Selon notre confrère de la version Arabe ,  l’entraineur de l’USMBA M Bira Abdelkrim vient de plier Bagage cet après-midi et semble avoir pris le départ vers une destination inconnue sans dire mot à ses poulains qui l’attendaient pour la reprise du stage bloqué des dix jours entamé depuis le début de la trêve  forcée en prévision de l’élection présidentielle du 17 avril prochain. Il est fort probable que cette fugue n’intervient  pas seulement suite au match amical de l’USMBA face au MCO, disputé hier au stade Bouakeul et qui s’est terminé en faveur des Oranais devant un stade presque vide et sans arbitre officiel dit-on mais surtout des suites des soubresauts et des rumeurs qui ont continué à entacher son travail  serein  pourtant le vendredi passé lors du match face à l’USMAn , il a passé presque la durée du match assis au coté du Wali M Hattab dans les tribunes officielles du stade.Bref , il semblerai qu’il en a eu “assez” des tergiversations des dirigeants de la SSpA malgré les nombreuses assurances du Wali favorable à son maintien. D’interférences dans ses décisions , des non-dits sur des négociations secrètes avec d’autres entraineurs , le tout  conjugué à l’incompatibilité d’humeur entre lui et  Serrar Abdelhakim , le probable et futur nouveau patron de l’USMBA après Benaissa , signale-t-on , d’ailleurs qui n’a pas encore une réelle prise sur la gestion globale de la SSpA USMBA en raison de l’insistance de l’actuel détenteur des actions principales, M Benchinoun à garder les rênes du club et  le maintien du directeur général M Missouri à la tete des affaires de la SSpA qu’on avait annoncé démissionnaire au début de semaine . Aussi, aucune information n’ a filtré suite à la  réunion extraordinaire convoquée par M Benchinoun Tayeb , cet après-midi, suite à l’information surprise du départ de Bira. Nous y reviendrons en détails.

One thought on “USMBA: Encore des soubresauts et des surprises à venir !”
  1. Le bricolage et l’absence d’une assise à même de gérer les crises et l’incertitude à l’approche d’une fin de saison difficile , mettent les dirigeants et le staff technique sous tension et les nerfs à fleur de peau ;ce qui conduit forcément à une implosion dont personne ne peut définir les contours avec précision.La gestion d’un club de la trempe de l’USMBA nécessite des professionnels dans le domaine ,en écartant toute connivence ou accointance pour des motifs inavoués mais connus des communs des mortels.Gérer une équipe de foot est d’une telle complexité que cela nécessite de l’expérience ,du tact et du tempérament ;car en dehors de l’aspect purement footballistique,ce sont des hommes avec leurs qualités et leurs défauts tant au plan comportemental que psychologique.Il serait dommage de faire des crises à cette période cruciale où l’équipe a besoin plus que jamais d’être couvée et les dirigeants doivent se montrer dignes pour ne pas laisser aux susceptibilités l’espace et l’occasion de remettre en question l’effort fourni et briser l’espoir de toute une ville.Il faut assurer l’accession qui n’est pas encore acquise et revoir toute l’organisation qui d’ailleurs n’existe pas.

Comments are closed.