Un accueil triomphal réservé aux verts, à leur retour à Alger

 Les joueurs de l’équipe nationale d’Algérie de football arrivés mercredi après-midi à l’aéroport Houari Boumediene en provenance du Brésil où ils ont pris part au mondial-2014, ont pris place dans le bus  aménagé pour la circonstance pour effectuer une parade dans les artères de la capitale.

L’équipe algérienne a été accueillie à son arrivée à l’aéroport Houari-Boumediene par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et le Ministre des Sports Mohamed Tahmi.  Une grande foule de supporter était présente à l’accueil.

Après une pause au salon d’honneur de l’aéroport, les partenaires du capitaine Madjid Bougherra ont entamé une parade qui les mènera à travers les artères de la capitale où un accueil populaire fut prévu en leur honneur, après leur beau parcours en Coupe du Monde.

Les joueurs algériens  ont défilé en bus selon un itinéraire qui a  débuté par une sortie sur l’avenue de l’ALN vers le rond-point de la place du 1er mai. Les hommes de Vahid Halilhodzic ont pris ensuite la route vers l’Avenue de l’indépendance en direction du Palais du Peuple, suivi d’une descente sur la rue Didouche Mourad vers la Grande Poste. Le siège du Ministère des sports  Rue Hassiba Ben Bouali ,fut le point final de la parade. Un accueil triomphal a été  réservé tout au long du parcours, où une foule de supporter les attendaient derrière les barrières de sécurité depuis le début de cet après-midi. Un dispositif sécuritaire a été mis en place;afin d”éviter tout débordement.


le 02 juillet 2014


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
02 juillet 2014

5 Commentaires pour “Un accueil triomphal réservé aux verts, à leur retour à Alger”

  1. omega

    Salam Mme Le Cygne et Mme Mijo,

    Moi aussi, je n’ai trouvé que les mots « triomphal, les Verts,ALN » dans cet article pour me guider dans mon message d’anniversaire du 5 juillet 1962 , une date qu’il faut impérativement entretenir dans les cœurs des Algériens comme l’espoir inextinguible d’une Algérie plus belle et plus forte, par devoir de mémoire et d’éternelle reconnaissance pour le sacrifice de nos valeureux Chouhadas.

    C’est juste, les manifestations de joie en cet été 62 ont été historiques et légendaires, et vécues comme le paradigme d’une grande Libération d’un pays et d’un peuple.

    L’absence d’un grand défilé pour la circonstance ? Cela a été quelque peu frustrant c’est vrai, on n’en demandait pas tant, mais seulement un modeste défilé public, sur une belle avenue de la capitale, des majors des grandes écoles et grands instituts militaires, paramilitaires et civils, sans avoir à sortir la grande artillerie, une forme de manifestation symbolique de la fête de la Jeunesse qui sous-tend celle de l’Indépendance, et de nature à être le prolongement pacifique et constructif du combat des aînés !
    Peut-être que l’année prochaine…. , qui sait ?

    Avec mes respectueuses salutations.

  2. le cygne

    Puisqu’il n’y a aucun article qui parle du 5 juillet 1962 et comme cet article contient le mot ‘triomphal’, alors je profite pour joindre ma voix à celles de Mr Omega et Mme Mijo pour présenter mes félicitations à tout le peuple algérien en cette heureuse occasion….!!!

    On aurait aimé avoir un défilé où seraient invitées les armées de pays frères et amis…!! Même une troupe de l’armée française aurait été la bienvenue pour fêter avec nous ce jour de libération du joug colonial…, mais les décideurs ont décidé autrement….!!!!

    Nulle autre manifestation de joie ne peut égaler, durant ces 52 dernières années, celle qui a marqué la journée de l’indépendance. Tout à fait normal, puisque les Algériens venaient de sortir d’une horrible guerre qui leur aura coûté, plus que les souffrances et l’humiliation, la perte de millions de leurs proches. Pourtant Durant les sept longues années de guerre, la France n’a épargné aucun moyen pour opprimer et étouffer la révolte du peuple algérien. L’usage systématique de la torture, liquidations physiques, punitions collectives, exécutions sommaires, déportations, l’armée française s’est distinguée par une barbarie qui, tout en suscitant l’indignation et la réprobation de la communauté internationale, n’a fait que renforcer le désir et la détermination des algériens à arracher leur indépendance…!!!
    En tout cas, même s’il n’y a pas de défilé cette année, la liesse du 5 juillet 1962 demeurera à jamais gravée dans la mémoire collective nationale, même pour ceux et celles qui ne l’ont pas vécue, car, elle traduit non seulement le sentiment que l’on peut, enfin, vivre librement mais aussi et surtout, la fierté de retrouver une dignité bafouée pendant 132 ans d’occupation coloniale horrible….!!!!

    Allah Yarham Echouhadas et Tahya El Djazaïr…!!!!

  3. Mijo

    Bonne fête à tous les algériens et algériennes, grands merci à tous nos combattants hommes et femmes gloire à nos martyrs.
    Vive l’ALGÉRIE jusqu’à la mort, il faut que les trois couleurs de notre drapeau brillent au fond de tous nos âmes, un GRAND merci pour notre DIEU.
    Soyez heureux heureuses et fidèles à notre ALGERIE.

  4. Mijo

    saha ftourek chikh omega
    GLOIRE A NOS MARTYRS L’hymne algérien est beau, je trouve c’est l’un des plus beaux hymnes, et ses paroles sont fortes.

    Il servait a unir et galvaniser les gens pour se libérer du colonialisme, libérer une terre musulmane des griffes de l’impérialisme français (après certes c’est pas complétement finie mais c’est autre chose). Et maintenant c’est l’Hymne de l’Algérie, tout les pays en ont un, et celui de l’Algérie est particulièrement beaux. (tahya el jazair)

  5. omega

    Le 04/O7/2014. 23H 45.

    A une poignée de minutes de la célébration du 52ème anniversaire de notre Indépendance, je présente mes félicitations aux Algériennes et Algériens , avec toute la fierté que représente la commémoration de cette fête du 5 Juillet 1962, si chère à tout le Peuple qui a combattu pour un pays libre et souverain.

    Gloire à nos Chouhadas ! Tahia El Djazaïr !

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00