Un autre scandale à l’université ? (et des détails)

Désormais les langues commencent à se délier à l’université Djilali Liabes de sidi bel abbés . Après le scandale de la faculté de médecine, c’est autour de la faculté des sciences commerciales d’être éclaboussé par un scandale qu’on mettra sans aucun doute sur le compte de l’erreur matérielle. Le PV des résultats du concours de magisters 2011 2012 spécialité contrôle et finances a connu le même sort que celui de la fac de médecine . Il a été affiché (photo ci contre) puis retiré pour être rectifié . Le recours introduit par le jeune diplômé Baki Abdelaziz renseigne le comportement des responsables de la faculté qui ne reculent devant rien et ne se gênent pas quand il s’agit d’afficher des résultats puis les retirer pour rectifier et changer des noms . Heureusement que le jeune diplômé a eu la présence d’esprit de prendre en photo au moyen de son portable le premier PV affiché dans lequel il étais déclaré admis . Le contenu du recours introduit par le jeune Baki relate que le conseil scientifique tenu le o3 novembre a validé les résultats affichés le o8 du même mois . Il était classé 7ème parmi les dix postes prévus .A son grand étonnement un autre conseil scientifique non annoncé a rectifié le PV des résultats ou un nom étranger à la première liste à été mis en seconde position dans un PV qui le classe bizarrement dans le 11ème rang donc en liste d’attente Ces faits sont bien retranscris dans le recours du jeune Baki qui se dit être prêt à accepter une deuxième correction ou carrément   refaire les épreuves d’un autre concours . Le recours devrait être  étudié cette semaine par une commission mise sur pied par le recteur a-t-on appris.


le 18 novembre 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
18 novembre 2011

9 Commentaires pour “Un autre scandale à l’université ? (et des détails)”

  1. abdou

    Voila ce que les honnêtes hommes ont prédis

    Je voudrais être soumis à ces tortures,pour être sûr que cette chair misérable ne me trahisse pas.J’ai la hantise de voir se réaliser mon plus cher désir car, lorsque nous serons libres, il se passera des choses terribles.On oubliera toutes les souffrances de notre peuple pour se disputer des places, ce sera la lutte pour le pouvoir.Nous sommes en pleine guerre et certains y pensent déjà, des clans se forment.A Tunis, tout ne va pas pour le mieux. OUI, j’aimerais mourir au combat avant la fin ”’
    Larbi Ben M’hidi -Février 1957.
    Dans ce cas Mrs ne vous étonnez pas de ce qui se passe actuellement dans toute les structures de notre administration algérienne.Vous avez beau punir X ou Y ,d’autres viendront a leur place et puis ils feront peut être pire. ALLAH YAHDINA WA KAKINA .

  2. abdou

    On est tous d’accord ,le pays est plein de corrompus.Mais tout ce monde là est issu d’ou ,c’est pas des gens venus d’une autre planète.Dans toute les administrations Algérienne sans aucune exception ,il y a des corrompus ,qu’il soit responsable ou pas ,chacun selon son degré de responsabilité.Je me rappelle un jour ,un jeune homme était en colère contre ces gens qui n’ont pas peur de la corruption ,mais voila qu’il devient fonctionnaire de l’état(douanier) et il se permet une voiture dans les six mois qui ont suivi son embauche.Comment a t’il fait pour l’acheter? Vous demandez une enquête ,qui va la faire cette enquête?
    Un corrompu ne peut être corrompu que lorsque en face il y a quelqu’un pour le corrompre.

  3. hakim

    Sbah-elkheïr aâlkom,

    Je suis extremement heureux de voir mes compariotes dénoncés se systeme corrompu et que ça fasse de nous un peuple uni devant ses despotes à deux sous trouées, sans vergogne ni loi,ni foi,ni loi tous ce q

  4. voix de la verite

    j’adore vos commentaires et toutes le vérités que vous dites. Pour la commission formée par le recteur est une commission BIDON car son président qui est un ancien recteur lui aussi (il est atteint du même virus), est accusé de trafic et de falsification de lettres d’acceptation de thèse de doctorat des étudiants qui sont maintenant docteurs en chimie, l’un est directeur de l’université de la formation continue à ain temouchent,l’autre était adjoint du chef de département et le dernier occupe le poste de vice doyen à la fac centrale. Le fameux recteur a établit une commission qui était incappable de juger ce trafic (car les membres de cette commission sont des amis des fraudeurs) ensuite une commission désignée par le ministère de l’enseignement supérieur a pris l’affaire en main mais sans réponse….
    A qui peut on faire confiance maintenant, il y a des docteurs qui souffrent pour avoir une publication pour soutenir, d’autres qui refont leur inscription car ils n’ont pas respecté les délais et les protégés de MESLI sont là la tête haute en disant qu’ils sont les plus honnêtes …… messieurs: belarbi lahcen, boudouaia nacer, ouhib rachid que dieu vous donnent le chatiment nécessaire à votre acte car pour moi ce que vous avez fait est criminelle, vous avez tué la SCIENCE… MONSIEUR MESLI PRENEZ VOTRE RETRAITE CAR VOUS ETES UNE HONTE ET MONSIEUR LE DOYEN TABET VOUS ETES COMPLICE DE CET ACTE ….

  5. Abassia

    Bonjour mr Baki
    Soyez attentif et qu’on ne colle pas encore cette erreur flagrante sur le dos du “pauvre” Excell del’ordinateur de votre fac . Comme ils sont solidaires ces ordinateurs ????
    ou encore soyez attentif qu’on ne te déniche pas encore un autre ancien recteur trafiqueur pour présider la commission d’enquête
    Bon courage

  6. DJAMILA

    boujour! Si d’autres affaires appraissent sur les medias, le recteur et le doyen doivent demissioner sans perdre une seconde meme s’ils ne sont pas concernés. Pour le seul motif u’ils sont responsables de l’Université et de la Faculté de Medecine ou autres. De plus, je ne comprend pas comment le procureur de la Republique n’ouvre pas une enquete immediate en appelant Le Dr Maghraou.., sa fille, le Recteur, les doyens responsables des facultés moiullées par ses scandales et sans oublier les psudo-Profs responsables de pres ou de loin de ces graves accusations à savoir corruption, clientelisme, harcelement sexuel…ect. Le procureur represente la societe et la defend de ces hors-la-loi. Qu’est-ce qu’il attend le procureur et la justice qu’il y ait des debordements avec des blessés graves??? Je ne comprend pas cette justice??? Il ne faudrait deffendre des incapables et des voyous!!! Il faut deffendre nos responsables quand ils prennent des decisions courageuses mais il ne faudrait pas les proteger quand ils se trompent lourdement. Il faut donner l’exemple à notre jeunesse et à notre peuple et montrer à l’opinion publique que la justice fonctionne enfin dans notre pays.

    • aymen

      n’importe quoi c’est lamentable de votre part , je tiens a vous dire que vous êtes loin de la vérité , et pour cela , allez voir l affichage du premier et deuxième emd de biochimie , la fille maghrao n’a rien avoir dans l’histoire , lors du premier pv il y a eu le décalage qui a changer ça note donc rien avoir avec fraude , favoritisme ou autre chose , et ni son père d ailleurs , au contraire le professeur a donné beaucoup pour le chu , chose que personne ne renie sauf les gens qui ont commis des fraudes , en bref si vous vous servez de cette article pour un règlement de compte alors je vous conseil d aller l affronté en face a face c’est pathétique comme réaction

  7. Mahmel

    C’est LAMENTABLE! ECOEURANT
    Copie de la lettre du Dr. Abdelouaheb B. dont le poste de docent a été usurpé par le recteur de l’université de sba: notez bien l’arrogance du frère du recteur, ancien ministre de l’enseignement supérieur, ce qui vous aidera à comprendre l’état de délinquance de l’université de SBA.

    1.el HAKIKA.
    18 novembre 2011 – 15 h 16 min

    Lire ci-dessous la lettre du docteur B.Abdelouahab parue en 2002 sur le quotidien « El Watan » sous le titre: »FRUSTATION ».
    Victime d’une machination préméditée par certains « professeurs » pour m’ajourner lors du recrutement des docents hospitalo-universitaires de 1994, j’ai été amené à réclamer mes droits par voie de recours adressées à tous les responsables concernés.
    Malheureusement, après douze correspondances successives, aucune suite ne m’a été donnée, à l’exception d’un PV de réunion du jury examinateur en date du 13 février 1993, qui reconnaissait avoir fait une erreur(?) sans la corriger.
    Plus grave encore est le fait que ces « intouchables » m’ont conseillé ironiquement de m’adresser à la cour suprême…Ce que je fis le 27 mai 1996.Une année plus tard, la chambre administrative de cette honorable institution prononçait publiquement son arrêt n°161718 du 08 août 1997 me rétablissant dans mes droits: » annulation de la décision de la commission de suivi des concours » et « frais à la charge du ministre de l’enseignement supérieur ».
    Cependant, ni le caractère exécutoire dans lequel a été notifié cet arrêt prononcé au nom du peuple algérien ni les procédures d’exécutions par l’huissier n’ont pu venir à bout du despotisme administratif.
    Je restais ainsi suspendu et mon droit usurpé.Mieux encore, au cours des derniers moi, il a suffit d’une simple demande de recours pour transformer l’échec en réussite des résultats d’un concours similaire au profit de certains maîtres assistants en sciences médicales, dont le FRERE de monsieur le ministre actuel de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique actuel (arrêté interministériel ESRS/SP/RAFP du 14 avril 1998, complétant l’arrêté du 10 février 1997 portant proclamation des résultats du concours de recrutement des docents hospitalo-universitaires, parfois même en dépit de l’opposition du jury examinateur!…….Le 13 juillet 1998, l’occasion m’a été donnée d’exposer mon cas à monsieur le ministre de l’enseignement supérieur. Mais si mon espoir en lui était grand, ma déception par ses propos était plus grande: »Tu es parti à la justice continue avec elle. »Je lui alors expliqué à nouveau que la justice et l’huissier ont accompli au mieux leur travail et c’est votre directeur de l’INESSSM d’Alger qui continue à faire fi de la réglementation et des lois de la république….Il continua sur le même ton ironique: » Dis au huissier de justice de t’exécuter ton jugement »…………Dr Abdelouahab.B

  8. H. Mahmoud

    Monsieur le procureur de la république ! Monsieur le ministre ,Monsieur Ouyahia, Monsieur Bouteflika, Ouvrez s’il vous plait une enquête, tout est pourri dans cette université.Harcèlement, corruption et passe droit.Voyez pourquoi les jeunes s’insurgent contre le système.Allah akbar ! il n’aime pas les corrompus et leurs argrents et vous aidera dans votre tache.Rapellez-vous Il y a deux ans le procureur a instruit une enquête contre un prof ripoux qui a exigé de l’argent à une étudiante, il a été relâché manque de preuve accablantes, voilà le résultat , toute l’université suit ce qu’il a fait cet enseignant parce que ses chefs sont complices et pratiquent la même méthode.Seule une enquête judiciaire peut en déterminer la face cachée de cette iceberg.

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00