UDL : Au cœur d’un autre scandale?

L’UNIVERSITÉ DE SIDI BEL ABBES AU CŒUR D’UN AUTRE SCANDALE ? : La police enquête sur une affaire de détournement de deniers publics
Une affaire de détournement de deniers publics a animé il ya presque une année les discussions des universitaires au lendemain de la mise en retraite du financier du rectorat.

L’UNIVERSITÉ DE SIDI BEL ABBES AU CŒUR D’UN AUTRE SCANDALE ? : La police enquête sur une affaire de détournement de deniers publics
Le refus de son remplaçant désigné par le trésor de la wilaya d’être installé au poste et les dizaines de lettres anonymes sur un prétendu détournement de deniers publics ont réveillé des soupçons chez les services de sécurité qui a-t-on appris ont déclenché une enquête diligentée par la brigade économique et financière de la police dont les premières investigations et auditions de témoins ont été déjà entamés. Selon les premiers éléments de l’enquête, le préjudice causé à la gestion des marchés de l’université s’élèverait à des dizaines de milliards de centimes échelonné depuis l’année 2005.Des sources dignes de foi et au fait des détails du dossier signalent des irrégularités dans les écritures comptables qui aboutissent à des erreurs dans les situations et les factures des fournisseurs. Les virements qui seraient frappés « d’erreurs »atterrissent après dans un compte trésor appelé « compte d’attente » et le tour de passe est joué. C’est justement ce compte d’attente qui intéresse les enquêteurs de la police car signalent nos sources d’information des mouvements douteux auraient été opérés sur ce compte .Les inspecteurs de la BEF s’attèlent à vérifier les identités des fournisseurs et entrepreneurs ayant bénéficié de marchés avec le rectorat de l’université pour s’assurer de leurs éventuels relations familiales avec des responsables de l’université.si les résultats de l’enquête confirment les soupçons sur une gestion douteuse c’est toute une chaîne de responsables de l’université et du trésor public qui auront à s’expliquer devant la justice a-t-on commenté. Est ce qu’il s’agit d’un autre scandale qui menace l’université de Sidi Bel Abbès ? Celui de notes falsifiées de la faculté de médecine qui a éclaté au début de l’année universitaire écoulée n’a pas encore totalement été oublié et continue de meubler les débats sur la place publique.

D M
Reflexion

******************************

La gestion de l’université Djilali Liabès (UDL) est depuis quelques jours sous la loupe des services de sécurité.

La brigade économique et financière (BEF) de la sûreté de wilaya de Sidi Bel Abbès a, en effet, auditionné lundi dernier plusieurs fonctionnaires de l’université et du Trésor public au sujet d’une présumée affaire de détournement de deniers publics, a-t-on appris de sources proches de cette enquête.Les soupçons qui se sont accumulés autour de la gestion financière de l’université depuis l’année 2005, notamment après le refus d’un employé du rectorat d’occuper, à la mi-octobre, le poste de comptable en remplacement de son prédécesseur parti en retraite, ont poussé la police à mener des investigations concernant cette affaire.
L’enquête préliminaire aurait ainsi révélé, selon nos sources, de nombreuses anomalies en matière de passation de contrats publics ainsi que des irrégularités dans les écritures comptables. Ladite enquête a été déclenchée par la BEF, apprend-on, à la suite de plusieurs lettres de dénonciation mettant en cause des responsables de l’université ainsi que de nombreux fournisseurs. Rappelons que le budget de l’université pour l’année 2012-2013 est estimé à quelque 7,70 milliards de dinars. Au début du mois d’octobre 2012, le recteur avait annoncé que le budget consacré à chaque faculté sera rendu public prochainement sur le site internet de l’UDL.

Abdelkrim Mammeri
El Watan


le 03 novembre 2012


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 novembre 2012

6 Commentaires pour “UDL : Au cœur d’un autre scandale?”

  1. … [Trackback]…

    […] Find More Informations here: bel-abbes.info/?p=13789 […]…

  2. hakim

    Sbah-el-kheir aâlikom,
    Zalamite tu as tout dit et tout résumer l’algérie va vers les ténèbres! et ça côte de popularité ne vaut pas un rouble a travers le monde occidental en particulier.C’est ferré un baudet mort donc c’est du kif kif on ne changera jamais tout ce qui se passe chez nous de nos jours c’est vieux comme “Zeus” bon courage pour les humbles.

    • zalamite

      En général l’Algérie marche relativement bien mais la rumeur
      fait introduire la peur chez les gens…l’état doit montrer les affaires qui sont traités par les tribunaux et de constater que la wilaya est traduite plusieurs fois devant le juge et que la wilaya a ses propres avocats…
      la rumeur donne image totalitaire au pays pour empêcher les gens au recours de la justice..il y a un juge civile dans le cas ou un voisin ou même un policier vous harcèle..et aussi il ya un juge administratif dans le cas ou une direction ou une administration vous fait un tords..il ya des milliers de décision de juge contre toute administration pour rétablir les droits a l’employé y’a même des cas ou le juge ordonne la saisine budget par huissier pour payer l’employeur…
      le tribunal administratif se trouve a la Bremer entrer pour demander au moins a quoi sa sert et ce qu’elle pourra faire pour protéger les employés quel que soit leurs garde et leurs niveaux..Beaucoup croient hors toucher mais une fois a la retraite tu les voix courir a droite et a gauche pour gagner quelques sous en plus d’un petit poste occupé pendant quelques années et que le juge obligera l”‘administration à revoir sa copie des calculs de retraite…
      la retraite calme tout le monde …lorsque tu sais que la retraite t’attend l’employé se calme un peu..mais si il n ya pas de retraite l’individu se gonfle et se crois hors atteinte …c’est pourquoi une proposition de lois fait au contraire avancer la retraite a 50 ans…les 13 ans qui reste dépendent de tout un arsenal technique…
      Le ministère de la justice et pour lever tout équivoque et fermer la bouche a la rumeur doit éditer un journal électronique et ou tous les jugements seront publiés et portés aux publiques…Un étudiants a le droit d’ester son prof devant la justice civile ou administratif ??

  3. Abassia

    Qu’elle soit d’origine économique ou pédagogique ou scientifique, la situation mafieuse qui prévaut à l’université de SBA n’est qu’une conséquence de la mauvaise gestion et le laissez aller de la part du plus haut responsable de cette institution.
    A chaque fois qu’il y a un scandale; leurs auteurs ne sont pas du tout inquiétés. On leur confectionne une commission locale composée de beni oui oui qui font semblant d’enquêter sur le moment juste pour faire taire ceux qui crient haut et fort le scandale. L’effet révoltant s’estompe avec le temps et le tour est joué.
    La preuve, à UDL, on récidive souvent et les scandales ne cessent d’augmenter. Des notes trafiquées par ci, faux diplômes par là; détournement de deniers de l’état par l’autre et j’en passe. C’est absolument scandaleux.
    Mais enfin, qui, qui pourrait vous écouter et appliquer ce que vous proposez Zalamite?????

  4. zalamite

    le scandale de l’argent n’est pas important bien que c’est des crimes économiques..car privilégier des uns contre les autres dans la passation des marchés peut engendrer des réactions négative et des fois de nature virulente ou même subversive contre le domaine de l’état…tout ce qui état doit être en dehors de cette mêlée d’argent et d’affaire..le budget de l’état chez l’état crée un problème il faut lui trouver une solution transparente pour éviter toute suspicion contre le corps d’états…maintenant ce n’est pas l’université qui es taché mais l’état lui meme..Comment faire revenir sa prédominance?? a l’état de répondre a cette question car elle se trouve mêler a des affairistes de l’extérieur….Doit on enlever le budget de l’université d’entre les mains de l’université afin d’éloigner l’état de cette fréquentation ou carrément privatiser l’université?? Dans le cas de la privatisation de l’université les choses sont claires la corruption reste chez le civile et le tribunal civile s’en chargera de cette bande de malfaiteurs libre et en dehors du Corp. de l’état…Comment arrêter les rumeurs colporter contre le corps de l’état par ceux qui s’estime rejeter par une offre d’appelle…les discours dans les cafés et dans les taxis calomnieux font même jusqu’a colporter que le matériel acheté pour la pédagogie se trouve dehors dans les magazines entrain de tourner en photocopie et rame de papiers..toute cette calomnie et ces ragouts l’université doit les endosser car elle a laissé les porte ouvertes pour la diffusion de ces calomnie fondée ou non fondée..car comme on dit une petite calomnie non traité aujourd’hui va se transformer demain en passation devant les tribunaux révolutionnaire..les exemples ne manque soit dans les pays dites démocratique ou non démocratiques…
    Pour faire revenir la confiance des aujourd’hui avant qu’il ne soit trop tard il faut opérer des aujourd’hui un nettoyage de fond….
    Avant les années 70 et ici même a sidi bel abbes, le directeur de banque lorsqu’il voyait un de ces employés venir avec un nouveau costume très vite il d’éclanche une enquête interne..comment se fait t il qu’avec son salaire modeste cet employé a eu accès a ce fringue..soit il a volé soit il est entre les amis des autres qui l’entretienne..ce procédé chez les directions de l’état était presque normal et chaque direction était tenu de surveiller ces employer rien ne bouger sauf que l’employer était bien payer bien entretenu et bien rétablie dans ces droit sans le recours des syndicats qui peuvent profiter de l’occasion et travailler pour leurs comptes en faisant pression sur l’administration en usant du poids des travailleurs alors que le travailleurs ne recevait rien ou des miettes…le travailleurs doit être protéger par le tribunal administratif et jamais par un syndicat c’est un avocat qui mène les contestation a l’état ….
    Donc il faut déclencher l’appareil du fisc pour enquêter sur les biens de tous les employés qui ont occupé soit des postes de responsabilité soit des poste de syndicaliste…
    et commencer le nettoyage si une personne encore en responsabilité a sur son dos une petite calomnie non neutralisé il doit être mis en quarantaine, juste le temps que soit la calomnie a été neutralisé ou le bonhomme est encore sous le coup de la suspicion..un responsable slai et entaché ne doit jamais exercer pour maintenir l’autorité de l’état et dorénavant l’acte de calomnie contre Corp. constitué doit être frapper du coup de Crime..t’as pas le droit de calomnier que si tu portes des preuves..portes tes preuves devant le tribunal administratif et laisse la justice faire son travail dans les règles de la procédures..
    Donc il faut frapper très forts et utilisé le langage algérien
    >arwah 3tina tes diplôme (Vien donnes nous tes diplômes)
    >tebenez lancez une procédure de vérification
    > tu es née ou?? ou t’as eu ton bac??
    < Comment se fait que tu travaille dans ce service avec ce diplôme?? Qui t'avais placé ici?? Appelé le??
    < tes diplômes tes promotions comment ça se fait que vous trois vous soyez de la même région et du même quartiers?? qui vous a recruter??
    Tu a fais tes études en France ?? T’as acheté une voiture de là-bas ?? tu peux justifier les fonds ?? Tes copains de chambre ?? Leurs nationalités ?? Ta thèse ?? les membres de ton jury sont encore vivants ?? Donne-nous leur adresse mail ?? Tiens lance une procédure de vérification de soutenance demande une copie du procès verbale de sa délibérations de l’université d’origine. ‘’ Donne moi ton magistère ?? tu l’as obtenu ou ?? Comment ça se fait que tu n’as pas passé le concours ?? Tiens vérifier la liste des concours a l’université ou il avait eu ce diplôme ?? Comment ça se fait que cette université dépasse le nombre d’inscris chez elle plus que la moyenne nationale ?? Contacter le ministère pour le cas de ce département ?? comment ça se fait que tu exerce cette responsabilité sans avoir le grade de professeur ?? qui t’avais placé ?? comment tu l’as accepter tout en sachant que c’est interdit par la réglementation ?? Tu es responsable au premier degrés pour exercice de fonction sans niveaux requis c’est passible par la peine d’emprisonnement tu est entrain de renforcer les calomnies qui pèse sur l’état et t’exposer au pression étrangère sans que tu peux te défendre ?? dépose ta démission en attendant que tu sois jugé sur ce cas..

    voila un grand coup qui démare de sidi bel abbes et qui va comme une reaction en cahine toucher tous les autres universités…que la purification commence…y'en a mare une bande d'enrguméne qui font la lois contre tout un etat et un peuple

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00