Telagh : Un handicapé moteur, lance un appel de soutient Par K.Benkhelouf

C’est aux abord u CEM Beghalem Mokhfi, que nous avons  rencontré  l’handicapé  moteur Abdelhadi Abdelkader  âgé de 45 ans, résidant  au bidonville de  « Hai Sidi Ahmed »  à  Telagh, qui au moyen de sa chaise roulante,  est venu en ce lieu espérant  accoster le chef de daïra, pour lui exposer pour sa ième fois  sa situation de grand handicapé, qui n’ à aucune  rentré pécuniaire à  l’exception des 4000DA qu’il perçoit dans le cadre de l’entraide sociale, se trouve dans une situation des plus indigente , vivant en surplus et au dépend de son frère. « Je suis  désespéré » criera l’handicapé.

Son handicap l’empêche de vivre ne serait-ce que décemment. « Je ne peux manger à ma faim par manque de moyen et aussi pour ne pas avoir des problèmes de défécation». Les soins  de mes escarres en pâtissent. « Parfois, ne pouvant me laver alors je n’allais pas à une consultation médicale »  ou  je ne  peux m’y rendre faute de moyen de locomotion, même les transports n’acceptent pas de me transporter. Le pourcentage de son handicap étant important, l’ayant privé de sa mobilité des membres inférieurs, nécessite une intervention chirurgicale qui dépasse les 37.000 dollars avec 70.000 dollars pour la rééducation pendant 1 an, selon se qu’il avance.  La Casoran a refusé de  lui attribuer une prise en charge, pour subir une intervention à l’étranger et qu’en Algérie ladite  opération ne se  pratiquait pas encore.

J’ai vu le chef de daïra plus de 8 fois pour que l’on m’attribue un logement, après avoir formulé en 2006 sous le N° 260  ma demande pour un logement social, après son accident en 2004. L’on a logé des gens qui avaient formulés après moi et moi j’attends encore parceque je suis handicapé. Il nous expliquera que son état de santé nécessite qu’il épouse une femme.qui pourrait l’ accompagner dans son lourd handicap, qu’il combat tout seul, parceque vivant en surplus chez son frère et que sa prise en charge est difficilement assuré avec, sa toilette, le changement de ses couches et es vidanges de ses poches d’urine et défécation, le traitement de ses escarres et autres. Cependant depuis 14 ans aucune suite ne lui a été accordée dans un cadre humanitaire et de  compréhension de son état d’handicap. En effet cette absence d’aide au logement frappe les personnes ayant de faibles revenus, dont notamment les handicapés et personnes âgées qui pour beaucoup survivent avec à peine plus de 4000 DA mensuels, soit 14.000DA en dessous du seuil de pauvreté.

C’est à travers nos colonnes, que cette personne, transmet son appel aux autorités de la daïra de Telagh, pour que son dossier de logement social soit pris en considération, afin de vivre dans la dignité. Comme il sollicite à ce que des associations  caritatives l’aide dans l’acquisition de couches et de poche. Comme il espère toucher la bonté de donateur, pour l’aider à faire son intervention chirurgicale.


le 18 avril 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
18 avril 2018

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 3 039
  • 8 302