Algérie poste : Les graves conséquences d’une gestion “HORS JEU”

Ne connaissant pas les règles du HORS JEU, Meme si vous êtes le DON lui-même, vous êtes sifflé à chaque filée. Dynamique plein de volonté sans aucune formation, l’arbitre se fera un régale de vous bloquer à chaque fois que votre blaze apparait. La formation est donc comme une arme à la main d’un chasseur ou d’un soldat en activité, les secrets des dangers sont connus. Les erreurs amenuisées procurent plus d’assurances et de protection à l’employé.

L’ignorance est comme un cancer, même dieu a levé son châtiment devant elle. La formation alors procure l’antidote de se protéger des risques et dangers, elle devient un droit nécessaire pour chaque nouveau recrue dans n’importe quelle entreprise ou administration que cette dernière est dans l’obligation de lui procurer pour sa protection et celle des biens de l’entreprise, sinon on comprendra qu’on cherche volontairement à le piéger et de quelle façon et ruiné cette entreprise.  

Ceux qui tendent les mains après, prendront leurs responsabilités parce qu’ils sont conscients de leurs actes et payeront les conséquences, mais dans le cas contraire, le vrai fautif, celui qui n’a pas fourni cette protection et jeté le pauvre ignorant dans un monde plein de mauvaises surprises en l’occurrence, d’être emprisonné après avoir saigné pour obtenir ce misérable poste, ce chemin de l’incertitude, reste bien à l’abri.

On vient d’apprendre encore une fois de plus qu’un facteur payait des mandats de deux femmes décédé depuis  2002 et 2003 à un  membre de la famille. Pour plus d’info : ces mandats sont estampés d’une mention “PAYABLE EN MAIN PROPRE”;  ils ne sont payés qu’aux bénéficiaires eux même, jamais une personne tièrce, quelque soit son  lien familial. Une fois le bénéficiaire décédé, le mandat fera l’objet de réversion aux ayants droits.    

Ces règles et d’autres, loin d’être faciles, sont les filets d’une gigantesque araignée sous une structure étatique qui attendent cette victime, peut être père de famille ou chargé de famille ou simplement une jeune fille ou jeune homme qui s’est réjoui avec ce trésor introuvable pour tracer un avenir tant attendu.

La personne qui encaissait les mandats peut être comme lui victime de l’ignorance croyant être payé par le facteur sensé connaitre les règles, ou peut être plus rusé et inconscient en même temps, poussés par le chômage certainement ou autres misères, ils préfèrent en profiter.

  Après plusieurs années, les autres ayants droit se sont aperçu qu’ils devaient déposer un acte de décès au niveau de la CNR dans l’espoir de bénéficier d’une petite réversion. Etonné de la date de décès, la CNR a déposé plainte après investigation au niveau de la poste qui a déterminé que cette personne encaissait régulièrement ces mandats dont le montant à atteint 160 millions de centimes.

Je n’ais pas voulu me limiter aux faits souvent trompeurs qui  responsabilisent généralement les boucs-émissaires. De façon plus anecdotique, un bouc était envoyé par certains bergers d’Amérique du sud pour attirer sur lui les piranhas infestant les rivières tandis que le reste du troupeau passait sans dommage à un autre gué.

–  La CNR a une très grande responsabilité qui demeure dans la demande du certificat de vie annuellement de ses pensionnés, mai elle ne l’a pas fait pendant plus de 11 ans.   

–  L’entreprise de la poste, la hiérarchie, les responsables ont manqués à leur devoir en omettant d’assurer une formation même interne par un cadre de maitrises à la hauteur de cette tache, mais non plus rien à été prévu.  

C’est drôle, c’est comme un troupeau de mouton. On frappe toujours ceux de l’arrière alors, que ceux de l’avant qui n’avancent pas. Le facteur ici c’est la proie la plus facile à qui on incombe en plus de ses erreurs, les erreurs des autres et plus grave encore soupçonné de complicité quant à la personne qui encaissait ces mandats, après confirmation de son identité au verso des titres, il a été présenté devant le procureur et mis en détention préventive dans l’attente de son jugement définitif.


le 06 août 2011


Vous pouvez suivre les commentaires et réponses de cet article à travers le RSS 2.0.
06 août 2011

Les commentaires sont fermés

HORAIRE TRAIN

</img/ Départ - Arrivée
Oran - Sidi Bel-Abbes 10h20 - 11h19 (**)
12h50 - 13h55 (*)
15h20 - 16h25 ()
15h50 - 17h01 (*)
17h10 - 18h21 ()
17h00 - 18h22 (+)

(*)Vers Tlemcen
(**)Vers Bechar

Sidi Bel-Abbes - Oran
05h40 - 06h58
06h58 - 08h18
09h20 - 10h22
10h34 - 11h42
12h06 - 13h10
ORAN ALGER
08h00 - 12h00 (*)
10h00 - 14h07 (*)
12h30 - 17h54 (*)
(*) rapide
ALGER - ORAN
08h00 13h15(*)
10h00 - 14h09
12h30 - 17h54
(*) rapide
ORAN - TLEMCEN
07h35 09h56
12h50 15h12
16h30 18h51
TLEMCEN - ORAN
05h50 08h09
10h30 12h49
15h30 18h57
ORAN - MAGHNIA
12h50 16h22
MAGHNIA - ORAN
TLEMCEN- GHAZOUET
GHAZOUET- TLEMCEN
ORAN - TÉMOUCHENT
TÉMOUCHENT - ORAN
ORAN - CHLEF
Tous les Trains vers Alger +
08h00 10h19
10h00 12h00
12h30 14h53
16h15 18h35
CHLEF - ORAN
06h50 09h15
10h44 13h15
12h13 14h09
15h12 17h54
ORAN - BECHAR
10h20 17h11 Coradia
BECHAR - ORAN
06h15 13h10 Coradia

Nombre de Visites :

  • 1 091
  • 5 972