UDL : Le master reste de l’exclusivité du sexe féminin

À la fac centrale de l’université Djillali Liabes de Sidi Bel-abbes, l’on a assisté cette semaine à une soutenance d’une trentaine d’étudiants dans la branche microbiologie. J’aurais aimé être connaisseur dans le domaine afin d’oser défier les embûches de ma négligence dans la science microbienne afin d’apporter d’amples satisfactions proposées par des jeunes filles dans leurs recherches.

D’abord surpris par une présence féminine majoritaire exclusive, je fus ébahie en suite par une vérité dans les coulisses par le niveau et l’acharnement des étudiantes des différentes spécialités. Les filles ont manifestement pris le dessus. Les garçons ont étonnamment disparu de cette course. L’alarme si elle sonne aujourd’hui     à travers cette intervention, elle doit avoir un écho fort en haut de la chaîne.

L’on a appris à rendre médiocre l’université pénalisant injustement sans distinction tous les étudiants et tous les professeurs par des bouches à oreilles. Le jugement des uns suite à leurs fautes et défaillances ne devrait tomber sur des potentialités, des êtres innocents qui s’adonnent à leurs missions pleinement avec beaucoup d’abnégations, autrement la manière egocentrique sera de détruire ce qui est bon au lieu de réparer le mal.

Pour ce faire évitons de juger de l’autre coté du mur sans aucune vision propre. Les étudiants tous comme leurs professeurs sont victime d’une politique, d’une gestion, de procédure, d’une absence affreuse de volonté d’améliorer le milieu éducative, permettre un milieu agréable, adéquat pour obtenir des résultats satisfaisants.

Les masterants qui devaient préparer leurs soutenances avaient besoin de moyens en matériels et produits pour leurs recherches. Cette réalité est amère, l’université comme structure possédant des laboratoires et un budget spécial ne répond malheureusement pas à cette volonté que l’on a trouvé et senti  dans notre assistance à la présentation des travaux des candidates devant leurs jurés à la Fac Centrale.

Dans une promotion de 30 étudiants, il y avait 28 filles. Le Pr ABBOUNI BOUZIANE entant qu’encadreur en présence des jurés la présidente Mme HARIR NOURIA, les deux examinateurs Mr BENINE AMINE et Mlle KANOUN KHADOUDJA nous furent d’abord satisfait de leur fruit qui s’exprimait pendant le défilement des étudiantes qui étaient toutes excellentes aux yeux de tous. Nous avons appris aussi que les garçons sont d’un nombre très réduit ne dépassant pas parfois le nombre de 4 dans d’autres filières dans un nombre total qui dépasse la trentaine. L’on constate que réellement les études supérieures n’intéressent que les filles.

Ça ne pourrait pas être un simple hasard qu’un bon nombre de garçons fuient leurs études dés la licence et parfois même avant à la recherche d’un avenir incertain dans le monde du travail. Ce n’est pas aussi une simple réflexion sur une page qu’il suffit tourner et continuer inconsciemment vers la catastrophe. Chaque problème qui parait à son début futile devient par la suite une calamité….et par la suite pas facile du tout à résoudre.

Il faut tout juste se poser la question pourquoi que nos garçons se comportent ainsi devant un trésor de la vie, et malgré le vertige de la structure de l’université, les filles et leurs professeurs restent debout à défier toutes ces insuffisances ?.

Djillali Toumi


le 03 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
03 juillet 2013

1 Commentaire pour “UDL : Le master reste de l’exclusivité du sexe féminin”

  1. zalamite

    En Europe et ailleurs dans les pays industrialisé les analyses sont du domaine du féminin..les garçons généralement boudent ces spécialités dite de cuisine..si vous assistez par exemple a une science de chimie de biochimie ou de microbiologie t’auras l’impression d’être dans une cuisine..un peu de sel, un peu colorant un peu de levure chimique un peu de sucre mélanger a l’aide d’un batteur et introduisez dans un four réglé a 350°C pendant 30mn..et tu auras une très beau madeleine..en Europe on exige même que les laboratoires soit occupé de préférence par la junte féminine car elle a une qualité que le garçon n’a pas..travailler avec les deux mains, et avoir le don inné du rangement..
    D’ailleurs si vous regardez les habits des étudiantes cela va tout dire..pas la peine de disserter un analyste tire vite sa conclusion….c’est connu chez après la chute des socialiste en Algérie les gens commencent a apprendre et a revenir vers la normalité de la vie..’’il faut avoir un métier et un peu d’argent pour s’installer a son compte’’..ce qu’il faut reconnaitre l’état soutient par le billet de l’ENSEJ ce cheminement..c’est une vérité qu’on doit la réserver pour ce pouvoir de 91 jusqu’a maintenant il a fait de mauvaise chose mais aussi il a fait quelques choses de bon..il faut de temps en temps reconnaitre le bienfait des uns et des autres..
    Qui pourra dire que l’ensej n’a rien servi ??? Et je crois c’est l’ENSEJ qui va sauver certain loubards du FLN devant la juridiction de l’au delà..comme disait le coran ‘’ils ont mélangé de bonnes actions avec de mauvaise’’..quelqu’un qui a travaillé pendant 20 ans sans faire d’erreurs faut pas le sanctionner pour une bavure..il faut tout d’abords lui faire le compte..Avant de le passer en conseille de discipline il faut tout d’abords le récompenser sur les 20 années sans erreurs et ensuite passer a la sanction…les travailleurs doivent faire pression sur le FLN pour qu’il introduise au niveau de l’APN un projet de lois qui oblige le l’employeur de passer par le bilan global avant de passer a la sanction par le billet d’une délibération….le seul problème chez le législateur dans ce cas, c’est que le travailleur va faire exprès une bavure pour obliger l’employeur de faire un bilan..là l’intelligence du législateur doit briller par un intelligence pour trouver des mécanismes afin de protéger les intérêts des uns et des autres….un législateur qui prévoit tout et un législateur dit ‘’ayant la hikma’’ ayant la sagesse..un sage te fait une lois de prévision sur 100 ans..ici il a prie tous les cas de figure..
    Devant un Hakime tu ne pourra jamais bouger..il te neutralise sur 50 ans….lorsque tu vois un pays ou une région pou une ville instable tu conclue que les législateurs manque de connaissance..ces gens le coran le font comparé a une femme assise entrain de faire le trie et une fois qu’elle entend la porte claqué elle se lève dans la précipitation en renversant tout ce qu’elle avait fait..
    Donnant le problème de la microbiologie a un Hakime et voyant ce qu’il va faire..
    Le sujet reste ouvert

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00