Wali de Sidi Bel Abbès : Des administrés s’interrogent!

À voir ces nombreux appels de citoyens dans les réseaux sociaux touchant soit la ville en particulier et la wilaya en général, il est à croire que le premier responsable à l’inverse de son prédécesseur Hattab, a “d’autres chats à fouetter” que de perdre son temps à s’informer sur ce qui se dit dans les réseaux sociaux.D’ailleurs, selon quelques indiscrétions, le wali Hachani s’intéresse uniquement à quelques journaux nationaux et pas plus.

Pourtant, en parcourant tout à l’heure les réseaux sociaux à la recherche d’informations touchant notre wilaya (Sidi Bel Abbes),on ne peut éviter de relever ces appels de détresse de citoyens qui crient leur désarroi devant des situations catastrophiques vécues soit dans leur quartiers ou à travers la wilaya, des cas qui ne trouvent aucun écho des élus locaux et donc nécessitent une intervention du premier magistrat malheureusement tout passe inaperçu et sans que personne n’ose y remédier poussant le citoyen à se manifester par d’autres moyens.

Faut-il le rappeler que les réseaux sociaux existent depuis presque vingt ans et qu’ailleurs, la majorité des gouvernements et décideurs y attachent une grande importance. N’a-t-on pas vu qu’un haut responsable Américain a été limogé à cause de sa méconnaissance de rédaction d’un simple SMS au tout début de leur première utilisation sur les mobiles en 1996. Mais qu’en fait-on en Algérie où le ministre de l’intérieur vient de déclarer avant hier que les élections de 2022 se dérouleront  par “voie électronique” Ah ! une belle déclaration. Peut-être qu’il a une autre vision des futurs décideurs de l’Algérie ?  Ironie du sort , l’Algérie est probablement le seul pays au monde qui a un conseiller spécial auprès du président, s’occupant des services informatiques et donc tout ce qui touche les TIC.

Car pour l’instant en Algérie, hormis les services de sécurité qui dit-on, suivent de près ce qui se dit sur la toile, un grand nombre de nos décideurs n’arrivent pas à se mettre au diapason de leurs administrés en s’inquiétant de leurs doléances ou requêtes sur les réseaux sociaux alors que ces derniers sont devenus depuis bien longtemps une tribune où s’expriment les plus démunis et surtout ceux n’ayant pu faire parvenir à qui de droit leurs  préoccupations et demeurent par conséquent sans issue à défaut d’une prise en charge effective par le premier magistrat .

À sidi Bel Abbès , voici quelques cas, tirés au hasard qui passent malheureusement  inaperçus malgré les nombreux appels  de citoyens qui accompagnent parfois leurs préoccupations par des solutions pour les remédier  :
Ainsi l’on pourra relever cet appel (vidéo sur facebook) sur un espace libéré par la démolition du bâtiment Cilo sur l’avenue Aissat Idir et qui est devenu une décharge à ciel ouvert pourtant de nombreuses voix se sont élevées pour en faire une rue (un prolongement de la rue adjacente vers l’avenue Aissat Idir) avec espace vert des deux cotés.

Un autre appel a été lancé du coté de la cité des palmiers sur la route d’Oran et personne ne semble y avoir prêté attention.

D’autres parts ,qu’a -t-on fait de l’esplanade de Sidi Djillali qui a fait couler beaucoup d’encre en créant un buz sur les réseaux sociaux et fait jaser tous les riverains de cet espace qu’on essaye de “betonner” par des immeubles augmentant ainsi la concentration humaine déjà importante à Sidi Djillali , les citoyens attendent toujours une solution à leur doléances pour transformer cette esplanade en espace vert à l’image de Macta I et II.

D’autres parts , les internautes ne cessent de soulever le problème de cette rue “barricadée” entre le mur des chemins de fer et les nouveaux immeubles mitoyens à la gare ferroviaire. Ces mêmes citoyens attendent toujours que la wali fasse un geste et ordonne l’ouverture de cette rue de la gare, fermée à la circulation pour les besoins de travaux mais selon toute vraisemblance , oubliée! Et il y en a d’autres fermées bien sur!!

La liste des appels et doléances est longue et on pourra citer encore une multitude de revendications citoyennes parues sur les réseaux sociaux mais qui malheureusement demeurent sans écho de la part du premier magistrat de la wilaya !

08 octobre 2017

le 08 octobre 2017


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
08 octobre 2017

Les commentaires sont fermés

Les Archives de Bel-Abbes.info

Visites :

  • 887
  • 5 051

TRAIN

Départ - Arrivée
ORAN - SBA

07h35 - 08h58 (*)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h30 - 17h45 (*)
17h15 - 18h25
19h40 - 20h50(***)
22h30 - 23h40(****)
(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar (sam,lun,mer)

SBA - ORAN
06h15 - 07h31

06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57
ORAN ALGER
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 17h36
15h00 - 19h00(*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h25 - 12h00
08h00 - 12h30(*)
12h30 - 18h36
15h00 - 19h0(*)
(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57

ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 - 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)