SUBVENTIONS DES ASSOCIATIONS SPORTIVES Les présidents dénoncent la “Hogra”

Les associations sportives de la commune de Sidi Bel Abbes s’insurgent contre les autorités locales à qui ils leur reprochent un délaissement total à leurs activités d’intérêt général relatives aux préoccupations des jeunes. Les associations, toutes disciplines confondues, notamment celle de l’athlétisme, parlent de comportement incompréhensibles des élus concernés par l’octroi des subventions annuelles. “Où vont ces fonds qui nous sont réservés chaque année”, se demandent les présidents des associations, précisant que cela fait 03 années consécutives qu’ils n’ont reçu aucune subvention, pourtant prévue par l’Etat dans le besoin de travailler conjointement avec les établissements scolaires.

Cette situation perdure, selon eux, malgré plusieurs écrits et des interventions auprès des services concernés. Les jeunes, particulièrement ceux de l’athlétisme, vivent des situations difficiles. Les associations se démordent seules pour subvenir à leurs besoins en équipements et transports, et en entraînement aussi qui exige parfois des déplacements à la forêt de Bouhris.

Ces exigences ont cumulé depuis ces 03 années des dettes lourdes, en rapport avec le montant de la subvention qui avoisine les 20 millions de centimes pour servir plus de 100 athlètes.

Face à ces difficultés, racontent les associations, “nous nous verrons devant l’obligation de réduire les nombres parfois à 30 et même à 20 athlètes, où encore de renvoyer des jeunes désireux de pratiquer du sport, nécessaire pour l’organisme et pour une représentation nationale et mondiale dont le pays en manque énormément, encore pour les sauver des dérives sociales et leur inculquer les bonnes manières et la bonne éducation, de façon à en faire des acteurs favorables au développement en général”. Le défi est donc de taille, mais l’absence de l’interaction des autorités devient un véritable obstacle à tous ces projets de bonne intention. 

L’aménagement du stade de Sidi Djillali, un rêve évaporé !

Sur le plan des infrastructures, le stade de Sidi Djillali, à proximité de l’ancienne trémie, très récemment lancé en aménagement, et dont les travaux n’ont duré que 02 jours, l’entreprise chargée des travaux a subitement arrêté les travaux sans avertir personne, et le rêve de voir du gazon d’une certaine génération, des pistes pour courir, des sanitaires et une petite tribune, n’a en fait duré que le temps de cette intervention rapide, pour se voir s’évaporer sans que l’autorité n’intervienne.                                     

Djillali Toumi


le 12 novembre 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
12 novembre 2019

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 2 256
  • 6 033

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
16h30 - 17h50 (*)
17h15 - 18h38
19h40 - 21h15 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
06h15 - 07h31
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 11h30
08h00 - 12h00 (*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 11h30
08h00 12h00(*)
12h30 17h36
15h00 19h00(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 08h14
09h30 10h34
15h05 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 07h15
ORAN - BECHAR
19h40 05h10
BECHAR - ORAN
20h25 16h16
aez