Sidi Bel Abbes: Un premier aéronef civil se pose enfin à l’aérodrome (Vidéo)

En réalité , l’aérodrome de Sidi Bel Abbes considéré comme l’un des plus importants du pays, assurait déjà des vols réguliers vers toutes les destinations d’Algérie et d’Europe notamment Françaises jusqu’à son dernier long trajet commercial vers Paris (Ici à l’image) un certain 10 Juin 1962 .

Depuis 1962 jusqu’à 1994, l’aéroclub de Sidi Bel Abbes  continuait d’activer tant bien que mal en formant de nombreux pilotes tout en assurant quelques liaisons techniques et/ou touristiques vers des villes de l’interieur mais rarement vers l’Espagne et la France hormis les quelques rallies aériens ou bien les déplacements de Coopérants techniques à bord de leur propre aéronef.  Il est utile aussi de rappeler que le Docteur Hassani alors maire de la ville de Sidi Bel Abbes et président du Club USMBA le sollicitait régulièrement pour transporter ses joueurs vers les villes éloignées du pays telles Constantine ou Annaba. D’autres parts, quelques personnalités politiques ou militaires l’ont toujours utilisé pour les besoins de leurs missions de travail, d’ailleurs tout Bel-Abbesien se rappelle du Sous-préfet Aktouf, devenu pilote par la force de ses nombreux déplacements à Alger et qui en avait fait de l’aviation légère, son cheval de bataille pour généraliser son utilisation dans tout le pays. Il en fut de même pour le Maire Djellouli des années 80 qui en ordonna même une rallonge de la piste d’atterrissage pour accueillir des avions de gros tonnage.

Aujourd’hui 16 septembre 2018 , pour la première fois depuis 1994 , l’aéroclub de Sidi Bel Abbes et ses membres ont accueilli le premier hélicoptère civil, affrété par la compagnie Tassili Airlines , pour des travaux aériens sur les lignes de haute tension qui traversent le territoire de la wilaya. En effet, l’aéroclub de Sidi Bel Abbes avait cessé toute activité aéronautique depuis 1993, date à laquelle fut organisé un dernier stage d’initiation au pilotage mais aussi et surtout des suites d’un crash de l’unique Avion de Sidi Bel Abbes qui survolait régulièrement la ville et assurait parfois la surveillance des forets lors des exercices pratiques dispensés aux élèves.

Il faut dire que ce premier atterrissage augure de belles perspectives pour l’aéroclub et la wilaya de Sidi Bel Abbes, car il intervient suite à de nombreuses réunions de travail du comité directeur avec les autorités civiles et militaires compétentes pour délimiter l’espace aérien attribué à l’aéroclub et relancer parallèlement les activités aéronautiques dont les cours théoriques de pilotage en sont à leur 5eme mois de dispense au niveau du foyer de l’aérodrome. Il n’en demeure que beaucoup d’obstacles restent sans issue et nécessitent l’intervention de la tutelle pour, tout d’abord le gardiennage des infrastructures assuré auparavant par l’EGSAO qui est suspendu également depuis 1994 ensuite il y a lieu de procéder à une inspection et nettoyage de la piste d’atterrissage par la DTP, enfin et surtout l’intervention des autorités locales pour mettre fin au nombreux problèmes au niveau du terrain accentué par la destruction de la clôture de sécurité de l’aérodrome. Une clôture réalisé en 2010 à coût de milliards pour justement préserver les lieux de toute intrusion.

16 septembre 2018

le 16 septembre 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
16 septembre 2018

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 069
  • 4 065