Les Archives de Bel-Abbes.info

World IP Day 2018 : l’INAPI honore les trois meilleures inventrices algériennes, dont Pr Nassira Lachlak  Par K.Benkhelouf 

World IP Day 2018 : l’INAPI honore les trois meilleures inventrices algériennes, dont Pr Nassira Lachlak

Par K.Benkhelouf

A l’occasion de la 2 ème Semaine Nationale de la Propriété Industrielle, organisée cette année du 24 au 26 avril 2018 à l’université FERHAT ABBES de Sétif, l’Institut National Algérien de la Propriété Industrielle (INAPI) a honoré trois femmes inventrices, dont Pr Nassira Lachlak, chercheuse de Toulouse (France) originaire de la ville de Sidi Bel-Abbès.

Nous saurons que le  programme de cette semaine de la propriété industrielle a été marqué par plusieurs ateliers dont un sur la protection internationale des brevets par M. Ali JAZAIRI de l’Organisation mondiale de la propriété industrielle (OMPI), et d’autres sur les systèmes de protections nationaux des différents droits de propriété industrielle avec un focus sur les brevets d’invention inscrits à l’actif de la femme sachant que le thème du « world IP Day 2018 » est « les femmes, moteur du changement. »

A travers  son intervention, lors de la cérémonie de remise des prix, Pr Nassira Lachlak a tenu à présenter ses vifs remerciements aux responsables de l’Institut National Algérien de la Propriété Industrielle (INAPI) ainsi qu’au ministère de l’industrie et des mines dont les représentants ont parrainé et honoré de leur présence l’évènement.

« C’est un immense honneur pour nous tous et aussi pour moi personnellement que de recevoir cette gratification récompensant un travail de longue haleine qui s’est concrétisé par la conception et la réalisation d’un automate de diagnostic destiné aux laboratoires d’analyses médicales », a-t-elle souligné en substance en ne manquant pas d’adresser également ses remerciements à « l’ensemble des membres du système de recherche à travers le territoire national et parmi la diaspora scientifique algérienne à l’étranger qui ont, de près ou de loin,  soutenu et accompagné mon projet, malgré les difficultés immenses auxquelles j’étais confrontée… » « Ce n’est jamais facile de créer et d’innover dans un domaine aussi développé et aussi important que le nôtre. Mais l’Algérie mérite tous les sacrifices… » Conclura-t-elle  avec émotion dans le propos.

Invention d’un dispositif de diagnostic médical par les capteurs Abstract 

A ce jour, les applications biomédicales par les odeurs dégagées par la matière vivante (cellule animale, végétale ou bactérienne), restent encore classiques étant donné le besoin constant de connaître les paramètres biologiques dans les techniques de soins.

La chimie électronique apporte une réponse instantanée à l’établissement du diagnostic médical. Elle facilite la détection d’une pathologie grâce à la signature de chaque cellule vivante par son activité métabolique. Ce qui nous permet d’analyser un échantillon de prélèvement dans un milieu biologique complexe, sans avoir recours aux réactifs chimiques.

L’odorat humain, les nez électroniques ne sont pas capables de classifier ou reconnaître une odeur qui n’a pas été préalablement enregistrée dans leurs bases de données. Ce manque d’adaptabilité à de nouvelles conditions est typique de la plupart des systèmes informatiques et les recherches qui visent à rendre les machines intelligentes. « J’ai mis au point un dispositif de diagnostic médical grâce aux capteurs sensibles aux métabolites dégagés par la cellule. Ces métabolites dégagés par exemple des bactéries incriminées dans certaines infections ou pathologies. Ce dispositif de diagnostic médical est appelé OLFACT MEDIC ELYSAM commence à aborder la gynécologie et en principe il doit balayer les autres pathologies juste à l’odeur par les capteurs. » L’enregistrement préalable de ces métabolites des échantillons des patientes symptomatiques, sujets d’infections d’ordre gynécologique ou par un dépistage du cancer ou du diabète, se fait grâce à des bases de données créée par la signature de chaque cellule bactérienne ou cellule sanguine. Ces données nous permettent actuellement d’élaborer une base de données d’apprentissage afin de prédire les futures perceptions du nez et garantir une certaine qualité des résultats de dépistage des pathologies ou des infections. : Ce dispositif peut aussi être utilisé en agroalimentaire et en environnement.

Les axes de recherche : Axe de recherche médicale: Gynécologie, diabétologie et Pneumopathie Nosocomiale -Axe de recherche en Agroalimentaire : Fraîcheurs des viandes, poissons, jus, etc…- Axe de recherche environnement : Traitement de l’eau et pollution de l’air par l’ Olfactométrie – NaNose

Les Brevets : Brevet National 2015 INAPI : N°9135 – Brevet  International (olfact-medic) : décembre 2016 OMP N°PCT/DZ2016050004 – Brevet sur un concept de diagnostic médical : Octobre 2017

 

 

27 avril 2018

le 27 avril 2018


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
27 avril 2018

5 Commentaires pour “World IP Day 2018 : l’INAPI honore les trois meilleures inventrices algériennes, dont Pr Nassira Lachlak  Par K.Benkhelouf ”

  1. Anonyme

    pourquoi ne pas donner les nom des autres lauréates?parce qu’elles ne sont pas de sidi belabes ? ou elles ne sont pas à l’étranger

  2. Doc22

    Pour dire seulement ici que le brevet n’a pas le même signification dans le système minérale ou système a forte dominance publique chez nous ou Cuba et la majorité des pays ex socialiste parce-que la notion de la propriété privé n’est pas reconnu chez les socialiste tout appartient au groupe une forme du système tribal chez nous les 3rouche dans ce système y’a la propriété dans l’indivision tu possède mais tu ne possède rien.
    Mais le brevet reste une petit espoire pour nos doctorant qui veulent garnir leur CV au lieu de faire une publication vaux mieux la faire comme brevet. Parce-que la publication c’est transformer par les 3rouche en barrière . les 3rouche exigent des publication dite internationale chez tata franca ou tonton oncle anglosaxon et comme tata franca n’aime pas l’intelegigence e chez les indigène et les indiens donc l’intelligence algérienne africaine et indienne peine z se faire valoir chez les occupant d’hier même si en France y’a les examinateurs dites neutres qui évaluer sur la base scientifique et non conquetiste. C’est normal le conquérent tente toujours d’affaiblir son concurent.
    Si on parle science et gestion de carrière de nos doctorants vaux mieux publier des brevets en Algérie que tenter de publier a l’etranger. Dans le secteur publique le fond ne compte pas c’est la forme qui prédomine continuer a exiger a nos doctorant de publier a l’international n’a aucun sens. Mais du coté libéral la situation change le privé c’est la comptabilité c’est toujours les entrées qui doivent supérieur au sortie
    Le libéral ne publie pas pour perdre de l’argent. Le CV du libéral c’est son porte feuille de client. Il est fière en montrant les commandes qui se tassent sur son bureau. Il publient la liste de ces clients . mais pour le publique ici ou aux états unis c’est le milieu des casse croute c’est normal le niveau des cours en médecine ou en technologie sont a l’image du salaire qu’on offre aux formateurs. Je donne un cours de chirurgie pour un salaire de 6millions par mois? Le cours sera cours karentika tu sera médecin dans un hôpital publique dans un quartier mexicain . mais si tu veux le vrai cours de chirurgie c’est 1000 dollars le cours payé avant d’entrée a l’amphie. Pour anecdote quand j’étais Lucien je tenait une épicerie de mon grand pere je faisais une recette de 6000 da jour ..quand j’ai terminé mon doctorat le secrétaire m’informe le salaire est de 6000 d’à par mois. J’ai rigolé comme on dit mabkite madhakte.Aux états unis Donc. a salaire karentika formation karentika. Chez les hispanique on peut le dire
    El salario kalienté el fourmachiyone kalienté..mdr
    Ça donne a réfléchir dans cette période crise dans le secteur de la santé en Algérie..il faut sortir des réflexe algérien du tribalisme 3rouche et l’indivision

  3. Doc22

    Bof ces publication dans les pays francophone ne sert qu’à remplir un CV pour avoir un grade c’est tout. Sinon dans les pays libéraux si le brevet ne rapporte rien il coûte les yeux de la tête. Tu payes des taxe d’annuité pour rien. Toute les multinational aux USA t’offre une misère contre ton invention 2000 dollars si elle raporte gros. Un casse croute karentika aux USA. Les brevets c’est de l’arnaque. Mais pour avoir un grade ici ou en France un casse-croûte chez le secteur publique un grade de 2000 d’à d’augmentation par mois. Mieux que rien. 10 dollars d’augmentation de salaire par mois. Toujours casse croute karentika en dollars en plus avec du homous Mexicain. Trump veut faire le mur pour que les taxe soit mit sur le houmous mexicains. On ne veut pas de passeur de homous..qui es mieux homous ou symbole? Vive le karane hhhhh

    • SARA

      Bonjour
      Lorsqu’on réalise un Brevet, il ne faut pas compter sur l’état si les autorités ne bougent pas. Il faut bouger ailleurs si le pays n’est pas prêt à investir.

      • docteur

        ya si sara
        la situation dans le monde a changé ya que les société anonyme qui sont géré par des cadres pdg. en forme c’est du privé mais au font c’est du publique donc un PDG va donner une importance a un inventeur?? déjà il a peur de lui si les associés ou les actionnaire vont constaté que le PDG est nul donc ils vont le mettre dehors et le replacé..donc ya plus de capital Familiale comme jadis ou le patron ou la patronne exerce elle même la fonction de PDG et qui cherche elle même des lumières. devant unPDG la seule chose qu’il fait c’est de voler l’inventeur et la présenter comme la sienne
        le plagiat est partout c’est une épidémie mondial..comme dit tag 3la man tag..donc celui qui une vrai invention solide du vrai, soit il a l’argent pour la mettre lui meme en exploitation soit il met le feu dedans

Les commentaires sont fermés

Visites :

  • 3 781
  • 5 366

TRAIN

Départ - Arrivée

ORAN - SBA
07h35 - 08h58 (*)
07h00 - 08h00 (**)
12h50 - 14h05 (*)
15h20 - 16h30 (**)
16h00 - 17h05 (*)
17h10 - 18h20
19h40 - 20h50(***)
22h00 - 23h10(****)

(*) vers Tlemcen
(**) Vers Saida
(***) vers Bechar quotidien
(****) vers Bechar

SBA - ORAN
05h40 - 07h00
06h50 - 08h09
11h30 - 12h49
16h30 - 18h57

ORAN ALGER

06h10 - 11h15
08h00 - 12h00(*)
12h30 - 18h00
15h00 - 19h30(*)
17h00 - 21h07

(*) rapide
ALGER - ORAN
06h10 - 11h25
08h00 - 12h00(*)
10h00 - 14h10
12h30 - 18h00
15h00 - 19h00(*)

(*) rapide

ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51

TLEMCEN - ORAN
05h50 - 08h09
10h30 - 12h49
15h30 - 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 - 16h22

MAGHNIA - ORAN
08h50 - 12h22
14h05 - 17h05

TLEMCEN- GHAZOUET
16h30 - 19h42
GHAZOUET- TLEMCEN
04h30 - 07h40
ORAN - TÉMOUCHENT
08h10 - 07h15
13h30 - 14h31
17h02 - 18h03
TÉMOUCHENT - ORAN
06h15 -- 08h14
09h30 - 10h34
15h05 - 16h05
ORAN - CHLEF
16h40 - 19h13
CHLEF - ORAN
04h30 - 07h15
ORAN - SAIDA
15h30 - 18h00
SAIDA - ORAN
05h00 - 07h30
ORAN - BECHAR
19h40 - 05h50
22h30 - 08h15 (Sam,lun,mer)
BECHAR - ORAN
19h40 - 04h50
22h00 -7h16 (Sam,lun,mer)
WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com