une vuelta au coeur du “PETIT” Paris

Nous laissons à votre juste appréciation les photos suivantes prises le vendredi à partir de 12h30′.

Façades: Banque extérieure-  Banque centrale-Direction du trésor-Direction de la santé-ONAB-Place du premier novembre 1954-

Boulevards: Emir Abdelkader- Larbi Tbessi-  la Macta-  Boudghène….Une grande similitude entre le petit Paris et Paris aujourd’hui accueillant le tour de France.A bon entendeur merci et saha ftourek.

Chemin 

 

 

 

 

 


le 21 juillet 2013


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
21 juillet 2013

8 Commentaires pour “une vuelta au coeur du “PETIT” Paris”

  1. Boualem

    MONSIEUR ATMAN JE VOUS SALUE ET VOUS CRIE DU FOND DE MON COEUR : MERCI MERCI MERCI.

  2. atman

    atman
    Nous voici comme des orphelins, présents et impuissants devant la malédiction qui broie chaque jour notre cité. Il revient à ma mémoire une nostalgie d’une tristesse absolue…elle peut-être thérapeutique à la manière d’un placébo.

    À toi ma cité qui a affronté tant d’hostilités avec pugnacité, aujourd’hui une horde sauvage creuse le sillon de l’infamie à laquelle tu es trop dépourvue pour te battre à l’image de la mise à mort du taureau dans l’arène.

    Une pensée..

    Sidi bel Abbés la plus européenne des cités algériennes et la plus jeunes des villes modernes, tu as inspirés Rome par le versant du Tessala, que ne contrarie guère El Idrissi par ses écrits, témoin de tes terres amazigh, que l’olivier millénaire par son essaim couvre ta plaine ; enveloppant tes terres fertiles pour parer aux rudes saisons qui font jaillir de tes entrailles les deux symboles de ton armoiries : le blé et la vigne.
    Bel-Abbés pour les intimes et ton saint Marabout qui veille sur des âmes six pieds sous terre entre vergers, châteaux et manoirs se souvient encore des percés héroïques des Béni-Amers.
    Sidi Yacine, Sidi Bouazza, Sidi Bissenti, et Sidi Zouaoui du côté de Bouchebka témoignent des offrandes et des visites dominicales pour éloigner le mauvais œil. Marécages et Lions se partageaient ton territoire. Dans tes chaumières, les grands parents du siècle dernier racontent éperdument l’agonie du denier lion de la plaine. Puis, les temps changent..
    Ton sobriquet de ‘’Petit Paris’’ inspiré d’Hausmann et qui fit dire à Napoléon III : «….Mais c’est le Petit Paris. »
    Tes larges avenues pavées faisaient le lit des carrosses et calèches. Ton jardin public était le Petit frère du Bois de Boulogne.
    Tes bâtisses au fer forgé, tes brasseries, tes cafés, tes banques tes manoirs tes maisons de caractères, tes cinémas, ton théâtre à l’italienne, ta piscine, ton aéroclub et ton club hippique, ton stade et ses équipes de foot noyés dans la senteur des muriers et jujubiers.
    Tes filles à vélo et le chèvrefeuille en filigrane tournaient les têtes puritaines sans se soucier du regard anonyme. Tes groupes de musique aux wawa retentissants étaient encore sevrés par le passage de Sidney Bechet et les Platters. J’ai encore en mémoire les derniers refrains des Beatles que renvoient les soupiraux de l’Olympia.
    Ta mélodie aujourd’hui est un parfum de mélancolie qui n’obéit à aucune rime. Crâneurs à la voix rocailleuse, ils s’interpellent en plein boulevard avec des termes aux allures bestiales, ils marquent ainsi leur territoire narguant au plus haut l’histoire du Petit Paris. Les autochtones bouches-bées rasent les murs en baissant les yeux sans piper mots devant cette nouvelle espèce devenue maitre des lieux.

    …amère !

  3. Boualem

    monsieur BOUBAKAR si on n’ appelle pas ce beau cliché poubelle à ciel ouvert comment doit-on le nommer ? c’est ce genre de raisonnement qui fait mal au pays . j’espère que ce n’est pas le cas en classe pour vous ? j’espère , sinon c’est la faillite ?

    • BOUBAKAR

      Salam monsieur Boualem;quelle mouche t’a piquè de me rèpondre comme ca;j’ai adressè mon commentaire à si Hakim que je connais bien sa valeur;pour mon travail en classe ,je crois que vous ratè la cible mon cher,car ca n’a aucun sens,absolument aucun! notre ville a besoin des gens qui concretisent dans le terrain sinon trouvez d’autres mots rèconfortants en ce mois sacrè! je m’arrète là pour vous souhaiter bonne journèe comme me l’a souhaitè mon frère Hakim; cordialement

  4. BOUBAKAR

    Salam si Hakim;je ne suis pas d’accord avec vous pour le mot “poubelle à ciel ouvert”;trouvez un autre mot plus rèconfortant possible,en tout les cas c’est notre ville natale,on fait de notre mieux,Allah ghaleb ! Ramadhan moubarak et saha ftourek! cordialement

    • hakim

      Salam ouaâlikom si Boubakar,
      malgré le mal-entendu entre nous sache que j’ai beaucoup de respect pour toi, et j’apprécie ta réflexion néanmoins comme dit l’adage appelons un chat par son nom n’est-ce pas ? Pour ton information sache que je suis natif de cette ville qu’était l’une des plus belle d’Algérie il est fort possible que tu ne l’as pas connue comme se fut le cas de tes frères étant donné qu’on est peut-être je dis peut-être de la même génération.Autre chose si j’ai qualifié la ville comme (poubelle à ciel ouvert) regarde autour de toi et sache que nous autres expatriés aimons notre ville si ce n’est plus que vous qui vivez sur place ça nous fait mal de voir les citoyens bras ballant et malheureusement c’est le cas actuellement je suis persuadé que vous n’avez aucune idée comme nous on voit la ville,soyez cohérents avec vous-même critiquer c’est toujours positif pour améliorer chacun à sa manière de donner son point de vue,mais hélas dès qu’on mets notre doigt la ou il faut c’est la furie,vous nous traiter plus bas que terre et là vous avez tort.On a deux visions concernant notre ville chose que vous non,mais bon,comme dit le proverbe on ne peut faire boire un âne s’il n’a pas soif,je te souhaite une excellente journée et “Saha ftourek” à toi ainsi qu’au bonnes âmes.

      • BOUBAKAR

        Salam si Hakim;je sais et je vois tous les jours ce qui est autour de moi,mais ce qui est toujours navrant c’est “certains” de nos frères à l’ètranger sont plus “haineux” que “conseilliers”;je sais très bien qu’il y’a une très grande difference entre notre ville d’antan et celle d’aujourd’hui! vous ètes un conseiller mais sachez qu’il y’a toujours des haineux qui à la moindre occasion crachent leur venim;c’est notre ville à tous! sans rancune khayi ,je connais bien ta valeur Saha ftourek et merci

  5. hakim

    C’est contradictoire et mal placé de continuer de donner du (petit Paris) certes il fut jadis avec ces propres autochtones époque coloniale qui soit, la plus par sont morts soit ils ont quittaient la ville depuis belle lurette,quand à aujourd’hui le seul nom qui correspond c’est la grande poubelle à ciel ouvert..

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00