Selon un communiqué de la police, le procureur de la république de sidi bel abbés a révélé dans un point de presse ce jeudi 20 mai 2021, dont nous n’avons pas été invité, que lors d’une enquête préliminaire dans une affaire de trafic, faux et usage de faux, l’existence d’un nombre considérable de faux certificats de nationalité algériennes retirées du tribunal de sidi bel abbés.

L’enquête aussitôt confié à la police révèle dans un temps record, la complicité d’un employé, qui a réussi à s’introduire dans la base des données relatives aux certificats de nationalités. Le mis en cause faisait remplacer des identités par d’autres fausses, créant ainsi de nouvelles nationalités trafiquées pour 22 ressortissants marocain dont 14 femmes, lit-on encore dans le communiqué. L’employé prenait contact avec 02 femmes d’entre elles, pour jouer l’intermédiaire, ajoute la source. Les mis en cause, arrêtés, ont été présenté par devant le juge d’instruction pour un complément d’enquête, conclut le communiqué. Selon des ouï-dire, certains ont même été identifié étant postulant au législatives du 12 juin 2021. 

Djillali Toumi