur de danger pour l’avenir du pays. On tente de dresser la société contre elle-même sous prétexte d’un fantasme d’homogénéité.. La sécurité n’est pas un véritable substitut à la liberté pour une société pluraliste, vigilante et mobilisée.
    Certaines élite, par cupidité, ont trahi l’espoir du peuple. Ils ont mauvaise conscience et doivent vivre des cauchemars.
    Le recyclage marche pour les déchets, il ne marche pour la responsabilité politique. La qualité douteuse des membres du panel de dialogue, son mode de fonctionnement et ses mensonges ne pouvaient donner que cette qualité médiocre de l‘instance des élections. Si on voulait reproduire le système corrompu, on ne pouvait faire autrement. La main du pouvoir plane sur l‘instance et sur les élections.
    L’instance est imposée et non élue, on ne peut attendre une transparence dans la prochaine élection présidentielle. Les syndicats dénoncent le copinage et la cooptation des membres par le panel. La république des copains, cela ne marche pas. L’élection d’un président n’est pas la solution du problème algérien. La république est abimée, un président ne peut faire avancer une république en panne. L’élection est nécessaire mais pas suffisante. Il faut reconstruire l’Etat d’abord pour permettre un président de conduire ce pays vers le progrès. Il est difficile de faire changer d’attitude à ceux qui sont habitués aux avantages immérités du pouvoir. Quand on leur montre la démocratie, ils regardent votre doigt.
    Nos rêves et ceux de notre jeunesse ne rentrent pas dans les urnes du pouvoir. Pour bâtir un avenir on ne vote pas pour l’imposture mais en toute liberté pour un programme.
    La fraude est déjà en marche. Le système corrompu est en reconstruction avec un autre personnel.

    Pour une Algérie unie, libre et démocratique.

    • Abbas

      A propos de la salate mon pere ellah yarhmou comme d’ailleurs tous nos peres
      Me conseilla en me disant ”essalate karfas’ha w’matatroukhache”
      La meme chose pour l’etat actuel. Il faut choisir un president apres on aura 4 annees pour bien reflechir
      Nous sommes pas dans une monarchie ou le futur roi posera probleme. La republique a solutionnè ce probleme grave de succession.
      Un president meme mkarfasse n’est pas un probleme dans une republique..
      Il n’a que 4 ans a passer et la republique a des mecanisme de destitution.
      Elire un president ensuite discuter..ya ni le feu ni la fin du monde ni un volcan qui va se reveiller..

  2. abbas

    ma3lich
    nos parents face aux envahisseurs
    disaient
    khouk khouk la ighourék sahbék
    les marocains etaient toujours shabna nos copin pas amis..

    maintenant on dit khawa khawa face au vol au detournement et au moukare

    je crois qu’apres avoir vu que l’europe avait fermé ces frontieres maintenant les algeriens doivent reflechir 1000 fois. on a un beau pays riche et vaste..

    dans ces frontieres il n ya que la misére..ils n’ont pas ou aller…

    donc khawa khawa ..profitons plainement des donts de Dieu gaz petrole pomme de terre blé orge eaux fruits raisin..vous avez vu le khoukh comment il est rouge parfumé sucré et fondant dans la bouche?? qui l’avait sortir comme ça?? et la sardine?? machwiya au port de ghazaouet..allez y a ghazaouete un samedi amenez votre famille et prendre un plat de sardine machwiya elle n’est qu'”a 100 da le plat..sonatrach vous vous offre le litre d’essence a 40 da…avec un plein d’essence tadarbou fiha tahwissa fi la suisse algerienne en kabilie..fibali 3mourkoum machouftou les montagne de la kabili?? rouhou choufou la suisse algerienne…jibou m3akoum le vrai huile jaune de kabilie..il ressemble au miel par sa couleur..et les kabyle descendent vers oran pour voir l’europe. le front de mer les plages mdina jdida…vous avez vu constantine de loin en pleine nuit perché au ciel avec sa lumière orange ?? ça coute rien un plein d’essence et vous aurez vu un spectacle grandiose

  3. djamel

    J’ai vu de mes propres des voitures venant de toute la region particulierement de telagh et raselma ramenant de hirakistes de souche kabyles se rassemblant et se connaissant entre eux afin d’agrandir la foule + quelques mebardiines ne sachant pourquoi ils etaient dans le HIRAK.

Répondre

Nombre de Visites :

  • 5 037
  • 6 728

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez