Suspension des élus de l’APC de Sidi Bel Abbes.

Même si au niveau national, tout semble marcher comme sur des roulettes pour le FLN, suite à sa victoire au vote des sénatoriales du 29 Décembre 2018 qui lui a permi de dominer la chambre haute avec les 29 sièges acquis sur les 48 que lui accorde la constitution, il n’en demeure qu’au niveau de la wilaya de Sidi Bel Abbes , c’est la déroute totale des instances locales s’agissant de maîtriser cet électorat fort de 289 élus sur les 783 répartis sur l’ensemble de la wilaya en vu de faire ressortir une femme comme sénatrice et c’est tout le contraire qui s’est déroulé puisque un grand nombre d’entre-eux ont abandonnée leur militantisme au profit d’un indépendant en la personne de M. Bourzig Abdelkader. Pourtant ce dernier avait exprimé son souhait au début de la campagne de rejoindre les Rangs du FLN, une demande refusée pour divers motifs.

Cependant, il faut dire que cette débâcle n’était pas seulement le résultat des dissensions ancrées depuis plus d’une année au sein de ce parti au niveau de Sidi Bel Abbes mais aussi à un défaut de leadership au sein même de la mouhafadha. Observée depuis plus d’une année au sein des élus FLN majoritaires à l’APC de Sidi Bel Abbes, cette “querelle” vient de trouver un épilogue aujourd’hui 02 Janvier 2019, en somme, une fin amère pour les 43 élus APC. Le wali a tout simplement nommé officiellement ,un administrateur et gelé parallèlement les activités de toute l’assemblée populaire communale en attendant probablement un décret présidentiel qui interviendra pour corroborer cette décision .

La situation héritée au niveau local de la commune est catastrophique et M. Mérine Mokhtar, le nouvel administrateur désigné , nécessitera beaucoup d’effort et surtout de soutien des cadres de la commune pour redresser la situation tant au niveau des annexes de la mairie que pour les affaires communales et les projets en suspension pour défaut d’émargements ou adoption. Donc affaire toujours à suivre

Facebook Comments
02 janvier 2019

le 02 janvier 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
02 janvier 2019

1 Commentaire pour “Suspension des élus de l’APC de Sidi Bel Abbes.”

  1. Jillali Moudjahed

    Ouf ! Il a fallut 28 ans , pour reconnaitre les jeunes cadres algériens , enfants du peuple ! En 1990 , j’ai eu l’honneur de solliciter auprès du wali de l’époque (?) les compétences ( nouvellement acquises) de ce jeune et intègre administrateur ( Mokhtar Mérine : digne fils du pays , pour preuve : une commune de notre wilaya porte fièrement son nom illustre ) , pour redresser aussi la gestion archaïque de notre APC pluraliste ( PSD -FIS- FLN et indépendant ) que nous venons d’acquérir par la voix des urnes . C’était une modeste commune rurale et la requête fut sans réponse . Hamdou allah ! il a fini en beauté ! Je lui souhaite
    toutes les chances de réussite .

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 1 746
  • 1 305