SIDI BEL ABBES VUE PAR LA PRESSE

SIDI BEL ABBÈS: Coupures intempestives d’électricité

Les coupures d’électricité ont décidément tendance à se multiplier ces derniers temps à Sidi Bel Abbès, suscitant, du coup, de nombreux commentaires au sein de la population locale. Si pour les uns, les coupures de courant, devenues répétitives en cette période des grandes chaleurs, sont dues au fameux processus de délestage, pour les autres elles résultent purement de la défectuosité des câbles et autres installations électriques. En tout état de cause, ces ruptures de courant qui touchent, par alternance, les cités et quartiers d’habitation, ne sont pas sans incommoder aussi bien les ménages que les commerçants, particulièrement ceux versés dans le négoce de produits périssables. Pour certains d’entre aux, cette situation est d’autant plus préjudiciable aux activités commerciales que les perturbations de l’approvisionnement en énergie électrique s’étalent parfois sur une douzaine d’heures. S’il est vrai que les services de la Sonelgaz s’attellent à rétablir, autant que faire se peut, la distribution de l’énergie électrique, il n’en demeure pas moins que le spectre des coupures de courant semble s’installer confortablement dans la cité de la Mekerra. M. Habchi (El Watan)

——————————————————————————————————————————————————-

SIDI BEL-ABBÈS: UN MOTOCYCLISTE MEURT DANS UN ACCIDENT DE LA CIRCULATION

Un motocycliste répondant aux initiales B. A. et âgé de 32 ans est mort, jeudi dernier, dans un accident de la circulation survenu sur l’axe routier menant à Sidi Yagoub relevant de la daïra de Sidi Lahcène situé à 15 km à l’ouest du chef-lieu de wilaya. Le drame a eu lieu lorsqu’un véhicule léger qui roulait en sens inverse a percuté de plein fouet le motocycliste qui est mort sur le coup et causant des blessures graves à son compagnon. Ce dernier a été évacué vers les UMC du CHU Abdelkader Hassani et la dépouille mortelle a été déposée à la morgue du même centre hospitalier. Une enquête a été ouverte par le service de sécurité territorialement compétent pour déterminer les causes et les circonstances exactes de cet accident B.(Liberte

SUICIDE D’UN HOMME  PAR PENDAISON À BOUAÏCHE

Un sexagénaire répondant aux   initiales S. D. et père de neuf G.  enfants s’est donné la mort par  pendaison, avant-hier dans une pièce de son appartement située à   Bouaïche, relevant la commune de  Hassi Daho située à 8 km au sud de   Sidi Bel-Abbès. Selon nos sources,  l’homme aurait des problèmes familiaux. Le corps de la victime,  qui a été découvert par un membre de la famille, a été déposé au niveau  du service de la médecine légale  pour autopsie. Une enquête a été  ouverte par le service de sécurité   territorialement compétent pour  élucider ce drame.

BOUSMAHA (Liberte)

————————————————————————————————-

SIDI BEL-ABBES: LA VIE D’UN ENFANT SUSPENDUE À UNE «ATTESTATION DE LA CNAS»

S. DERRAZ CORRESPONDANT DE LA VOIX

Il est âgé de seulement 30 mois, est atteint d’une grave maladie cardiaque et sa prise en charge à l’étranger est bloquée à cause d’un document devant être délivré, selon le père, par la CNAS. Il s’agit de Bouchachlaf Mohamed Islam dont la vie est sérieusement menacée par la maladie qu’il est à subir, ses parents attendant toujours que les services de la CNAS daignent lui remettre «une attestation de non prise en charge par le pays d’origine ». Ce document qui tarde à lui être remis est nécessaire à l’acceptation de la prise en charge de l’enfant à l’étranger par «Mécénat Chirurgie Cardiaque – Enfants du Monde». Cette association, est-il à noter, «permet à des enfants atteints de graves maladies cardiaques et venant de pays défavorisés de se faire opérer en France, lorsque c’est impossible chez eux faute de moyens techniques ou financiers». Le père de l’enfant, un maçon de son état, est aujourd’hui complètement perdu devant le «refus» qui lui est envoyé à la face par les services concernés de la CNAS de Sidi Bel- Abbès sans qu’aucune orientation, selon ses dires, ne lui soit donnée. Il a fallu attendre beaucoup de temps, affirme-t-il, pour qu’il soit expliqué que le document en question doit être délivré par la CNAS régionale conformément aux directives de la tutelle. Selon le père, l’enfant a été opéré au mois de septembre dernier, mais son état est toujours instable et, d’après les médecins spécialistes, il doit se faire opérer une seconde fois. Il ajoute qu’il a fait avec son fils Mohamed Islam le tour des grands hôpitaux d’Alger et aucune équipe médicale n’a pu donner son accord pour effectuer la délicate intervention qu’il lui faut tandis que son cas ne fait que s’aggraver. Le médecin traitant de Sidi Bel-Abbès a conclu que l’enfant «souffre d’une cardiopathie complexe depuis sa naissance ». «Il s’agit, soulignet-il dans son rapport,d’une double atrésie tricuspide et pulmonaire avec une persistance du canal artériel à débit modéré, mais mal toléré.» C’est le même diagnostic fait par les professeurs et chirurgiens de l’hôpital de la ville de Tipaza du service de chirurgie cardiovasculaire, qui soulignent que «le malade présente une cardiopathie complexe faite d’une atrésie de la tricuspide avec une atrésie pulmonaire et une PCA à débit modéré mal toléré, étant donné les malaises anoxiques répétés posant l’indication d’un Shunt systématico pulmonaire en urgence, et la saturation remonte jusqu’à 92% avec fermeture du thorax par deux points.» c’est pour dire que l’enfant est en train de lutter quotidiennement contre la mort et se fait toujours traiter au niveau du service de pédiatrie ou il est pris en charge, à chaque fois qu’apparaissent quelques complications de respiration. Mais cela est malheureusement insuffisant car l’état du petit Mohamed Islam se complique de jour en jour. Quand donc le père pourra-t-il obtenir le sésame qui le tranquillisera sur le sort de son enfant

———————————————————————————————————————-

 Taxis de Sidi Bel-Abbès: Les syndicalistes déposent un préavis de grève

S. DERRAZ

CORRESPONDANT DE LA VOIX

Le problème de la tarification des courses des taxis urbains n’est pas encore résolu, et les membres syndicalistes du SNTT et l’UGTA menacent d’observer une grève de deux jours, les 24 et 25 du mois en cours. Les membres des deux syndicats relèvent des doléances des chauffeurs de taxis qui réclament un tarif fixe de 50 DA au lieu de 40, et 20DA pour les taxis collectifs au lieu de 15, mettant en exergue les dépenses quotidiennes des pannes mécaniques et des pièces de rechange pour justifier le droit à ce changement de tarification. Il faut rappeler que certains taxis, affiliés à un autre syndicat, auraient proposé dans les mois derniers l’utilisation des compteurs, une solution qui n’arrange pas la majorité, en particulier les usagers.

——————————————————————————————————

USM Bel-Abbès: Les dirigeants entament l’opération de recrutement

M.B.

CORRESPONDANT DE LA VOIX

En attendant que les choses reprennent leur cours normal, au sein de la demeure d’El-Khadra, avec la désignation d’un nouveau patron, les cinq membres encore présents au conseil d’administration de la SSPA/USMBA viennent d’entamer l’opération recrutement et ce dans le but d’éviter au club tout retard sur le plan technique notamment. Ainsi, l’on apprend, que l’opération en question vient d’être entamée par le manager général de l’équipe, Noureddine Benaïssa et le directeur administratif et financier, Djillali Bensenada, désigné comme premier responsable momentanément, qui ont déjà fait appel à plusieurs joueurs pour débuter les négociations, à l’image du gardien de buts Mustapha Zaidi, et le libéro Brahim Mouffok, libres tous les deux de tout engagement envers l’équipe. Ces deux éléments, pour rappel devraient négocier avec deux ou trois clubs de Ligue 1, à savoir le CAB, le NAHD et le MCS, cependant, ils ont tout bonnement manifesté leur désir de retourner au bercail s’ils ne se sentent pas estimés à leur juste valeur. L’autre élément présent à Sidi Bel-Abbès jeudi dernier, est le gardien de but de l’IRB Maghnia, Bouhamidi, qui devrait signer pour trois années à El Khadra ainsi que les joueurs Bakhtaoui et Cheratia que le manager général devrait rencontrer ce week-end pour avoir une idée sur le montant exigé par ces joueurs. Toutefois, ce qui risque de voir ces négociations ne pas aboutir, c’est le problème d’argent dont souffre l’équipe. Les caisses du club sont vides, il ne reste aux dirigeants que de remettre un chèque de garantie pour convaincre de signer à l’USMBA. Les choses ne semblent pas à la portée des dirigeants qui viennent de lancer une course contre la montre pour remettre l’équipe sur rails le jour «j».

 

 


le 17 juillet 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
17 juillet 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00