Sidi bel abbes: Le mois du patrimoine au secours du classement des sites historiques de la région

.Durant ce mois du patrimoine qui se tient du 18 avril (journée mondiale des sites archéologiques) au 18 mai (journée mondiale des musées), l’intérêt se concentrera sur la valorisation du patrimoine culturel comme valeur économique par le renforcement de la coopération avec tous les partenaires dans le domaine de la protection du patrimoine dans tous ses états. La wilaya de Sidi Bel Abbès possède un patrimoine diversifié qui authentifie l’histoire marquée par les différentes conquêtes et civilisations qui ont traversé l’Algérie.On peut citer, les périodes  berbéro-romaine, arabo-musulmane et la colonisation française. Toutes ces époques sont matérialisées dans notre vaste région. On peut citer :

-Les bains romains de Kaput Tassacora(Sidi Ali Benyoub) qui se situent sur le Lime romain ou barrière de surveillance.

-Les sites berbéro-romains de Djebel Robba et douar Souabria dans les communes du Mcid et Sfisef , datés entre le deuxième et troisième siècle de notre ère.

-Le mont du Tessalah et ses vestiges berbéro-romains.

-La conquête arabo-musulmane et ses répercussions sur le plan culturel.

-La colonisation Française et ses répercussions sur le plan culturel.

-L’arbre de fer de Sfisef classé en 1912 comme site naturel de caractère artistique.

Constatant, malheureusement que jusqu’à aujourd’hui la wilaya de Sidi bel abbes ne dispose d’aucun site classé, ni protégé, malgré toute sa richesse patrimoniale. Dans ce même ordre d’idées et afin d’assurer la protection des repères et de la mémoire de toute la région,  l’association « E.S.P.A.C.E. »par dénomination – Espoir pour la Sauvegarde du Patrimoine Architectural, Culturel et Environnemental- dans le cadre de ses activités , a déposé en date du 08 mai 2016 au niveau de la direction de la Culture de la Wilaya de  Sidi Bel Abbès, quatre (04) dossiers  aux fins de  classements par la commission des biens culturels de la wilaya à savoir :

1-Site archéologique du Douar SOUABRIA, commune de Sfisef,Souabria

2-Site historique et archéologique du Djebel Robba de la commune de Mcid,Photo-8

3-Site naturel de caractère artistique : L’ « Arbre de fer » de la place de la mairie

de Sfisef

Photo-2

 

 

4- Le dossier des cinq portes  de Sidi Bel Abbès afin de cerner le centre ville historique en tant qu’entité de ville coloniale par excellence

._traitement_image

Cette opération permettra l’identification officielle des sites archéologiques, urbanistiques ou de caractère artistique conformément aux  Articles 8-11 et 12  de la loi 98-04 du 15 juin 1998 relative à la protection du patrimoine culturel. Elle permettra également à donner un nouveau souffle à la valorisation du patrimoine matériel de la wilaya, à retisser les liens avec le passé, mettre en valeur les potentialités de la région  et faire connaître la richesse du patrimoine dont dispose la wilaya.

Il s’agit également de faire en sorte d’intégrer ce patrimoine dans le circuit économique et social du pays, en vue de promouvoir le tourisme culturel et protéger les vestiges contre le pillage et la destruction, et les aléas du temps.

L’association « ESPACE » se réserve le droit d’interpeller monsieur le ministre de la culture sur l’intérêt du mois du patrimoine  qui s’inscrit dans la valorisation des richesses de chaque wilaya pour une meilleure appréciation et consolidation identitaire.

Hadj Talha Djelloul.

 

 

 

 

 

 


le 13 mai 2016


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
13 mai 2016

4 Commentaires pour “Sidi bel abbes: Le mois du patrimoine au secours du classement des sites historiques de la région”

  1. Sahira.c

    Bonjour monsieur Amirouche.

    Aujourd’hui, il fait beau à Sidi Bel Abbès. Pour les “statues récupérées”, elles n’ont aucune valeur ni dans le domaine artistique ou historique. Ce sont des moulures creuses en plâtre.Vous avez raison, lorsque vous proposez de saisir directement le ministère de la culture. La direction de la culture est complètement out. Mes amitiés.

  2. Amirouche

    Hadj Talha,
    Salam,

    Je ne sais pas si vraiment la direction de la culture de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès serait “tout oreilles, tout yeux” avec votre association?!, serait-elle sur la braise ou sur la brèche ?, disposerait-elle de personnes qualifiées pour donner un avis ou statuer dans les procédures de classement ou d’inscription des monuments historiques…Avec tout ce temps perdu, je pense qu’un recours auprès de monsieur le ministre s’avère indispensable,…Faites la demande directement peut être que vous auriez une réponse plus rapide…
    Sachant “pour être juste”, que la direction de la culture avait pu récupérer récemment 3 œuvres d’art dans différents endroits de Belabbès(source M.Zebida)…Ouffff, enfin de bonnes nouvelles…En attendant d’autres trouvailles…
    Salam

    • Sahira.c

      Salutations à notre ami Hadj Djelloul Talha. Il y tient à son association, et il est bien conseillé.

  3. yahia.s

    C’est une position lamentable de la part du pouvoir de la wilaya de favoriser un club de football par rapport à la célébration du mois du patrimoine de la wilaya. 50 milliards pour faire accéder l’USMBA au forceps. Aucun programme digne pour faire valoir le patrimoine matériel et immatériel. S’il existe, qu’on nous le présente afin d’apprécier son contenu. La culture à travers son patrimoine reste la parole juste du peuple pour évoquer son identité.Durant la deuxième guerre mondiale,monsieur Winston Churchill, alors premier ministre de la Grande Bretagne , son cabinet lui proposa de puiser dans le budget du ministère des Arts pour aider l’effort de guerre. il répondit tout simplement : « Mais alors, pourquoi nous battons-nous ? ». Une réponse qui résume tout une philosophie de l’existence humaine. Oui, on ne peut progresser, si nos repères ne sont pas identifiés et mis en valeur à travers les générations. C’est dure la culture, car ce n’est pas un ballon en cuir avec lequel on peut jongler pour plaire. Son accéssibilité est loin d’être acquise spontanément, c’est tout un parcours où l’éducation dans toute son étendue est indiquée. A tlemcen, la célébration du mois du patrimoine est ouverte aux associations culturelles en harmonie avec l’université Aboubakr Belkaid. Un riche programme qui s’étale du 18 avril au 18 mai 2016. Chaque région est fière de son patrimoine, quand ses enfants le porte sur leurs épaules. A Sidi Bel Abbès, le mois du patrimoine a été confondu avec l’accession du club de foot-ball, jusqu’à l’adoration du mortel. Une dérive qui n’a de définition que chez ses auteurs, ceux qui se s’unissent dans le populisme. L’exagération de ce dernier aboutit à la chute de celui qui l’entreprend pour une probable réussite. La célébration du patrimoine n’a besoin ni de chahut de gradins, ni de banderoles de réclame. Le patrimoine est un acquis irréversible, porté indéfiniment par ses enfants sur leurs épaules. Monsieur Hadj Talha Djelloul, votre action résume le fait que le citoyen Bélabésien consencieux, est libre dans ses actions pour faire valoir les richesses de son glorieux patrimoine, et ce en dehors de ceux qui normalement devaient encadrer cette importante manifestation.La direction de la culture de Sidi Bel Abbès est absente. Quand elle est périodiquement « présente », elle gesticule pour ne pas s’étouffer. Existe-t-il une commission de wilaya pour étudier les dossiers que vous proposez ? Je ne pense pas monsieur Talha. Il est urgent de se déplacer au ministère pour défendre le classement de notre patrimoine. L’ex ministre de la culture a déja répondu favorablement pour les sites de Souabria et Djebel Robba. Es-ce que le dossier demandé a été envoyé à la tutelle ? Je ne le pense pas monsieur Talha. Pour les portes de la ville de Sidi Bel Abbès, il est urgent de les identifier à travers des plaques indicatrices afin que nos enfants puissent remonter dans l’histoire contemporaine de notre cité. Très bonne initiative, qu’il faut matérialiser sans trop compter sur l’autorité locale actuelle. Elle fait preuve d’incompétence.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00