SIDI-BEL-ABBES VUE PAR LA PRESSE

LAC SIDI M’HAMED BENALI: Controverse autour d’un projet d’attraction

Le projet de création d’un un parc citadin sur le site jouxtant le lac Sidi M’hamed Benali a fait réagir des représentants du mouvement associatif de Sidi Bel Abbès, particulièrement ceux de tendance «écolo». Au-delà de l’intérêt que présente, dans sa finalité, ledit projet, la controverse est, cependant, dominée par les appréhensions quant aux conditions de réalisation sur un site qui est, de surcroît, fragile et vulnérable. Eu égard aux spécificités et particularités écologiques du lac et de ses alentours, ils font remarquer, de prime abord, que le projet d’aménagement requiert une concertation élargie qui impliquerait aussi bien les associations environnementales et les spécialistes de la biodiversité que les différents acteurs et partenaires sociaux (paysagistes, designers, botanistes). S’estimant, à ce titre, quelque peu marginalisés, les représentants du mouvement associatif local semblent, pour le moins, préoccupés par la méthode de préservation de l’authenticité et de l’harmonie des lieux contre les risques de dégradation ou d’altération générés, le plus souvent, par l’activité humaine. Ils préconisent, par ailleurs, l’élaboration d’un canevas de référence qui prend notamment en ligne de compte les paramètres d’innovation et de créativité valorisante devant conférer au site une vocation potentiellement plus attractive. Redoutant visiblement une prolifération démesurée du béton, les écologistes soulignent, à ce propos, que la préservation du panorama, quicaractérise le site dans son ensemble, rend impératives la conception et la réalisation de structures légères, élégantes et de belle apparence. En fait, il s’agit pour eux de garder intacte la beauté captivante des lieux, tout autant que le plaisir d’y aller en été, comme en hiver. Distant de 5 kilomètres de la ville de Sidi Bel Abbès, le lac Sidi M’hamed Benali, dont le plan d’eau s’étale sur une quarantaine d’hectares, a, de tout temps, été perçu comme l’un des sites les plus en vue de la wilaya et une destination très prisée par les promeneurs et randonneurs en quête d’escapades et de relaxation. Le site, qui a subi, par le passé, de timides travaux d’aménagement, jouit d’un décor verdoyant dominé par une variété d’arbres tels que le pin d’Alep, le tamarix, l’eucalyptus et le cyprès. La pêche récréative s’y était quelque peu développée à la faveur de multiples opérations d’ensemencement d’alevins de poisson, faisant du lac un véritable point de ralliement pour les pécheurs à la ligne et autres amateurs de fusils à harpons, férus de carpes, gardons, sandres et autres black bath. M. Habchi (EL WATAN)

La problématique des eaux usées épurées en débat

La problématique de l’utilisation des eaux traitées par l’unique station d’épuration opérationnelle à Sidi Bel Abbès a été évoquée lors des travaux de la récente session ordinaire de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW). Dans une communication analytique présentée à l’auditoire, le rapporteur de la commission de la santé et des affaires sociales de l’assemblée n’a pas manqué de soulever un problème de taille portant sur le rejet injustifié, dans l’oued Mekerra, d’énormes quantités d’eaux traitées quotidiennement par ladite station. Déplorant cette anomalie, l’orateur a fait remarquer, à ce propos, que les volumes d’eau épurés qui sont déversés quotidiennement dans la nature, gagneraient grandement à être injectés dans un processus d’irrigation agricole qui permettra, du coup, de valoriser d’importantes parcelles de terre. Pour pertinente qu’elle soit, la préoccupation formulée par le rapporteur rappelle, si besoin est, qu’une alternative bénéfique avait été proposée aux pouvoirs publics, voilà quelques semaines déjà, par un opérateur économique local dans une optique de récupération des eaux épurées et leur utilisation dans l’irrigation des terres agricoles. Convaincu du bien-fondé du projet et de son impact multiforme sur l’agriculture, ledit opérateur avait élaboré, pour ce faire, un dossier technique non moins convaincant qui est resté, cependant, sans écho. En tout état de cause, l’intervention du rapporteur de la commission de l’APW a promis de remettre sur le tapis la problématique des eaux épurées, confirmant, ainsi, la nécessité impérieuse de trouver une solution intelligente à cette situation qui s’apparente assurément à une incohérence. Il y a lieu de signaler qu’hormis la station d’épuration de Sidi Bel Abbès qui est fonctionnelle, celles situées dans les communes de Sfisef, Telagh, Ben Badis et Telmouni sont en panne depuis, tenez-vous bien, une trentaine d’années. M. HabchiEl Watan – Lundi 11 juillet 2011 – 12

SFISEF: COURSE POURSUITE AU CENTRE VILLE

Les services de sûreté de la daïra de Sfisef, située à une trentaine de kilomètres de la ville de Sidi Bel Abbès, viennent de neutraliser un groupe de quatre malfaiteurs qui écumaient plusieurs quartiers et cités d’habitation. En déclenchant les investigations, consécutivement aux multiples plaintes déposées par les victimes, les enquêteurs judicaires étaient loin de se douter que la bande était composée de garçons qui, en dépit de leur jeune âge (mineurs), se sont rendus coupables de nombreux vols commis par effraction au préjudice de paisibles citoyens. Lors d’une ronde nocturne effectuée dans divers sites urbains, les éléments de la police ont remarqué la présence de deux suspects qui s’apprêtaient à cambrioler un appartement dont les propriétaires étaient absents. À la vue des policiers, les jeunes malfaiteurs, pris de panique, se sont enfouis en abandonnant sur les lieux divers accessoires qu’ils utilisaient pour commettre leurs méfaits (arrache-clous, pinces, tournevis). Au terme d’une course poursuite, les éléments de la sûreté ont réussi à mettre la main sur l’un d’eux qui ne tarda pas à dénoncer ses complices. L’interpellation des mis en cause, qui agissaient de nuit, s’est soldée par la récupération d’un lot d’équipements électroménagers et autres appareils domestiques restitués aussitôt à leurs propriétaires. Les jeunes malfaiteurs ont été déférés devant le parquet de Sfisef. M. H.(El Watan)

 SÉCURITÉ FERROVIAIRE:  MISE EN PLACE DU SYSTÈME G-SMR SUR LA LIGNE TABIA-MECHRIA

Un nouveau système de signalisation ferroviaire basé sur des enclenchements informatisés a été testé avec succès, vendredi dernier, par la SNTF sur la ligne Tabia-Mecheria (210 kilomètres). Le trafic ferroviaire sur cette ligne est désormais géré avec une sécurité maximale grâce au système d’intégrité de la sécurité (Safety Integrity Level 4). Le SIL 4 est un outil de haute technologie de contrôle de vitesse et d’aide à la conduite. «L’utilisation du SIL 4 constitue une première en Algérie en matière de sécurité ferroviaire», a déclaré le ministre des Transports Amar Tou en visite de travail à Sidi Bel Abbès. «La modernisation du système de sécurité par la mise en service de nouvelles technologies de communication (GSM-R et ERTMS) est en bonne voie», a-t-il ajouté. Le tronçon de Tabia-Mecheria, équipé d’un poste d’aiguillage informatisé fourni par Bombardier Italie, se subdivise en trois postes locaux opérateurs (PLO). Selon l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), tous les postes locaux sont raccordés au poste central de commande (PCC) de Moulay Slissen. Celui-ci peut télécommander toutes les gares situées sur le tronçon Tabia-Mecheria tout en assurant l’interface avec le système Siemens qui équipe la gare de Mécheria. Le GSM-R (Global System for Mobile communications– Railways) permet d’assurer la fiabilité et la sécurité des communications établies en interne par le personnel d’exploitation ferroviaire. L’introduction du GSM-R représente la plus importante partie du programme de modernisation des chemins de fer en Algérie et devrait permettre à la plus grande partie du réseau ferré algérien d’être compatible avec les standards ferroviaires internationaux. Sous-système de la nouvelle norme ERTMS (European Rail Traffic Management System), le GSM-R achemine les données de signalisation directement au conducteur du train, permettant ainsi d’accélérer la vitesse des trains et d’améliorer la densité du trafic. Selon le ministre des Transports, le système G-SMR devrait permettre de ramener, dans les jours à venir, le temps de parcours sur le trajet Oran – Béchar (580 km) de 10 à 8h45. M. Abdelkrim (El Watan)

 

 Des odeurs répugnantes émanent d’une bouche d’égout

Les riverains de Ras El Ma réagissent

M. NOUI

CORRESPONDANT DE LA VOIX

A Ras El Ma, ville garnison située quelque 90km au sud-ouest de Sidi Bel-Abbès, les habitants du quartier mitoyen à l’oued Mekera,sis dans la partie ouest, à quelques pas du siège de l’APC, ne cessent, ces jours de fortes chaleurs, de faire part de leur courroux face à la défection, diront-ils, de l’un des regards principaux d’assainissement. Dans une lettre collective rédigée en bonne et due forme et dont la VO détient une copie, adressée aux responsables locaux et centraux, les riverains dirigés en tête par le chef de la cité déclarent non sans regrets, que la bouche d’égout de rejet est laissée à ciel ouvert depuis plus d’une semaine, sans la moindre réaction du premier responsable. Les eux crasseuses, poursuivent les plaignants dans leur missive ruissellent continuellement dégageant, par conséquent, des odeurs nauséabondes. Cette situation, pour le moins alarmante, risque de se répercuter négativement sur la santé publique, comme elle menace déjà notre environnement mais surtout le cadre de vie lesquels semblent se dégrader, d’un jour à l’autre. Joint au téléphone pour d’amples informations, le premier élu municipal souligne qu’il se trouvait en congé annuel de détente, «un signé par le wali» précise-t-il, et qu’il était même en tournée de détente dans un pays d’outre-mer avec autorisation de quitter le territoire national. Cela dit, «une équipe d’ouvriers professionnels, conclut le maire, travaille d’arrache-pied en vue de venir à bout de cette défaillance indépendante de notre volonté».

USM Bel-Abbès:  Haddad serait-il le repreneur d’El-Khadra?

M.B.

CORRESPONDANT DE LA VOIX

A Sidi Bel-Abbès, la nouvelle d’avoir proposé au patron de l’USM Alger, M Haddad, actionnaire au club Usmiste avec ses 70 milliards de prendre les rênes de l’USMBA. Sur les lèvres des fans Bel-abbésiens qui restent toujours à la recherche d’un scoop. Toutefois, Selon nos sources, cette information «glissée» par cet entrepreneur lors d’une réunion, ayant regroupé des anciens sportifs de la ville, laisse cependant, les fans sur leur faim, estime-t-on du côté des observateurs, pour certains, cet entrepreneur se dit avoir une «très bonne relation» avec Haddad, au point de lui proposer venir prendre le club Bel-abbésien et qu’il est fort possible qu’il le ferait, selon les proches de cet entrepreneur, en concertation avec l’ex président de l’USMBA, Hasnaoui qui lui donnerait son appui. Néanmoins, pour d’autres, cela reste une utopie, car Haddad ne pourrait jamais être intéressé par un club de «Ligue II» et de surcroît n’a pas les moyens de sa politique et que s’il avait le désir de prendre un second club, ou acheter les actions d’un autre club, c’est le MCA qui serait sa destination

 

 

 


le 11 juillet 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
11 juillet 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00

Nombre de Visites :

  • 2 805
  • 7 311