UGTA à Sidi Bel Abbes : Vers le pourrissement et l’affrontement (vidéo)

Ni la situation fragile et incertaine caractérisée par des marches de protestation un peu partout dans le pays y compris à Sidi Bel Abbes, en prévision des échéances électorales présidentielles d’avril prochain et encore moins ni le double anniversaire du 24 février, de création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) en 1956 et celle de la nationalisation des hydrocarbures en 1971, ne semblent inquiéter les responsables locaux de l’UGTA à Sidi Bel Abbes et pour cause, la grève de faim entamée depuis leur écartement de leur structures syndicales respectives, quelques syndicalistes observent une grève de la faim pour protester contre des mesures jugées trop partiales et injustes des responsables UGTA.

En effet, depuis plus d’une semaine , il ne se passe pas un jour sans que les éléments de la protection civile n’interviennent à l’intérieur de l’enceinte du siège de l’Union de Wilaya UGTA du centre-ville pour secourir un gréviste dont l’état de santé s’est aggravée par manque de nutrition. D’autres parts, la situation est devenue insoutenable également au vu des altercations et de bagarres rangées parfois violentes poussant les forces de l’ordre à intervenir à plusieurs reprises dans l’enceinte de l’UGTA pour stopper ces violences et calmer les esprits.

Aujourd’hui,à l’heure où les syndicalistes se sont donnés rendez-vous au cimetière des Martyrs à Sidi Bel Abbes, sise au Makam Echahid, pour observer une minute de silence mais surtout montrer leur solidarité avec leurs collègues écartés par les instances locales, les regards restent braqués sur la centrale syndicale et les autorités locales en vue d’une issue à cette contestation syndicaliste généralisée qui dure depuis quelques mois déjà et a entraîné ces derniers temps, des évacuations d’urgence soit par manque de nutrition pour ceux qui observent la grève de faim ou pour blessures graves découlant d’une bagarre.

Il est urgent que les autorités locales et centrales interviennent pour un retour au calme et que la situation revient à son cour normal dans l’enceinte de l’UGTA. Car faut-il le rappeler, la querelle intersyndicale à Sidi Bel Abbes date depuis lontemps sans qu’il y eut débat suivi d’une solution globale aux problèmes posés par les syndicalistes, la situation est à son paroxysme et tend vers le pourrissement ou l’affrontement par manque d’une décision venue de la centrale de Sidi Said.

24 février 2019

le 24 février 2019


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
24 février 2019

4 Commentaires pour “UGTA à Sidi Bel Abbes : Vers le pourrissement et l’affrontement (vidéo)”

  1. Amina

    La violence est le lot des peuples sans culture. Les chemins de la violence sont trop Courts. L’action pacifique est le seul salut pour une transition sereine de notre pays, d’autant plus que la France coloniale et ses obligés se mobilisent ouvertement pour nous montrer les chemins de sa domination sur nous et de notre exploitation. Avons-nous oublié les 132 ans de colonisation pour nous assoupir un instant et croire aux propos cyniques de ceux qui s’égosillent sur le tableau noir de l’Algérie à partir de la France ? Les médias français parlent de l’Algérie ( et de son printemps arabe) avec l’œil rivé sur leurs intérêts ( Mohamed Sifaoui un algérien de France , auteur, qui parle des conséquences des événements pour la France, rien que cela). Le pouvoir actuel a des choses a se reprocher, c’est certain, il faut cependant rester pacifique dans les actions et ne pas céder aux sirènes de la violence, si nombreuses ces temps-ci . Chacun est libre d’avoir son point de vue sur la politique en Algérie. Le meilleur moyen de s’assurer d’un avenir meilleur est de le construire soi-même. Il ne faut jamais l’oublier.——————

    Traduction google

    العنف هو جزية الشعوب بدون ثقافة. مسارات العنف أيضا قصيرة
    . العمل السلمي هو الخلاص الوحيد للانتقال الهادئ لبلدنا ، خاصة وأن فرنسا المستعمرة تحشد علانية لإظهار طرق هيمنتنا واستغلالنا لنا. هل نسينا 132 سنة من الاستعمار لكي نغرق أنفسنا للحظة ونؤمن بالملاحظات الساخرة لأولئك الذين يهدرون على سبورة رهيبة
    للجزائر ؟ تتحدث وسائل الإعلام الفرنسية عن الجزائر مع الاهتمام بمصالحهم فقط (محمد سيفي ، المؤلف ، الذي يتحدث عن العواقب بالنسبة لفرنسا). من المؤكد أن السلطة الحالية لديها أشياء للمراجعة ، ولكن يجب عليها أن تبقى الإجراءا ت الشعبية
    سلمية ولا تستسلم لصفارات العنف ،. أفضل طريقة لضمان مستقبل أفضل هو بناء ذلك بنفسك. يجب أن لا تنساه أبدًا

    • abbas

      l’algerie a changé la france aussi, la violence a aussi changé de forme, ibnou khaldoun a tout ou presque vu..peut etre ce n’est pas de la violence mais du cinéma..meme le cinéma a changé de forme avant a l’epoque de nos parents
      les meres française disaient ils font du cinema et nos meres plus droites plus responsables disaient ya khti rahoum dayrine cilima ”
      meme le cinema a changé que soit en france ou en algrie..le siecle du cilima

  2. kamel

    Il faut être sanieux , le jeux est terminé. Game Ove. je préfère un accouchement dans la douceur.

  3. abbas

    c’est bien laisser les se purifier que les bons déboulonent le cacique

Les commentaires sont fermés

Nombre de Visites :

  • 4 111
  • 7 220