Un débrayage ou une grève c’est du pareil au même! *

0 Comments

C’est un arrêt de la production, et comme le travail est en lui même une corvée pour les travailleurs de l’ENIE alors,  la meilleure solution de facilité c’est bien sur d’opter pour : “ne pas travailler ». La véritable déstabilisation c’est les fondements mêmes de l’ENIE, que les travailleurs et le syndicat, sont en en train de fossoyer . Heureusement que le ridicule ne tue pas ,les travailleurs revendiquent toute honte bue des primes de rendement, alors qu’ils n’effectuent même pas correctement les  horaires quotidiens , de travail, avec des taux d’absentéisme ahurissant,et des rendement, absolument nuls. On dort sur les cartons d’emballages, dans les recoins de la chaîne de montage. On passe le plus grand temps à utiliser les résistances électriques ,pour préparer le café,ou à faire et refaire les prières de la veille et de l’avant veille,sur les lieux de travail. Il y a plus de personnel, improductif que productif.

Savez vous,que plus de 200 travailleurs, “pléthores” qui ne viennent plus à l’ENIE depuis très longtemps, continuent toujours à percevoir tout naturellement leurs salaires, (Le PDG est au courant de cette situation et aucune mesure n’a été prise).La gestion des ressources humaines est une véritable catastrophe. Les travailleurs qui sont sur place , font eux aussi semblant de travailler, ils arrivent à monter péniblement 400 kits chinois par jour, alors que la moyenne tolérée est de 700/kits jours. On comprend maintenant pourquoi toutes les tentatives de partenariat ,et/ou de reprise de l’usine,par des firmes étrangères, ont toutes échoués. Le potentiel humain de l’ENIE,est à réformer totalement . On en à fait au fil des ans,des bras cassés et des rentiers,qui ont tous participé de prés ou de loin à l’agonie de ce fleuron industriel,qui n’est malheureusement actuellement que l’ombre de lui même agonisant.

La PERFORMANCE, c’est le premier qualificatif que doivent apprendre par cœur,ces tordus de l’ENIE,avant qu’il ne soit trop tard pour eux . Le trésor public,ne pourra pas éternellement ,supporter.Le premier ministre l’a si bien dit (voir vidéo çi dessous).L’incurie  de la composante humaine stérile de ce semblant d’usine , qui ne fabrique en réalité absolument rien ,et  sa disparition,ne représentera , rien sinon , que l’on aura tout simplement récolté que ce que l’on a déjà semé depuis bien longtemps. Bordj BouArreridj ,a depuis bien longtemps détrôné Sidi belabbes de son pôle électronique grâce à des unités privées performantes.

Commentaire du 02 Novembre laissé par notre confrère Beldjillali sous l’article  Que se passe t il à l’ENIE ?

Related Posts