“The global Mufti”

Dans le village planétaire dans lequel nous vivons et en vertu de la loi selon laquelle le battement d’ailes d’un papillon est supposé provoquer des secousses aux quatre coins du monde, les initiés et les néophytes auront compris que le titre de l’article renvoyait au Sieur Al Alama Al Qaradaoui.
Je l’ai emprunté à deux chercheurs allemands qui ont consacré une recherche fouillée au global-prêcheur le plus célèbre du monde musulman et néanmoins persona non grata en France par décret présidentiel Sarkozien depuis 2012, après avoir longtemps fait partie du gratin et contribué à former les Imans de France, de Grande Bretagne, des Usa et les cohortes de ceux qui prétendent parler au nom de tous les musulmans dans le monde.
Que cache ce projet et qui le pilote?
Le chercheur Riadh Sidaoui, directeur du Centre Arabe de Recherches et d’Analyses Politiques basé à Genève (Le CARAPS) en arrive à la conclusion suivante, et je m’empresse d’ajouter que je la partage et tire même une petite fierté à l’avoir précédée: “Al-Jazeera fait partie du projet américain dans le monde arabe.”  A ce titre Al Qaradawi, qui fait partie du projet du Cheïkh Hamad est partie prenante du projet américain. A quatre-vingt-sept ans l’homme porte beau, barbe et turban blancs et fines lunettes cerclées d’intellectuel tout-terrain le célèbre télévangéliste, qui a beaucoup appris techniquement de ses pairs américains, est un théologien qui a produit un corpus considérable et dont le bestseller ‘Le licite et l’illicite en Islam’ reste une référence incontournable pour beaucoup. Et comme je ne recommande jamais de jeter le bébé avec l’eau du bain, je me dois d’y relever la pertinence de beaucoup d’éclairages théologiques.
La première illusion d’optique concernant le Global Mufti procède du fait qu’il ne parle pas du point de vue de l’Islam strictu senso, mais de son seul versant sunnite, version wahabite (qu’il veut modérée) et qu’il entend livrer un combat à mort contre toutes les obédiences concurrentes.
Ses diatribes enflammées contre les Chiites, les laïcs et les déviants de toute nature épousent curieusement les thèses de l’Oncle Sam, dont les grandes oreilles écoutent et approuvent chacun de ses mots. Ses Fetwas ( déguisées en avis religieux) pour appeler au meurtre de Gaddafi et de Assad en Syrie dessinent des courbes dont la symétrie avec les thèses occidentales est sidérante. S’affranchissant du droit international qui interdit le changement de régime par la force, il donne une “onction religieuse” à des endoctrinés qui seront appelés djihadistes et auxquels, place au paradis aura été réservée au nom de la martyrologie islamo-américano compatible!!!
Plus récemment, sa responsabilité morale reste engagée après le meutre de l’érudit et 3alama syrien en qui il voyait un rival à éliminer. Il est vrai que parfois, il peut indisposer ses “chefs de projet” quand ses propos deviennent foncièrement anti-sémites et qu’il présente Hitler comme l’outil d’une prophétie appelant à débusquer le juif derrière chaque pierre et l’exterminer.
Cette contradiction n’est qu’apparente et ce double discours, le séant entre deux chaises, vise à donner des gages à sa base populaire, aux bataillons d’incultes que l’on enverra au charnier le moment venu. Et à se prémunir de l’audience grandissante de ceux qui le trouvent trop mou et le dépassent sur sa droite, banière noire de la salafiya djihadiste flottant au vent de la conquête des terres et des esprits. Son émission vedette hebdomadaire, ” la charia et la vie” lui permet de donner un avis sur tout et d’imposer sa vision idéologique du monde, en se basant parfois, il est vrai sur des références attestées.Le joueur de poker sait qu’il faut garder un semblant de crédibilité!
Ses domaines de compétences vont de la finance à la sexologie en passant par la taille de la barbe, mais on ne comprendra jamais sa mission si on ne saisit pas sa proximité programmatique avec le Cheïkh Hamad et celle de ce dernier avec Uncle Sam qui protège le Qatar et ses intérêts vitaux à partir de ses bases MILITAIRES. Implantées au coeur du monde islamique et arabe au nom d’une “nouvelle guerre de l’espace”, le hard power américain veille et entend selon la doxa Aspéno-Bushienne tirer profit des crises dans le Golfe Persique pour définir les termes de la coopération entre les états théologiques de la région et les USA.
Les cerveaux post septembre 2001 ont théorisé cette doctrine comme suit: ” Un nouvel ordre mondial peut émerger (tiens tiens le printemps arabe annoncé en 2002?)avec une nouvelle époque plus forte dans la poursuite de la justice, plus libre de menaces et de terreur…une ère dans laquelle- Est et Ouest, Nord et Sud- peuvent prospérer et vivre en harmonie.”
Les deux Cheïkhs qui tirent leur rente des chèques gazo-pétroliers vivent donc bien à l’abri de l’ordre gendarmique de l’oncle Sam qui ne veut plus voir de républiques dans la région, jouant à un jeu de domino que lui seul comprend. Ce big game, le grand jeu qui dépasserait même notre ami George Smiley a of course été rendu possible par l’instauration de ” l’ORDRE DU SYSTEME FINANCIER dans lequel FMI et banque mondiale deviennent les paradigmes de la nouvelle dictature appelée ‘coopération internationale”.
On ne peut pas comprendre Al Jazeera, les deux Cheïkhs si on ne synthétise pas les éléments nodaux de cette vision. Le prêche qaradawien entre dans la stratégie de visibilité du Qatar qui elle-même rentre dans le scénario détaillé. Le prêchi-prêcha du Cheïkh n’est qu’un des éléments et des moyens institutionnels envisagés pour penser idéalement un ordre institué, organisé et qui joue de convergenges d’intérêts stratégiques et qui minore ou contrôle leur dissonance idéologique. Dans le déroulé de ce plan, il faut jouer au jeu de ‘chassez l’intrus’ qui se pique d’installer des républiques laïques, impose la mixité sur les rangs de l’école, ouvre les facs de médecine aux femmes et entend assoir une vraie souveraineté. ( Je n’aborderai pas ici les limites et les défaillances de ces régimes qu’il a été aisé d’épuiser et de désorganiser par l’implication dans des guerres planifiées par d’autres) D’abord l’Irak, cette menace du Sud, puis le Soudan, la Libye, la Syrie…l’Algérie pour se consacrer au but ultime : dégommer l’Iran et stopper l’essor du rival chiite qui essaime au Liban, à Bahrein, chez les Alaouites et ailleurs..et qui compte bientôt atteindre la zone d’invulnérabilité en se dotant de la l’arme atomique…islamique of course!
La convergence des intérêts stratégiques devient limpide, et le global mufti se faire l’agent de l’Imperium américain en instrumentalisant la religion et collaborant aux fameux “defining moments”, aux fenêtres historiques qui permettent à l’Histoire d’accélérer. Dans le sens de ceux que l’on prétend contrer, honnir alors que leur influence infiltre tout, des voitures aux gratte-ciel, aux musées et malls dans lesquels les avatars de la mondialisation ont la plus belle des vitrines. Curieux! Je n’ai jamais entendu Qaradawi recommander aux joueurs et joueuses de tennis de recouvrir leurs gambettes. Mercenaires venus récoltés des primes à plusieurs zéro et devant sacrifier à la halte de Doha, devenue incontournable dans le calendrier tennistique.  Et pourtant tout un chapitre sur la pudeur existe dans son œuvre séminale. Vous savez; le code de la route du licite et l’illicite. Convoyé dans l’avion personnel de Bouteflika pour prendre langue avec ceux qui avaient pris les armes contre la république, on me laisse entendre et comprendre qu’il appelle ouvertement désormais au soulèvement du sud chez nous, certain d’avoir semé dans les graines de la DISCORDE dans les petites cervelles, et d’être entendu dans le cadre d’une grande déstabilisation de l’Algérie, ma mère patrie!
Néo-Qatari, ayant tâté de la geôle en Égypte et influencé le numéro deux d’el Quaeda, El Zawahiri il choisira un exil doré au Qatar et des épouses de plus en plus jeunes l’aideront à lutter contre la nostalgie du pays natal et le passage du temps.
Recruté par l’Émir, il sera Monsieur Bons Offices dans les années 70 pour faire accepter à une société qatarie ultra-conservatrice, le droit de vote des femmes. Sa science dialectique et ses références que j’approuve à Khadidja (première convertie et femme d’affaires ayant droit de parole dans la Cité) vaincront quelques réticences. Mais, il se gardera d’aller plus loin dans cette crête et décrètera dans une khoutba célèbre et diffusée à destination de millions de téléspectateurs que: “L’homme devait rester Rab al dar, le Seigneur de la maison et qu’en cas de conflit avec ses épouses, il pouvait les frapper et les corriger ‘gentiment’, en prenant la précaution de ne pas viser le visage. Et si je jouais au new muslim et que j’attende l’occasion de la première querelle pour appliquer cette khoutba en me prévalant du Cheïkh?
L’idée ne paraît ni tentante ni réaliste. En occident, vous finiriez expulsé de votre foyer et envoyé en prison pour un délit relevant du pénal. Peut-être que le Cheïkh a peu voyagé et ne sait plus réactualiser test et contexte. Une tare méthodologique quand on veut être berger de tant de moutons!  Sarkozy aura été le premier destinataire de ce prêche, ce qui lui permettra de mettre KO, lors d’un débat Tarik Ramadan qui balbutiera et se prononcera pour un moratoire pour “étudier la question de l’interdiction du châtiment corporel envers les femmes et de la lapidation pour adultère”. Al Qaradawi est dans son rôle en prônant une vision misogyne et ultra-conservatrice mais plus révoltant quand il adoube la circoncision des jeunes filles, tout en déclarant pudiquement être contre, à titre personnel. Toute l’hypocrisie et le louvoiement du personnage sont illustrées dans ce qui vient d’être développé. Son autre terrain de jeux est l’Europe, sujet dans lequel, il ne réalise pas qu’il entre en conflit avec ses mandats en prônant la reconquête de l’Europe par la prédication car le rapport de forces n’était pas en faveur de l’épée. Je le cite pour permettre au lecteur de juger sur pièce: “L’Islam va retourner en Europe comme un conquérant et un vainqueur.” Dès lors en infiltrant toutes les instances dites représentatives des musulmans UIOFM,le Conseil Européen de la Fatwa basé à Dublin et des organisations satellites dans le continent américain) il entend doter le musulman vivant en terre impie ( lire démocraties laïques) d’un kit de survie, sorte de reader-digest du nouveau croyant, de bases juridiques minimales pour vivre avec les mécréants. Il se déplacera dans la Nièvre en France pour lancer la première promotion d’imams de l’Islam français et conseillera le ministère de l’intérieur français sur les contenus de la formation à dispenser.
Il était à l’époque persona très grata servant de consultant pour créer un corps intermédiaire de contrôle des musulmans calqué sur l’organisation du Consistoire Juif. Tous les aventuriers et opportuniste à la petite semaine, à peine versés dans la genèse du verset se retrouveront interlocuteurs du politique et représentants d’une communauté de plus de six millions d’âmes qui n’a rien demandé.
Celui qui rêve de Califat musulman s’étendant sur le monde n’est qu’un petit fonctionnaire du prêche et le grand Satan qui le manipule autant qu’il le manipule lui a mis entre les mains un formidable outil de modernité technologique pour diffuser un message planétaire. Ce dernier est bien sûr ” lu et approuvé” par qui de droit selon la formule consacrée. Fondamentalement, j’observe que le script de ce message conforte les intérêts occidentaux et le ‘printemps arabe’ est plus désordre condettiériste qu’ouverture sociétale et mise à bas de potentats locaux. Peste et choléra sont livrés dans un fameux deux en un! Le kaki et la abeya. Moussa devant Hadj et Hadj s’appelant Hadj Moussa, soumis à Dieu en surface et sacrifiant à tous les maquillages cosmétiques, mais estimant qu’il est dans son rôle de soumettre autrui à son pouvoir à celui de son clan. Pour conclure, je me dois de dire que je suis Qaradawi -compatible sur deux points: Ils nous donne quittus pour aller au cinéma ( que certains voulaient proscrire au titre de l’aversion pour l’image) et consent à ce que l’on écoute la musique , car lui-même était transporté par les voix de Oum Kalsoum et de Feiruz. Ouf! Je respire. Enfin quelque chose de hallal.

Je ne suis donc pas un cas désespéré! L’Amérique a baissé son taux de GIs et de présence militaire. Normal, les idiots utiles  s’inscrivent totalement dans cette stratégie de désengagement. En vertu du nouveau modèle de sécurité le prêche et les drones feront one of a hell of a terrific job!
Si le désordre généralisé s’appelait barbarie? Mais comme ma préoccupation essentielle reste l’Algérie, j’appelle ennemi quiconque appelle à nourrir de nouvelles violences, à alimenter de nouvelles hostilités pour nous proposer un stock de leaders mal guidés. Le leurre Al quaeda continuera à s’inscrire dans la stratégie globale de déstabilisation en entretenant l’illusion d’un ennemi permanent un jour terroriste honni au Mali, un jour Djihadiste en afghanistan et en Syrie à condition qu’il retourne les armes sophistiquées avec lesquelles il fera joujou le temps que leur projet aboutisse.
Qaradawi dans tout cela? Une broutille et un Cheïkh de la guérilla archaïque qui nous fabrique l’ennemi rêvé sur  commande…téléguidée.
Les peuples se réveillent et el jazeera a perdu plus de trente millions de téléspectateurs qui décillent les yeux. Le montage ad hoc n’est plus rendre mais le Cheïkh pourra continuer à gouter aux félicités du jardin aux bras de sa très jeune épouse marocaine. Pour l’algérienne, il a déjà connu!


le 19 avril 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
19 avril 2013

6 Commentaires pour ““The global Mufti””

  1. Adil

    Bar la rédaction et l’administration le commentaire de low cost ne m’inspiré pas confiance et pour éviter de cliquer dessus comme il y-a des virus en patrouille .
    Je vous prie instamment de le supprimer adoptant l’adage : “mieux vaut prévenir que guérir.
    Très grande cordialement……….Ail

  2. Smiley

    Eclairage complémentaire interessant cher Karim.
    Je vois que tu as le ” coeur qui bat” ( lire le Caire qui bat, livre de notre ami écrivain Djemai)) et que tu es aussi un amoureux de cette ville fantastique.
    Rien ne vaut un kawa au café Badaw i et une plongée dans la ville aux mille minarets.n’est-ce pas? Et une remontée vers Guizeh en longeant le Nil et en remontant Héliopolis.
    J’en profite pour signaler que les auteurs de ‘ The Global Mufti’ sont:
    le Pr jakob Skovgaard-Petersen qui est danois et enseigne à Copenhague, ville de la petite sirène et que le Dr Bettina Gräf est allemande et se spécialise sur le Moyen orient et elle dirige un séminaire à Berlin.

    • Karim10

      Absolument ! Un café Badaoui ou le pittoresque café Fichawi .Mais pour un « autre » café « Mazbout » il faut prendre le kobri corniche nil (le pont) à Sabatiya qui monte vers le quartier « Hai El-Kotamiyine » et sans guide svp !? (Troupes berbères-Algériennes- qui construisirent en l’an 969 Al-Qâhira en 4 ans) .
      Une vraie mégalopole ! A mon avis et pour bien apprécier cette ville, il faut d’abord descendre au musée place tahrir pour voir Toutankhamon ensuite monter à la KALAA Salah-Edine pour voir le parapluie nuage « black cloud » pollution.
      Bizarrement. Tout en évoquant les Muftis (sunites) et Molahs (chiiites),il existe en Russie et Asie centrale le pouvoir du Mufti ,le vice-mufti et….les muftiyates ! Franchement ce fait « reli-gieux » m’étonne !
      Amicalement cher Smiley.

      • BOUBAKAR

        rien n’ègale un thè à la menthe avec notre cher ami Karim en compagnie de Ghalouni et Zaidi,et bientot ce sera avec notre cher ami Oran31 inchallah,qui sait un jour avec notre grand frere Smiley! c’est bien d’èchanger vos pensèes entre vous;on apprend toujours et c’est toujours bien d’apprendre en toute modestie!

  3. Karim10

    Bonjour .El-Quardaoui ,veut sa revanche .L’Avant détermine l’Après !
    La mosquée Al-Azhar, fondée dans X°siècle, est le siège de l’université Al-Azhar. Lors de mon premier Voyage à « Mysr – Oum d’ounya » en 2007 je me suis posé des questions. Pourquoi ces trois minarets ? Le mausolée El-Houcein au minaret à deux têtes et puis le mythique Mausolée Sayida Zineb !? Et Al-Azhar a bel et bien été le centre de la daa’wa (propagande) « chiite » fatimide ! Napoléon Bonaparte ordonna à ses canons de sauter les portes de cette mythique mosquée !
    J’ai donc choisis de résider dans le quartier El-Houcein au cœur du khan-Al-khalili pour voir les choses de prés. Un « bouloulou local » m’a même proposé de visité le sous sol d’ Al-Azhar ?!
    L’imam de la mosquée Al-Azhar (actuellement Mohamed Ahmed al-Tayeb ) est la plus haute autorité de l’islam en Égypte. Il est fonctionnaire d’État et nommé par le chef de l’état ! La nouvelle Constitution Egyptienne prévoit parait-il que le prochain grand imam Azhari sera « élu » !( sans que les modalités ne soient spécifiées). Il est seulement précisé qu’il devra être choisi parmi les oulémas de l’institution (Par les frères bien sûr !).Donc le cheikh Youssef al-Qaradaw, pourrait avoir ses chances. Lui qui a déjà « CDT » la prière devant plus d’un MILLION de « Révolutionnaires !» du Maydan Tahrir le 18 Février 2011! Lui président de l’Association internationale des savants musulmans ! Lui qui a intégré dernièrement le Conseil des oulémas d’Al-Azhar. C’est comme s’il avait intégré le collège des cardinaux avant d’être élu pape ! Ha ha ! Il ne manque que la cheminée ! N’est ce pas Souriant Mr Smiley ? Bon ! Il est vieux (86 ans ! ) Si Al-Tayeb n’a pas dit son dernier mot ! ….. Peut-être mais connaissant les conduites infra-politiques des « arabes » et les « américains » qui nous dit que le menu n’est pas déjà cuisiné ?
    Je m’explique .Le Hidjaz (Oulamas Mecqua-Rabita ) seront écartés explicitement ! Le Cheikh Al-Azhar deviendra-il Nouveau PAPE ? (Tout au moins Hanb ali). Dans un nouveau Moyen orient ? Ou plutôt un déjà vu ! Au grand DAM des Hannafi Turc et des Chiits du golf Persique ! Ou tout simplement ! Retour de la modération de la pensée et alliance de l’islam et État moderne. C’était donc ça! : « Ruminer des idées déjà pensées ! »(dixit- Nietzsche). Alors ! Un Quardaoui peut cacher un autre Quardaoui !
    Décidément, l’extravagance de ce printemps « Arabi » ne cessera jamais de nous étonner !
    Historiquement les oulémas d’Al Azhar ont longtemps incarné la soumission au pouvoir politique en Egypte mais aussi à la « JET SET » Arabe ! Mais à partir de 1961 ils cherchent à se partager (avec les islamistes) la contestation politique à fondement religieux. Ils remettent en question l’opposition (En Algérie aussi et dans l’ensemble du monde arabo -musulman) entre islamistes et lettrés traditionnels. Et devinez qui était l’un des principaux chefs à l’époque ? Oui ! El-Quardaoui ! C’est pourquoi ! Il fut expulsé et déchu de sa nationalité Masri par Gamel Abd Nacer en 1961 (Il fut accueillit à bras ouvert par le Qatar).Son « retour printanier » en Egypte en 2011 n’est- il pas un signe de marche en avant vers le pouvoir ? Ainsi Obama pourra inaugurer la prochaine et dernière épisode « Oukhouwa Bidon » en palestine.
    Alors El-Quardaoui (Doctorat Honoris de l’Université de Jérusalem en 2008) ! Prendra sûrement sa revanche ! L’Avant détermine l’Après .Encore une règle d’or de l’Histoire.
    Cordialement.

  4. Smiley

    Smiley vient au secours d’AL Hanif pour ” éradiquer” quelques coquilles malencontreuses.
    Merci de lire:
    ” barbe et turban blancs
    sidérante
    auquels place…..
    espace
    gazo-pétroliers
    réactuliser texte et contexte
    convergence
    soumettre
    le prêche

    opportunistes
    guerilla archaique
    le montage had hoc n’est plus opérant

    Merci à la rédaction d’apporter ces correxctifs.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00