Wilaya de Sidi Bel-Abbes : Le Wali présente son Bilan

M. HATTAB MOHAMED AMINE AU FORUM OUEST TRIBUNE : Le wali de Sidi Bel Abbès répond avec chiffres à l’appui
C’est en présence des représentants de la presse locale et nationale et des responsables de l’exécutif de wilaya et de la société civile que le wali de Sidi Bel Abbès, M. Hattab Mohamed Amine, lors d’un forum initié par le groupe de presse Ouest Tribune a saisi l’opportunité pour passer en revue l’état des lieux du développement local.

Dès mon installation, j’étais face à 125 projets en instance, dira-t-il, mon devoir était de prévoir en collaboration des instances locales, une feuille de route versant au lancement immédiat de ces projets mais aussi de viser un projet zéro non activé. Avec une volonté partagée de toutes les forces vives de la wilaya, nous avons réussi notre pari. » Et de marteler « Nous avons également lancé le plan vert où la réhabilitation de l’image verte de la ville d’antan d’où la création des espaces verts avec la participation des associations qui est devenue une priorité. Cette perspective est traduite par le réaménagement du boulevard de la Macta qui est devenu un site très prisé par les citoyens locaux même venus d’autres régions et ce au même titre que le jardin public dont l’achèvement des travaux est pour bientôt, le lac de Sidi Mohamed Benali qui aura aussi sa part de prise en charge en vue de sauvegarder l’écosystème des lieux bien que cet endroit qui se présente en destination très choyée par la population belabbesienne et même d’autres issues des différents coins du pays traverse quelques contraintes au niveau des eaux stagnantes cependant une équipe d’experts en la matière s’est bien chargée de ce volet en vue de donner à ce site un visage distractif mais aussi touristique. » Le wali a mis en exergue le quartier vert par la mise en place au niveau du chef-lieu d’un nouveau système d’éclairage notamment pendant la nuit, une première en son genre au niveau national dans l’attente de la généralisation de cette initiative au niveau de toutes les régions de la wilaya. Quant au volet jugé très sensible, celui du logement, 147. 000 logements sont lancés dont 20. 615 sociaux sont distribués avec en vue de surmonter l’habitat précaire sans omettre les anciennes édifices de la ville, Hattab Mohamed Amine dira : « Dans le cadre du plan blanc, tout en préservant l’aspect architectural de la ville, 1000 opérations de restauration sont en cours. Pour ce qui est du problème visuel dû aux antennes de parabole qui défigurent l’image de la ville, il sera prévu l’éradication de ce paysage désolant dont la mission sera confiée à une équipe spécialisée en ce sens. » En ce qui concerne la mobilité routière, expliquera-t-il, un plan de mobilité sera mis en place pour réguler et rendre plus fluide la circulation. Cette démarche sera consolidée par la création de deux parkings et la mise en marche du tram qui revêt de nombreux cachets d’ordre économique, écologique et esthétique de la ville. Entrant également dans le cadre de la bonne gouvernance et de la décentralisation, la wilaya est réglée au rythme de la biométrie où en vue de présenter un cadre de vie idéal au citoyen, les documents sont livrés dans un temps record. Egalement dans le même registre, tous les responsables consacrent des séances d’audience et même une cellule d’écoute est mise au niveau de la wilaya, à la disposition permanente de la population locale et ce en compléments des rencontres directes avec les citoyens et la société civile. En traitant le problème de l’Oued Mekerra, le chef d’exécutif met l’accent sur la réhabilitation et la prise en charge de cet espace, qui présentait des désagréments aux riverains, sera transformé en espace vert et de détente à l’image de l’Oued Harrach d’Alger. L’autre priorité, à savoir l’hygiène, un léger mieux est constaté notamment par la création d’un centre d’enfouissement. Tout en procédant à une virée en matière d’AEP, où le citoyen a eu droit de 60 à 120 litres par jour bien que, dira-t-il, la wilaya de Sidi Bel Abbès est approvisionnée par d’autres régions voisines. L’éducation, ce secteur très sensible, a connu un saut qualitatif par la construction de 65 classes supplémentaires, 7 groupes classes , 6 CEM et 6 lycées pour arriver de 30 élèves à 26 au primaire, de 32 à 28 au moyen et de 30 à 27 au secondaire avant de survoler l’enseignement supérieur où de 10. 300 places pédagogiques, la wilaya passe à 30. 000 places ainsi que de 5442 lits à 7402 lits avec à la clé une honorable distinction sur le plan national et international où l’université de Bel Abbès se positionne à la 20ème place au niveau africain et première au niveau arabe et maghrébin et ce mérite revient de droit à son encadrement réputé par sa compétence et son savoir-faire. Quant à l’énergie, soit en raccordement en gaz de ville, de 23%, la Mekerra a atteint cette année le taux de 99% de raccordement de cette matière première et vitale. Enfin, les travaux publics, la santé et le sport ont eu également leur droit en matière de développement où respectivement 7884 de km de route tous types confondus ont été réalisés, 3 nouveaux hôpitaux en voie d’opérationnalisation à Sidi Bel Abbès, à Benbadis et Tabia et plusieurs infrastructures sportives sont achevées ou en cours d’achèvement en mettant également en relief la réduction encourageante et substantielle du taux de chômage et la facilité d’offre à toutes les opportunités d’investissement du fait que la wilaya jouit d’un potentiel foncier conséquent ainsi qu’ à la remise en valeur des châteaux et des endroits historiques qui seront des cartes de visites à valeurs historiques et touristiques de la wilaya pour en finir avec l’agriculture qui reste un palliatif de première nécessité aux hydrocarbures et l’autosuffisance alimentaire avec en complément l’opportunité d’emploi, conclura le wali qui a répondu par la suite avec tact et chiffres à l’appui à toutes les questions de la presse présente à cet effet.

B. Abderrahmane (Reflexion)


le 30 décembre 2015


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
30 décembre 2015

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 07h30 - 08h35 (*)
10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
14h45 - 15h45 ()
15h20 - 16h25 ()
17h10 - 18h21 (*)
20h30 - 21h33 (**)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
04h30 - 05h30
06h27 - 07h31
07h53 - 08h58
08h34 - 09h42
11h20 - 12h22
12h06 - 13h10
16h29 - 17h26
ORAN ALGER
06h10 - 11h15
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07
14h00 - 19h24
15h45 - 19h46 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 11h25
08h00 12h00(*)
10h00 - 14h09
14h00 19h24
15h45 19h46(*)
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
07h30 11h05
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
04h45 08h09
TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 07h15
13h30 14h31
17h02 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h00 07h12
09h20 10h24
14h40 15h44
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
11h55 14h22
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
16h42 19h24
17h50 19h46
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
20h30 05h50 Train Diesel
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia
20h20 05h00