Tizi Ouzou : des citoyens déjeunent publiquement pour la “liberté de conscience”

TIZI OUZOU- Un groupe de non-jeuneurs ont organisé, samedi en milieu de journée, un rassemblement pacifique au niveau de la place de l’Olivier de Tizi-Ouzou, où ils ont déjeuné publiquement réclamant la défense d’une “liberté de conscience”.

Au nombre d’environ 150 citoyens, selon les services de sécurité, ces non-jeuneurs, dont des militants du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK, non agréé) et des adeptes d’une église évangéliste, ont consommé du pain et bu de l’eau, des jus de fruits et de la bière.

Selon ces initiateurs, cette action se veut une “interpellation” des autorités sur le respect des libertés individuelles, de la liberté du culte et de conscience, garanties par la loi algérienne et “non une attaque contre l’islam”.

Ils ont estimé que leur acte est “un appel à la tolérance, la fraternité et le respect de l’autre”.

Ce déjeuner public, pendant le mois de ramadan, le premier du genre, a été différemment perçu par les citoyens de Tizi Ouzou, qui ont exprimé des avis de tolérance, d’indifférence et de condamnation. Ainsi, Dalila, une jeune fille voilée, interrogée par l’APS a condamné “fermement” cette action de déjeuner en public durant ce mois sacré. “Non seulement, ces gens-là n’ont pas honte de ne pas faire le ramadan, en plus ils déjeunent publiquement, la loi doit être appliqué contre eux”, a-t-elle dit.

Un homme à la barbe fournie, portant Kamis a refusé, quant à lui, de s’exprimer sur le sujet. “Je n’ai rien à dire”, s’est-il contenté de déclarer, alors qu’un jeune citoyen, qui était avec lui, n’a pas caché son “irritation”, jugeant cette action comme “une grave atteinte à l’islam”.

Un septuagénaire, qui s’est intégré dans la discussion, a rappelé que “jadis, il était formellement interdit par le comité de village, sous peine de payer une amende, de rompre le jeûne en public. La discrétion étaient exigée des non-jeuneurs qui n’étaient toutefois ni agressés ou pourchassés”.

Des jeunes, qui font le ramadan ont estimé, quant à eux, que “chacun est libre de jeûner ou pas comme chacun est libre de faire la prière ou pas, du moment où personne n’impose à l’autre sa démarche”.

“Ces non-jeuneurs ne sont pas obligatoirement des autonomistes ou des chrétiens”, fait remarquer une dame qui affirme que l’un de ses enfants est un non-jeuneur. “L’essentiel est d’éviter toute forme de violence visant à imposer une idée quelconque”, a-t-elle ajouté.

Plus loin de la place de l’Olivier où les non-jeuneurs ont commencé à se disperser dans le calme, au coin d’un trottoir, presque à l’abri des regards, un vieux boit discrètement de l’eau sans se sentir impliqué ni par le sit-in, ni par ceux qui s’y opposent. “Il est peut être malade”, s’exprime un passant avant de poursuivre sa route.

A noter que cette action est intervenue en réaction une tentative de fermeture d’un restaurant à Tifra (daïra de Tigzirt), effectuée dernièrement, par la gendarmerie au prétexte qu’on y servait des repas au moment du jeûne.

Rassemblement d’une centaine de non-jeuneurs à Aokas (Bejaïa)

BEJAIA- Une centaine de personnes ont pris part, samedi à Aokas, (25 km à l’est de Bejaïa), à un rassemblement de non-jeuneurs, organisé par un comité citoyen local, engagé pour “la liberté de conscience et le droit à la différence”.

Initié en soutien à une action de même nature, observée simultanément à Tizi-Ouzou, le rassemblement a été ponctué par un déjeuner public et un meeting durant lequel, les organisateurs ont tenu à expliquer leur démarche qui, ont-ils dits, “ne vise rien d’autre que la célébration des valeurs de tolérance qui caractérisent la vie sociale dans la région, notamment le respect des différences”.

“Jeuner ou non, c’est une affaire personnelle et personne n’a le droit d’imposer sa vision des choses”, a soutenu un des intervenants qui réfute, par ailleurs, l’idée de provocation accolée à l’initiative, prenant pour preuve la présence parmi les manifestants de nombreux jeuneurs.

D’autres orateurs ont longuement discouru sur la “liberté de conscience” et la “liberté d’opinion”, mettant en avant leur faveur pour “un système laïque, garant de toutes les libertés et frein à toute instrumentalisation de la religion à des fins politiques”, ont -ils dit.

En fin de meeting, les manifestants ont improvisé une marche à travers les rues de la ville, avant de se disperser dans le calme. Le principe de la réédition du rassemblement au chef-lieu de wilaya a été également retenu au terme de ce rassemblement.

Source: APS


le 03 août 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 août 2013

20 Commentaires pour “Tizi Ouzou : des citoyens déjeunent publiquement pour la “liberté de conscience””

  1. jawad

    Mais bien sûr qu’ils peuvent ne pas jeûner si cela leur chante. Seulement pourquoi faire exprès tout ce tintamarre qui tend à crever les tympans? N’est-ce pas quelque «chose» qui ne veut pas dire son nom et qui ose juste montrer le bout du nez?

    • Mourad

      C’est juste de la provocation grossière et ridicule de makistes en tout genre venus tout droit de leurs bars parisiens..Ils ont tous repris l’avion pour retourner vivre leur vie pathétique faite de combats imaginaires, d’ennemis qu’ils se fabriquent,etc..bref, c’est un non evenement ce repas..si cela ne tenait qu’à moi, ils n’ont qu’à se balader nus en jouant de la trompette..rien à secouer de leur vie, je ferais juste en sorte qu’ils ne m’empêchent ni de jeuner ni d’aller à la mosquée..LAKOUM DINOUKOUM WALIYA DINI…

  2. le cygne

    « ITTEVAN WUSIGNA ID ITTAWIN LEHWA »……….!!! Et puis… “ADFEL YEKKAT DEG OUDRAR, SMUM INES DI SWAHEL”…..

    Allah Yahdina…!!!

    • Boualem

      là je n’ai rien compris quelle langue vous parlez ? madame en plus c’est impoli vous l’oubliez ? vous n’etes pas seule ?ici c’est le domaine du public je vous le rappelle j’espère que la leçon est apprise ? au sujet du shor merci beaucoup sauf que je ne mange jamais au shor je dors directement car voyez vous je fais attention à la ligne MERCI MADAME

      • le cygne

        Salam Mr Boualem…! Avant de donner des leçons à tort et à travers Mr le professeur de la vieille école; n’avez vous pas dit que l’Algérie est située sur une terre berbère d’Afrique du Nord que personne ne veut admettre pour des raisons que la raison ignore…..enfin c’est vous qui croyez ça, car personne ne peut changer l’histoire….Et comme la langue Amazigh est devenue une langue nationale, alors je ne crois pas du tout que ça soit impoli d’écrire quelques proverbes en Amazigh sur ce site, histoire de s’adresser aussi à ceux qui ne lisent ni en français ni en arabe…..et qui font aussi partie du domaine public….n’est ce pas…..!! Alors vos remarques, vous les gardez pour les vrais Bouzguendels…….!!!!

        ‘Shor’ est une Sounna, et vous n’êtes pas obligé de manger des tonnes de nourritures, maintenant si votre ligne est plus importante, alors libre à vous de choisir ce qui vous arrange le plus….! Attention à ne pas perdre toute la ligne…..!!!!!!

        Saha Ftorek (j’espère que vous prenez El Ftor ou bien ……??)

        • Boualem

          Bonsoir madame vous dites je m’adresse à ceux qui ne lisent ni arabe ni français expliquez vous c’est écrit en français alors ? que vont-ils comprendre ? je crois que le jeu^ne vous fait perdre votre mémoire madame? pour le mot bouzguendels je ne le connais pas moi expliquez moi ? quant au shor je connais ma religion madame mais à dire ou bien……?? là ce n’est pas gentil du tout vous avez dérapé madame jusqu’à ce point …..moi au moins je dis la vérité je ne me lève pas car le seul problème pendant le ramadan c’est le SOMMEIL tout le monde le confirme enfin allah yahdina ou yahdi ennas elkol ya rabi amine RESTONS DANS LE STRICTE CADRE DU SITE SVP MADAME NE DEBORDONS PAS la ligne jaune c’est le retrait du permis de conduire madame .alors ………………….?

  3. espoir2006

    Cher Omarof11
    Bien dit cher Monsieur, l’essentiel est ailleurs.

  4. omarof11

    Que c’est etrange, focaliser tte l’ attention sur qq non jeuneurs, et oublier l’essentiel à savoir qu’il sort de chez nous plus de 30 milliards de dollards en cinq mois , cela depasse tout entendement , il faut savoir revenir à l’essentiel, et si ces non jeuneurs voulaient nous faire passer ce message ci.

  5. omarof11

    Je trouve que c’est une bonne mise à l’epreuve auxquels ont ete soumis les jeuneurs , il faut qu’ils sachent qu’il existe des personnesqui pensent autrement, et il faut coute que coute que notre jeunesse apprenne ce que c’est la tolérance chez eux , sinon ils iront , comme ils le font tous les jours au péril de leur vie, braver les affres de la méditerannée pour découvrir cela ailleurs, et je ne veux froisser qui que ce soit en pensant cela.
    Il existe bien des musulmans pieux partout dans le monde qui acceptent le jeu sans que cela ne derange, et l’islam n’en sort que plus grandi. Merci.

  6. le cygne

    La liberté de conscience, hada 3ilm Jdid tani…Khardj Jdida Ta3 juillet 2013..!!. à chaque fois, ils nous sortent des termes nouveaux, quand ils sentent que les autres ne sont plus efficaces, démodés et Fa9ou Bihoum….!!!!
    Le temps des grands philosophes est révolu…ils ne restent que les faibles d’esprit qui nous mènent directement vers l’anarchie (Hout Takoul Hout)….!! Les Minus Créatus d’aujourd’hui, ne sont plus capables de rivaliser avec les grands d’antan……Ceux de maintenant, ils sont forts dans la destruction au sens large du mot…..!!!! La destruction entre autres, du peu de ce qui reste comme bonnes valeurs et mœurs…..!!! La ‘phelsapha’ a été remplacée par la ‘phelphessa’ et l’Inflessa….!!! Ne voyez-vous pas, que nous allons tout droit vers le bord du précipice…??? Tous les équilibres ont été rompus, et l’absence d’équilibre caractérise une situation de déséquilibre hélas….Ainsi, l’homme se différencie peu du monde animal qu’il devait tant dépasser intellectuellement, car l’intelligence qui, du fond des laboratoires, effectue tant de découvertes n’a exercé jusqu’ici qu’un maigre rôle dans la vie sociale. Elle reste imposée par des impulsions que la raison ne régente pas….!!!

    Comme la Nature ne tolère pas le déséquilibre, alors les nouvelles espèces déséquilibrées ne tarderaient pas à disparaître….plus vite qu’on ne le croit…!!!

    Quelle éducation, même les étrangers respectent les Musulmans dans leurs pays…et ces Pingtruches complexés veulent prouver quoi….??? En tout cas, ils ont réussi à montrer leur côté immoral, leur bassesse, et surtout la marchandise qu’ils veulent nous importer de l’autre rive……!!! A force de se nourrir du poisson pourri et du fromage puant de Normandie, ils ne peuvent plus s’en passer……. et s’ils lisaient un peu quelles sont les avantages du Jeûne, peut être qu’ils changeraient d’avis…qui sait…..??? Allah Yahdina

    En tout cas, Ferhat Mehanni et ses adeptes ne représentent ni Tizi, ni Bejaïa, smeh iyi Hacha les Derguez et les Tilawin

    SHAME ON YOU….!!!!

    • Boualem

      Re bonjour madame au sujet de ce sujet ne tombez pas dans les pièges car voyez vous il y a à tizi ouzou et bédjaia de bons musulmans très pieux ne stigmatisant pas toute la population de cette région qui a tant donné pendant la révolution ceux qui ont mangé en plein public c’est les militants du MAK de ferhat mehenni ,du rcd , du ffs car il s’agit là d’une opération purement politique visant à semer le trouble parmi les algériens aidé par le pouvoir qui laisse pourrir la situation pour mieux controler le jeu c’est un non évènement pour moi qu’ils mangent la MERDE ça ne m’intéresse pas .

      • le cygne

        Salam Mr Boualem….! Merci…mais je ne suis pas tombée dans le piège, car si vous avez bien lu mon commentaire, vous auriez dû remarquer que j’avais dit que Ferhat Mehenni et ses adeptes ne représentaient ni Tizi, ni Bejaïa, villes des Derguez et des Tilawin…. sachant que la majorité de la population a été indignée par ce geste immoral et irrespectueux…..!

        Allah Yahdina…..!

  7. meiden tahrir

    Mais ma foi, en voilà des manières de traiter des gens de tous les qualificatifs et noms de bas niveau parce qu’on se cache derrière les cigognes pourtant , il ya longtemps qu’ils ont migré, il doit y avoir des cygnes “kafarates” dans cette région . Voyez-vous , ils sont les premiers habitants de cette terre bien avant l’arrivée des romains, turcs et koreich et vos semblables.Cet acte est identique à celui qui s’immole par le feu devant des abrutis de votre trempe qui n’arrivent pas à réaliser que nous sommes en 2013. Qui vous a permis de les traiter de ramassis ces citoyens et vous, vous savez ce que vous nous rappelez ? Votre égocentrisme déborde et il vaut mieux aller déjeuner avec eux au lieu de continuer à rabâcher des termes et idées encore une fois , je le dis et redis , obsolètes des années 70. Ayez la décence et apprenez à respecter autrui . Possible que mon docteur trouvera un remède pour celui qui souffre d’une neuropathie, tous les symptômes l’indiquent.

  8. Hebri

    Abdelkrim travaille au Sahara, dans une entreprise étrangère. Il parle de son co-équipier (un Japonais). Ecoutons-le!

    – En ces jours de Ramadhan, j’ai beau insister en lui disant que ça ne me dérangerait nullement qu’il prenne en ma présence son déjeuner, qu’il boive un café ou qu’il fume une cigarette. Le brave homme ne veut rien savoir. Et toujours et à chaque fois, ne serait-ce que pour prendre un verre d’eau, il prend le soin de s’isoler loin des yeux des musulmans. Mais pourquoi prendre à chaque fois cette peine, lui ai-je demandé? il m’a répondu alors: «écoutez Monsieur! je vis parmi vous et je suis censé partager les conditions de vie qui sont les vôtres. Et faute de jeûner comme vous le faites, la moindre des choses est que je manifeste le respect total à l’égard de votre religion et à l’égard de votre personne.

    Ce Japonais a sa propre religion (et peut-être qu’il n’en a pas) ; il a ses propres valeurs, ses propres principes. Bref, un «code» de conduite qu’il a bien sûr choisi librement pour mener son existence. Mais malgré cela, sa conscience (certainement plus libre que celle des non-jeûneurs de Tizi-Ouzou) ne lui a pas permis de heurter les lois du lieu environnant.

    Saha Ftorkoum!

    • hakim

      Salam Hebri,
      Ce que tu évoques ne m’étonne guère, et si on avait le tiers de leur mentalité,on serait un exemple pour nos propres compatriotes qui confondent liberté d’expression,et respect pour le reste de la nation qui en ce mois de ramadhan béni par Allah respecte le dogme de ce qu’Allah nous recommande,mais cette partie de notre pays y’a eut toujours des récalcitrants envers le reste de la nation n’est-ce pas? En ce qui concerne ton collègue Japonais chapeau bas,saha ftourek.

  9. Boualem

    Madame le cygne avec tout mon respect pouvez vous me dire qui sont ces 8 millions de martyrs dont vous parlez ?Expliquez vous avec un paragraphe court , explicatif ,et clair bien sur car voyez vous je constate que certains respectables lecteurs de BAI disent n’importe quoi à mon avis et que moi je n’arrive pas à comprendre ce qu’ils écrivent trop souvent hors sujet trop souvent pères fouettards trop souvent ils prennent partis pour n’importe quoi s’ils ne savent pas dire non je suis désolé pour eux et aussi qu’ils doivent lire et comprendre les mots à leur juste définition. MERCI aux fidèles lecteurs de BAI qui ne nous donne que du bonheur afin de débattre sereinement et librement encore une fois.

    • le cygne

      Mr Boualem Saha Ftorek….!!!! A vos ordres professeur….comme vous êtes plus âgé que moi, je dois me plier à la volonté du Maître….par respect…mais le paragraphe ne sera pas court, vous l’auriez deviné….!!!! Voyez- vous professeur, l’assassinat de victimes par les colonisateurs barbares datent de 1830 et non pas de 1954…..donc, quand je parle de 8 millions de Martyrs, je fais allusion à toux ceux et celles qui ont été tués ( killed) par les Français depuis 1830 jusqu’à 1962, en Algérie, en France et un peu partout dans le monde….Ne me dites pas que vous ignorez cette partie de l’histoire….???
      Si les crimes d’Hitler sont pleinement reconnus comme tels par la France officielle, c’est avant tout parce que ses victimes sont considérées comme appartenant de plein droit à l’humanité. A l’instar de l’ensemble des peuples non-occidentaux, les Algériens n’ont pas ce privilège. D’ailleurs Aimé Césaire disait déjà au lendemain de la guerre 1939-1945 dans un Discours sur le colonialisme que les Occidentaux ne reprochent pas à Hitler « le crime en soi, le crime contre l’homme, » « l’humiliation de l’homme en soi, » mais « le crime contre l’homme blanc », c’est-à-dire « d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique. »……Eh oui ! C’est la politique du monde ‘civilisé’ qui règne sur la planète jusqu’à ce jour….. !

      Durant la période allant de 1830 à 1871, la France se lança dans une politique génocidaire ‘décorée’ de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité plus abominables les uns que les autres. La « pacification » du pays fut obtenue au prix de la systématisation des « razzias » par le général Lamoricière et de la mise en place d’une politique de la « terre brûlée » par le maréchal Bugeaud.
      Face à la résistance algérienne, l’anéantissement et la déportation étaient les solutions proposées par Montagnac : « Voilà, mon brave ami, comment il faut faire la guerre aux Arabes : tuer tous les hommes jusqu’à l’âge de quinze ans, prendre toutes les femmes et les enfants, en charger des bâtiments, les envoyer aux îles Marquises ou ailleurs ; en un mot en finir, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens… »…voilà comment étaient traités nos grands parents de ‘Chiens’ par les vrais chiens errants….. !!!!
      Dans la nuit du 6 au 7 avril 1832, la tribu des Ouffia fut exterminée près d’El-Harrach (Maison-Carrée) par le gouvernement du duc de Rovigo. A ce moment, Pellissier de Reynaud affirmait : « Tout ce qui vivait fut voué à la mort ; tout ce qui pouvait être pris fut enlevé, on ne fit aucune distinction d’âge ni de sexe. En revenant de cette funeste expédition, plusieurs de nos cavaliers portaient des têtes au bout de leurs lances et une d’elles servie, dit-on, à un horrible festin. »…….ce sont les exploits des défenseurs des droits de l’homme, donneurs des leçons aux autres, alors qu’ils doivent rougir de honte devant l’humanité toute entière….et encore ce n’est pas suffisant…. !
      Par la suite, l’assassinat de tribus entières se renouvela à plusieurs reprises. En 1844, le général Cavaignac procéda à l’enfumage de la tribu des Sbéahs pour obtenir leur reddition. Décrivant cette « opération », le général Canrobert écrivait : « On pétarada l’entrée de la grotte et on y accumula des fagots de broussailles. Le soir, le feu fut allumé. Le lendemain quelques Sbéahs se présentèrent à l’entrée de la grotte, demandant l’aman à nos postes avancés. Leurs compagnons, les femmes et les enfants étaient morts. »
      En 1845, dans le Dahra, devant les difficultés à réprimer une insurrection menée par un jeune chef maraboutique surnommé Boumaza, le colonel Pélissier décida d’enfumer les Ouled Riah. Loin d’être un acte isolé, l’« enfumade » des Ouled Riah fut encouragée par le gouverneur général d’Algérie, le maréchal Bugeaud, qui ordonna au colonel Pélissier d’employer cette méthode le 11 juin 1845 : « Si ces gredins se retirent dans leurs cavernes, imitez Cavaignac aux Sbeha. Fumez-les à outrance comme des renard.. »
      Quelques semaines après l’« enfumade » des Ouled Riah, le colonel de Saint-Arnaud fit procéder à l’emmurement d’autres membres de la tribu des Sbéahs : « Alors je fais hermétiquement boucher toutes les issues et je fais un vaste cimetière. La terre couvrira à jamais les cadavres de ces fanatiques…. ».
      Les massacres de masse reprirent au lendemain de la guerre 1939-1945 afin de lutter contre le mouvement national algérien qui voulait libérer l’Algérie du joug colonial français. Les massacres de mai 1945 dans le nord-constantinois firent plusieurs milliers de victimes.

      Dans sa lettre de démission adressée à Robert Lacoste, ministre résident en Algérie, le secrétaire général de la police d’Alger, l’ancien résistant Paul Teitgen, qui avait été torturé par la Gestapo, n’hésita pas à comparer l’action des militaires français à celle de la police secrète du Troisième Reich….

      à suivre…..

      • le cygne

        Donc je vous disais, pour limiter l’ampleur des assassinats, il n’est souvent évoqué que la période 1954-1962, communément nommée guerre d’Algérie. Pourtant, dès le début de la colonisation de notre pays en 1830, la France a opté pour l’extermination pure et dure des autochtones, indigènes.
        En 1880, le déclin démographique de la population algérienne était tel que, dans une étude intitulée: “La démographie figurée de l’Algérie” , le docteur René Ricoux, chef des travaux de la statistique démographique et médicale au bureau de statistique du gouvernement général de l’Algérie, prévoyait la disparition des Algériens. Selon lui, les Berbères et les Arabes, « races inférieures » et surtout « races dégénérées », devaient tendre « à disparaître d’une façon régulière et rapide »

        En plus de ces divers crimes contre l’humanité, les correspondances et les mémoires des acteurs de la conquête regorgent en témoignages qui certifient des appétences génocidaires des barbares et du caractère méthodique de l’entreprise exterminatrice. La chasse à l’homme fut le titre de l’ouvrage du Comte d’Hérisson.

        En plus de ces divers crimes contre l’humanité, les correspondances et les mémoires des acteurs de la conquête regorgent en témoignages qui certifient des appétences génocidaires des barbares et du caractère méthodique de l’entreprise exterminatrice. La chasse à l’homme fut le titre de l’ouvrage du Comte d’Hérisson.
        Dans ses Lettres, le lieutenant-colonel de Montagnac évoquait clairement son projet exterminateur : « Tous les bons militaires que j’ai l’honneur de commander sont prévenus par moi-même que, s’il leur arrive de m’amener un Arabe vivant, ils reçoivent une volée de coups de plat de sabre. » .
        Les militaires français étaient loin d’être les seuls adeptes de cette conquête génocidaire de l’Algérie. Médecin à Alger, le docteur Bodichon formulait les mêmes désirs exterminateurs dans un article publié en 1841 : « Sans violer les lois de la morale, nous pourrons combattre nos ennemis africains par la poudre et le fer joints à la famine, les divisions intestines, la guerre par l’eau-de-vie, la corruption et la désorganisation […] sans verser le sang, nous pourrons, chaque année, les décimer en nous attaquant à leurs moyens d’alimentation. ».

        Des intellectuels renommés et respectés, appartenant à des courants de pensée multiples voire antinomiques, s’enthousiasmaient pour la colonisation et allaient jusqu’à justifier « philosophiquement » crimes et massacres. Un penseur « libéral » comme Alexis de Tocqueville écrivait en 1841 : « J’ai souvent entendu en France des hommes que je respecte, mais que je n’approuve pas, trouver mauvais qu’on brûlât les moissons, qu’on vidât les silos et enfin qu’on s’emparât des hommes sans armes, des femmes et des enfants. Ce sont là, suivant moi, des nécessités fâcheuses, mais auxquelles tout peuple qui voudra faire la guerre aux Arabes sera obligé de se soumettre. » L’auteur de De la démocratie en Amérique ajoutait : « Je crois que le droit de la guerre nous autorise à ravager le pays et que nous devons le faire soit en détruisant les moissons à l’époque de la récolte, soit dans tous les temps en faisant de ces incursions rapides qu’on nomme razzias et qui ont pour objet de s’emparer des hommes ou des troupeaux. ».

        Défenseur du droit et des modestes, Victor Hugo n’en exposait pas moins une dévotion coloniale débordante. Dans son journal, Choses vues, Hugo rapportait un débat qu’il avait eu avec le général Bugeaud en janvier 1841. Face au manque d’enthousiasme colonial de Bugeaud, Hugo expliquait : « Je crois que notre nouvelle conquête est chose heureuse et grande. C’est la civilisation qui marche sur la barbarie. C’est un peuple éclairé qui va trouver un peuple dans la nuit. Nous sommes les Grecs du monde, c’est à nous d’illuminer le monde. Notre mission s’accomplit, je ne chante qu’Hosanna. Vous pensez autrement que moi c’est tout simple. Vous parlez en soldat, en homme d’action. Moi je parle en philosophe et en penseur. » .
        L’oppression du peuple algérien ne cessa pas après la période de la conquête (1830-1871). Elle se perpétua sous d’autres formes notamment par une politique de destruction de l’identité culturelle et civilisationnelle du peuple algérien. A la suite de la conquête génocidaire, la France mit en place une politique ethnocidaire visant à faire disparaître l’ensemble des caractères sociaux et culturels du peuple algérien en s’attaquant prioritairement à l’islam et à la langue arabe qui fut déclarée langue étrangère dans son propre pays. Les structures d’enseignement prévalant avant la colonisation, les mosquées et autres lieux de culte musulmans furent largement détruits.

        Et Malheureusement, nous payons la facture jusqu’à ce jour, grâce à la connivence des nostalgiques de l’Algérie-Française et les News H, avec la bénédiction des pingouins et leurs Sbires de Hizb França…..et toute la boucle a été bouclé avec l’eau minérale d’Evian…. !!

        Voilà professeur, ma copie sur l’histoire des 8 millions….j’attends la note…..Mais bon, pour être franche, je la connais d’avance….!!!

        Saha Shorek Mr Boualem..

  10. BOUBAKAR

    “IN LAM TASTAHYI,FA SNA3 MA CHIITE” ce n’est une libertè ca ,c’est une atteinte directe à la majoritè des citoyens;tu as envie de manger mange et que personne ne te voit,demain,vous marcherez nus comme des vers dans les rues de la ville et vous allez dire;c’est la libertè de conscience,alors moi je vous dis une chose faites le en famille si vraiment vous trouvez cela comme libertè de conscience!!! quelle conscience!!!!!

  11. le cygne

    Mr Reffas, qu’est ce que je vous disais, vous maniez très bien les cartes….!!!

    C’est ça oui…”la liberté de conscience” et “la liberté d’opinion”…..une poignée de manchots qui pour la plupart ont atterri de l’autre rive, veulent faire leur loi, je veux dire celle des Pingouins qui les nourrissent bien d’après ce qu’on voit….!!!! C’est quoi encore ce feu d’artifice…..??? Pourquoi ces Manchots qui ont atterri (pour la plupart), tout droit de l’autre rive ne pouvaient pas manger et boire chez eux….??? Personne ne les a forcés de jeûner, yaklou hata les germes pathogènes du fromage puant de Normandie, Ils sont libres, mais ils doivent respecter la majorité de leurs concitoyens, car nous sommes dans un pays Musulman……!!! La question qui se pose pourquoi Tizi-Ouzou et Bejaïa……??? En plus ce sont les News protestants pour une poignée de dollars et des visas qui se sont réunis avec les apôtres de ce vendu de Ferhat Mehenni……..Quel bonheur….!! Ils veulent la ‘ libanisation ‘ ou la ‘Soudanisation’ de l’Algérie C’est ce ramassis de virus qui veut s’approprier l’Algérie des 8 millions de Martyrs…….!!!! Chantons, alors Frère Jacques dormez- vous….!!!!

    C’est le moment du Shor et de la prière……. on y reviendra Inchhallah…Saha Shorkoum….

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00